Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/954

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sent dans les Églises, parce qu’il ne leur est pas permis d’y parler ; mais elles doivent être soumises, selon que la loi l’ordonne.

35 Si elles veulent s’instruire de quelque chose, qu’elles le demandent à leurs maris, lorsqu’elles seront dans leurs maisons : car il est honteux aux femmes de parler dans l’Église.

36 Est-ce de vous que la parole de Dieu est premièrement sortie ? ou n’est-elle venue qu’à vous seuls ?

37 Si quelqu’un croit être prophète ou spirituel, qu’il reconnaisse que les choses que je vous écris sont des ordonnances du Seigneur.

38 Si quelqu’un veut l’ignorer, il sera lui-même ignoré.

39 Enfin, mes frères, désirez surtout le don de prophétie, et n’empêchez pas l’usage du don des langues ;

40 mais que tout se fasse dans la bienséance, et avec ordre.



JE vais maintenant, mes frères, vous remettre devant les yeux l’Évangile que je vous ai prêché, que vous avez reçu, dans lequel vous demeurez fermes,

2 et par lequel vous serez sauvés ; si toutefois vous l’avez retenu comme je vous l’ai annoncé, et si ce n’est pas en vain que vous avez embrassé la foi.

3 Car, premièrement, je vous ai enseigné, et comme donné en dépôt ce que j’avais moi-même reçu ; savoir : Que Jésus-Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ;

4 qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les mêmes Écritures ;

5 qu’il s’est fait voir à Céphas, puis aux onze apôtres ;

6 qu’après il a été vu en une seule fois de plus de cinq cents frères, dont il y en a plusieurs qui vivent encore aujourd’hui, et quelques-uns sont déjà morts ;

7 qu’ensuite il s’est fait voir à Jacques, puis à tous les apôtres,

8 et qu’enfin après tous les autres, il s’est fait voir à moi-même, qui ne suis qu’un avorton.

9 Car je suis le moindre des apôtres ; et je ne suis pas digne d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu.

10 Mais c’est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis, et sa grâce n’a point été stérile en moi : mais j’ai travaillé plus que tous les autres ; non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.

11 Ainsi, soit que ce soit moi, soit que ce soit eux qui vous prêchent, voilà ce que nous prêchons, et voilà ce que vous avez cru.

12 Puis donc qu’on vous a prêché que Jésus-Christ est ressuscité d’entre les morts, comment se trouve-t-il parmi vous des personnes qui osent dire que les morts ne ressuscitent point ?

13 Si les morts ne ressuscitent point, Jésus-Christ n’est donc point ressuscité :

14 et si Jésus-Christ n’est point ressuscité, notre prédication est vaine, et votre foi est vaine aussi.

15 Nous sommes même convaincus d’être de faux témoins à l’égard de Dieu ; comme ayant rendu ce témoignage contre Dieu même, qu’il a ressuscité Jésus-Christ, tandis que néanmoins il ne l’a pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point.

16 Car si les morts ne ressuscitent point, Jésus-Christ n’est point non plus ressuscité.

17 Si Jésus-Christ n’est point ressuscité, votre foi est donc vaine : vous êtes encore engagés dans vos péchés :

18 ceux qui sont morts en Jésus-Christ, sont donc péris sans ressource !

19 Si nous n’avions d’espérance en Jésus-Christ que pour cette vie, nous serions les plus misérables de tous les hommes.

20 Mais maintenant Jésus-Christ est ressuscité d’entre les morts, et il est devenu les prémices de ceux qui dorment.

21 Ainsi, parce que la mort est venue par un homme, la résurrection des morts doit venir aussi par un homme.

22 Car comme tous meurent en Adam, tous revivront aussi en Jésus-Christ ;

23 et chacun en son rang : Jésus-Christ le premier, comme les prémices de tous ; puis ceux qui sont à lui, qui ont cru en son avènement.

24 Ensuite viendra la consommation de toutes choses, lorsqu’il aura remis son royaume à Dieu, son Père, et qu’il aura détruit tout empire, toute domination et toute puissance.

25 Car Jésus-Christ doit régner jusqu’à ce que son Père lui ait mis tous ses ennemis sous les pieds.

26 Or la mort sera le dernier ennemi qui sera détruit. Car l’Écriture dit que Dieu lui a mis tout sous les pieds, et lui a tout assujetti. Et quand elle dit

27 que tout lui est assujetti, il est indubitable qu’il faut en excepter celui qui lui a assujetti toutes choses.

28 Lors donc que toutes choses auront été assujetties au Fils, alors le Fils sera lui-même assujetti à celui qui lui aura assujetti toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous.

29 Autrement que feront ceux qui se font baptiser pour les morts, s’il est vrai que les morts ne ressuscitent point ? Pourquoi se font-ils baptiser pour les morts ?

30 Et pourquoi nous-mêmes nous exposons-nous à toute heure à tant de périls ?