Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/942

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



28 Lors donc que je me serai acquitté de ce devoir, et que je leur aurai rendu ce dépôt qui est le fruit de la piété des fidèles, je passerai par vos quartiers, en allant en Espagne.

29 Or je sais que quand j’irai vous voir, ma venue sera accompagnée d’une abondante bénédiction de l’Évangile de Jésus-Christ.

30 Je vous conjure donc, mes frères, par Jésus-Christ notre Seigneur, et par la charité du Saint-Esprit, de combattre avec moi par les prières que vous ferez à Dieu pour moi ;

31 afin qu’il me délivre des Juifs incrédules qui sont en Judée, et que les saints de Jérusalem reçoivent favorablement le service que je vais leur rendre ;

32 et qu’ainsi, étant plein de joie, je puisse aller vous voir, si c’est la volonté de Dieu, et jouir avec vous d’une consolation mutuelle.

33 Je prie le Dieu de paix de demeurer avec vous tous. Amen !



JE vous recommande notre sœur Phébé, diaconesse de l’Église qui est au port de Cenchrée ;

2 afin que vous la receviez au nom du Seigneur, comme on doit recevoir les saints, et que vous l’assistiez dans toutes les choses où elle pourrait avoir besoin de vous : car elle en a assisté elle-même plusieurs, et moi en particulier.

3 Saluez de ma part Prisque et Aquilas, qui ont travaillé avec moi pour le service de Jésus-Christ ;

4 qui ont exposé leur tête pour me sauver la vie, et a qui je ne suis pas le seul qui soit obligé, mais encore toutes les Églises des gentils.

5 Saluez aussi de ma part l’Église qui est dans leur maison. Saluez mon cher Épénète, qui a été les prémices de l’Asie par la foi en Jésus-Christ.

6 Saluez Marie, qui a beaucoup travaillé pour vous.

7 Saluez Andronique et Junie, mes parents, qui ont été compagnons de mes liens, qui sont considérables entre les apôtres, et qui ont embrassé la foi de Jésus-Christ avant moi.

8 Saluez Amplias, que j’aime particulièrement en notre Seigneur.

9 Saluez Urbain, qui a travaillé avec nous pour le service de Jésus-Christ ; et mon cher Stachys.

10 Saluez Apelle, qui est un fidèle serviteur de Jésus-Christ.

11 Saluez ceux qui sont de la famille d’Aristobule. Saluez Hérodion, mon cousin. Saluez ceux de la maison de Narcisse, qui sont nos frères dans le Seigneur.

12 Saluez Tryphène et Tryphose, lesquelles travaillent pour le service du Seigneur. Saluez notre chère Perside, qui a aussi beaucoup travaillé pour le service du Seigneur.

13 Saluez Rufus, qui est un élu du Seigneur ; et sa mère, que je regarde comme la mienne.

14 Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermas, Patrobe, Hermès, et nos frères qui sont avec eux.

15 Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, et Olympiade, et tous les saints qui sont avec eux.

16 Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Églises de Jésus-Christ vous saluent.

17 Mais je vous exhorte, mes frères, de prendre garde à ceux qui causent parmi vous des divisions et des scandales contre la doctrine que vous avez apprise, et d’éviter leur compagnie.

18 Car ces sortes de gens ne servent point Jésus-Christ notre Seigneur, mais sont esclaves de leur sensualité ; et par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les âmes simples.

19 L’obéissance que vous avez rendue à la foi, est venue à la connaissance de tout le monde, et je m’en réjouis pour vous ; mais je désire que vous soyez sages dans le bien, et simples dans le mal.

20 Que le Dieu de paix brise bientôt Satan sous vos pieds ! Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous !

21 Timothée, qui est le compagnon de mes travaux, vous salue ; comme aussi Lucius, Jason et Sosipatre, qui sont mes parents.

22 Je vous salue au nom du Seigneur, moi Tertius, qui ai écrit cette lettre.

23 Caïus, qui est mon hôte, et toute l’Église, vous saluent. Éraste, trésorier de la ville, vous salue, et notre frère Quartus.

24 Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous ! Amen !

25 À celui qui est tout-puissant pour vous affermir dans la foi de l’Évangile et de la doctrine de Jésus-Christ, que je prêche suivant la révélation du mystère qui, étant demeuré caché dans tous les siècles passés,

26 a été découvert maintenant par les oracles des prophètes, selon l’ordre du Dieu éternel, pour amener les hommes à l’obéissance de la foi, et est venu à la connaissance de toutes les nations ;

27 à Dieu, dis-je, qui est le seul sage, honneur et gloire par Jésus-Christ dans les siècles des siècles ! Amen !