Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/969

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rile, qui n’enfantiez point ; poussez des cris de joie, vous qui ne deveniez point mère : parce que celle qui était délaissée, a plus d’enfants que celle qui a un mari.

28 Nous sommes donc, mes frères, les enfants de la promesse, figurés dans Isaac.

29 Et comme alors celui qui était né selon la chair, persécutait celui qui était né selon l’esprit, il en arrive de même encore aujourd’hui.

30 Mais que dit l’Écriture ? Chassez la servante et son fils : car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la femme libre.

31 Or, mes frères, nous ne sommes point les enfants de la servante, mais de la femme libre ; et c’est Jésus-Christ qui nous a acquis cette liberté.



TENEZ-VOUS-EN là, et ne vous mettez point sous le joug d’une nouvelle servitude.

2 Car je vous dis, moi, Paul, que si vous vous faites circoncire, Jésus-Christ ne vous servira de rien.

3 Et de plus, je déclare à tout homme qui se fera circoncire, qu’il est obligé de garder toute la loi.

4 Vous qui voulez être justifiés par la loi, vous n’avez plus de part à Jésus-Christ ; vous êtes déchus de la grâce.

5 Mais pour nous, selon l’impression de l’Esprit de Dieu, c’est en vertu de la foi que nous espérons recevoir la justice.

6 Car en Jésus-Christ, ni la circoncision, ni l’incirconcision, ne servent de rien, mais la foi qui est animée de la charité.

7 Vous couriez si bien ; qui vous a arrêtés pour vous empêcher d’obéir à la vérité ?

8 Ce sentiment dont vous vous êtes laissés persuader, ne vient pas de celui qui vous a appelés.

9 Un peu de levain aigrit toute la pâte.

10 J’espère de la bonté du Seigneur, que vous n’aurez point à l’avenir d’autres sentiments que les miens ; mais celui qui vous trouble, en portera la peine, quel qu’il soit.

11 Et pour moi, mes frères, si je prêche encore la circoncision, pourquoi est-ce que je souffre tant de persécutions ? Le scandale de la croix est donc anéanti ?

12 Plût à Dieu que ceux qui vous troublent, fussent même retranchés du milieu de vous !

13 Car vous êtes appelés, mes frères, à un état de liberté ; ayez soin seulement que cette liberté ne vous serve pas d’occasion pour vivre selon la chair ; mais assujettissez-vous les uns aux autres par une charité spirituelle.

14 Car toute la loi est renfermée dans ce seul précepte : Vous aimerez votre prochain comme vous-même.

15 Si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne vous consumiez les uns les autres.

16 Je vous le dis donc : conduisez-vous selon l’esprit, et vous n’accomplirez point les désirs de la chair.

17 Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’esprit, et l’esprit en a de contraires à ceux de la chair, et ils sont opposés l’un à l’autre ; de sorte que vous ne faites pas les choses que vous voudriez.

18 Si vous êtes poussés par l’esprit, vous n’êtes point sous la loi.

19 Or il est aisé de connaître les œuvres de la chair, qui sont la fornication, l’impureté, l’impudicité, la dissolution,

20 l’idolâtrie, les empoisonnements, les inimitiés, les dissensions, les jalousies, les animosités, les querelles, les divisions, les hérésies,

21 les envies, les meurtres, les ivrogneries, les débauches, et autres crimes semblables, dont je vous déclare, comme je vous l’ai déjà dit, que ceux qui commettent ces crimes, ne seront point héritiers du royaume de Dieu.

22 Les fruits de l’esprit, au contraire, sont la charité, la joie, la paix, la patience, l’humanité, la bonté, la longanimité,

23 la douceur, la foi, la modestie, la continence, la chasteté. Il n’y a point de loi contre ceux qui vivent de la sorte.

24 Or ceux qui sont à Jésus-Christ, ont crucifié leur chair avec ses passions et ses désirs déréglés.

25 Si nous vivons par l’Esprit, conduisons-nous aussi par l’Esprit.

26 Ne nous laissons point aller à la vaine gloire, nous piquant les uns les autres, et étant envieux les uns des autres.



MES frères, si quelqu’un est tombé par surprise en quelque péché, vous autres qui êtes spirituels, ayez soin de le relever dans un esprit de douceur ; chacun de vous faisant réflexion sur soi-même, et craignant d’être tenté aussi bien que lui.

2 Portez les fardeaux les uns des autres ; et vous accomplirez ainsi la loi de Jésus-Christ.

3 Car si quelqu’un s’estime être quelque chose, il se trompe lui-même, parce qu’il n’est rien.

4 Or que chacun examine bien ses propres actions ; et alors il trouvera sa gloire en ce qu’il verra de bon dans lui-même, et non point en se comparant avec les autres.

5 Car chacun portera son propre fardeau.

6 Que celui que l’on instruit dans les choses de la foi, assiste de ses biens