Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/968

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tant avec Abraham est le seul qui s’engage.

21 La loi est-elle donc opposée aux promesses de Dieu ? Nullement. Car si la loi qui a été donnée avait pu donner la vie, on pourrait dire alors avec vérité, que la justice s’obtiendrait par la loi.

22 Mais la loi écrite a comme renfermé tous les hommes sous le péché ; afin que ce que Dieu avait promis, fût donné par la foi en Jésus-Christ par ceux qui croiraient en lui.

23 Or, avant que la foi fût venue, nous étions sous la garde de la loi, qui nous tenait renfermés, pour nous disposer à cette foi qui devait être révélée un jour.

24 Ainsi la loi nous a servi de conducteur, pour nous mener comme des enfants a Jésus-Christ ; afin que nous fussions justifiés par la foi.

25 Mais la foi étant venue, nous ne sommes plus sous un conducteur, comme des enfants ;

26 puisque vous êtes tous enfants de Dieu par la foi en Jésus-Christ.

27 Car vous tous qui avez été baptisés en Jésus-Christ, vous avez été revêtus de Jésus-Christ.

28 Il n’y a plus maintenant ni de Juif, ni de gentil : ni d’esclave, ni de libre ; ni d’homme, ni de femme ; mais vous n’êtes tous qu’un en Jésus-Christ.

29 Si vous êtes à Jésus-Christ, vous êtes donc la race d’Abraham, et les héritiers selon la promesse.



JE dis de plus : Tant que l’héritier est encore enfant, il n’est point différent d’un serviteur, quoiqu’il soit le maître de tout ;

2 mais il est sous la puissance des tuteurs et des curateurs, jusqu’au temps marqué par son père.

3 Ainsi, lorsque nous étions encore enfants, nous étions assujettis aux premières et plus grossières instructions que Dieu a données au monde.

4 Mais lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, formé d’une femme, et assujetti a la loi,

5 pour racheter ceux qui étaient sous la loi, et pour nous rendre enfants adoptifs.

6 Et parce que vous êtes enfants, Dieu a envoyé dans vos cœurs l’Esprit de son Fils, qui crie : Mon Père ! mon Père !

7 Aucun de vous n’est donc plus maintenant serviteur, mais enfant. S’il est enfant, il est aussi héritier de Dieu par Jésus-Christ.

8 Autrefois, lorsque vous ne connaissiez point Dieu, vous étiez assujettis à ceux qui par leur nature ne sont point véritablement dieux.

9 Mais maintenant, après que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de lui, comment vous tournez vous vers ces observations légales, défectueuses et impuissantes, auxquelles vous voulez vous assujettir par une nouvelle servitude ?

10 Vous observez les jours et les mois, les saisons et les années.

11 J’appréhende pour vous, que je n’aie peut-être travaillé en vain parmi vous.

12 Soyez envers moi comme je suis envers vous ; je vous en prie, mes frères. Vous ne m’avez jamais offensé dans aucune chose.

13 Vous savez que lorsque je vous ai annoncé premièrement l’Évangile, ç’a été parmi les persécutions et les afflictions de la chair ;

14 et que vous ne m’avez point méprisé, ni rejeté, à cause de ces épreuves que je souffrais en ma chair ; mais vous m’avez reçu comme un ange de Dieu, comme Jésus-Christ même.

15 Où est donc le temps où vous vous estimiez si heureux ? Car je puis vous rendre ce témoignage, que vous étiez prêts alors, s’il eût été possible, à vous arracher les yeux mêmes pour me les donner.

16 Suis-je donc devenu votre ennemi, parce que je vous ai dit la vérité ?

17 Ils s’attachent fortement à vous ; mais ce n’est pas d’une bonne affection, puisqu’ils veulent vous séparer de nous, afin que vous vous attachiez fortement à eux.

18 Je veux que vous soyez zélés pour les gens de bien dans le bien, en tout temps, et non pas seulement quand je suis parmi vous.

19 Mes petits enfants, pour qui je sens de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Jésus-Christ soit formé en vous,

20 je voudrais maintenant être avec vous pour diversifier mes paroles selon vos besoins : car je suis en peine comment je dois vous parler.

21 Dites-moi, je vous prie, vous qui voulez être sous la loi, n’avez-vous point lu ce que dit la loi ?

22 Car il est écrit qu’Abraham eut deux fils, l’un de la servante, et l’autre de la femme libre.

23 Mais celui qui naquit de la servante, naquit selon la chair ; et celui qui naquit de la femme libre, naquit en vertu de la promesse de Dieu.

24 Tout ceci est une allégorie. Car ces deux femmes sont les deux alliances, dont la première, qui a été établie sur le mont Sina, et qui n’engendre que des esclaves, est figurée par Agar.

25 Car Sina est une montagne d’Arabie, qui représente la Jérusalem d’ici-bas, qui est esclave avec ses enfants ;

26 au lieu que la Jérusalem d’en haut est vraiment libre ; et c’est elle qui est notre mère.

27 Car il est écrit : Réjouissez-vous, sté-