Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/953

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nue, ne parle pas aux hommes, mais à Dieu ; puisque personne ne l’entend, et qu’il parle en esprit des choses cachées.

3 Mais celui qui prophétise, parle aux hommes pour les édifier, les exhorter et les consoler.

4 Celui qui parle une langue inconnue, s’édifie lui-même ; au lieu que celui qui prophétise, édifie l’Église de Dieu.

5 Je souhaite que vous ayez tous le don des langues, mais encore plus celui de prophétiser ; parce que celui qui prophétise, est préférable à celui qui parle une langue inconnue, si ce n’est qu’il interprète ce qu’il dit, afin que l’Église en soit édifiée.

6 Aussi, mes frères, quand je voudrais vous parler en des langues inconnues, quelle utilité vous apporterais-je, si ce n’est que je vous parle en vous instruisant, ou par la révélation, ou par la science, ou par la prophétie, ou par la doctrine ?

7 Et dans les choses mêmes inanimées qui rendent des sons, comme les flûtes et les harpes, si elles ne forment des tons différents, comment pourra-t-on distinguer ce que l’on joue sur ces instruments ?

8 Si la trompette ne rend qu’un son confus, qui se préparera au combat ?

9 De même, si la langue que vous parlez n’est intelligible, comment pourra-t-on savoir ce que vous dites ? Vous ne parlerez qu’en l’air.

10 En effet, il y a tant de diverses langues dans le monde, et il n’y a point de peuple qui n’ait la sienne.

11 Si donc je n’entends pas ce que signifient les paroles, je serai barbare à celui à qui je parle, et celui qui me parle, me sera barbare.

12 Ainsi, mes frères, puisque vous avez tant d’ardeur pour les dons spirituels, désirez d’en être enrichis pour l’édification de l’Église.

13 C’est pourquoi, que celui qui parle une langue inconnue, demande à Dieu le don de l’interpréter.

14 Car si je prie en une langue que je n’entends pas, mon cœur prie, mais mon intelligence est sans fruit.

15 Que ferai-je donc ? Je prierai de cœur ; mais je prierai aussi avec intelligence : je chanterai de cœur des cantiques ; mais je les chanterai aussi avec intelligence.

16 Si vous ne louez Dieu que du cœur, comment un homme du nombre de ceux qui n’entendent que leur propre langue, répondra-t-il, Amen, à la fin de votre action de grâces, puisqu’il n’entend pas ce que vous dites ?

17 Ce n’est pas que votre action de grâces ne soit bonne ; mais les autres n’en sont pas édifiés.

18 Je remercie mon Dieu de ce que je parle toutes les langues que vous parlez ;

19 mais j’aimerais mieux ne dire dans l’Église que cinq paroles dont j’aurais l’intelligence, pour en instruire aussi les autres, que d’en dire dix mille en une langue inconnue.

20 Mes frères, ne soyez point enfants pour n’avoir point de sagesse ; mais soyez enfants pour être sans malice, et soyez sages comme des hommes parfaits.

21 Il est dit dans l’Écriture : Je parlerai à ce peuple en des langues étrangères et inconnues ; et après cela même, ils ne m’entendront point, dit le Seigneur.

22 Ainsi la diversité des langues est un signe, non pour les fidèles, mais pour les infidèles ; et le don de prophétie au contraire n’est pas pour les infidèles, mais pour les fidèles.

23 Si toute une Église étant assemblée en un lieu, tous parlent diverses langues, et que des infidèles, ou des hommes qui ne savent que leur propre langue, entrent dans cette assemblée, ne diront-ils pas que vous êtes des insensés ?

24 Mais si tous prophétisent, et qu’un infidèle, ou un homme qui ne sait que sa langue, entre dans votre assemblée, tous le convainquent, tous le jugent.

25 Le secret de son cœur est découvert : de sorte que se prosternant le visage contre terre, il adorera Dieu, rendant témoignage que Dieu est véritablement parmi vous.

26 Que faut-il donc, mes frères, que vous fassiez ? Si lorsque vous êtes assemblés, l’un est inspiré de Dieu pour composer un cantique, l’autre pour instruire, un autre pour révéler les secrets de Dieu, un autre pour parler une langue inconnue, un autre pour l’interpréter, que tout se fasse pour l’édification.

27 S’il y en a qui aient le don des langues, qu’il n’y en ait point plus de deux ou trois qui parlent en une langue inconnue ; qu’ils parlent l’un après l’autre ; et qu’il y ait quelqu’un qui interprété ce qu’ils auront dit.

28 S’il n’y a point d’interprète, que celui qui a ce don se taise dans l’Église, qu’il ne parle qu’à soi-même et à Dieu.

29 Pour ce qui est des prophètes, qu’il n’y en ait point plus de deux ou trois qui parlent, et que les autres en jugent.

30 S’il se fait quelque révélation à un autre de ceux qui sont assis dans l’assemblée, que le premier se taise.

31 Car vous pouvez tous prophétiser l’un après l’autre, afin que tous apprennent, et que tous soient consolés.

32 Et les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes.

33 Car Dieu est un Dieu de paix, et non de désordre ; et c’est ce que j’enseigne dans toutes les Églises des saints.

34 Que les femmes parmi vous se tai-