Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/936

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

31 Après cela que devons-nous dire ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

32 Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais qui l’a livré à la mort pour nous tous, que ne nous donnera-t-il point, après nous l’avoir donné ?

33 Qui accusera les élus de Dieu ? Sera-ce Dieu, lui qui les justifie.

34 Qui osera les condamner ? Sera-ce Jésus-Christ, lui qui est mort pour nous, qui de plus est ressuscité ; qui est à la droite de Dieu, et qui intercède pour nous ?

35 Qui donc nous séparera de l’amour de Jésus-Christ ? Sera-ce l’affliction, ou les déplaisirs, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou les périls, ou le fer et la violence ?

36 selon qu’il est écrit ; On nous égorge tous les jours pour l’amour de vous, Seigneur ! on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.

37 Mais parmi tous ces maux, nous demeurons victorieux par celui qui nous a aimés.

38 Car je suis assuré que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les puissances, ni les choses présentes, ni les futures, ni la puissance des hommes,

39 ni tout ce qu’il y a de plus haut, ou de plus profond, ni toute autre créature, ne pourra jamais nous séparer de l’amour de Dieu, en Jésus-Christ notre Seigneur.



JÉSUS-CHRIST m’est témoin que je dis la vérité ; je ne mens point, ma conscience me rendant ce témoignage par le Saint-Esprit,

2 que je suis saisi d’une tristesse profonde, et que mon cœur est pressé sans cesse d’une vive douleur ;

3 jusque-là que j’eusse désiré que Jésus-Christ m’eût fait servir moi-même de victime soumise à l’anathème pour mes frères, qui sont d’un même sang que moi selon la chair ;

4 qui sont les Israélites, à qui appartient l’adoption des enfants de Dieu, sa gloire, son alliance, sa loi, son culte et ses promesses ;

5 de qui les patriarches sont les pères, et desquels est sorti selon la chair Jésus-Christ même, qui est Dieu au-dessus de tout, et béni dans tous les siècles. Amen !

6 Ce n’est pas néanmoins que la parole de Dieu soit demeurée sans effet. Car tous ceux qui descendent d’Israël, ne sont pas pour cela Israélites ;

7 et tous ceux qui sont de la race d’Abraham, ne sont pas pour cela ses enfants ; mais Dieu lui dit : C’est d’Isaac que sortira la race qui doit porter votre nom.

8 C’est-à-dire, que ceux qui sont enfants d’Abraham selon la chair, ne sont pas pour cela enfants de Dieu ; mais que ce sont les enfants de la promesse, qui sont réputés être les enfants d’Abraham.

9 Car voici les termes de la promesse : Je viendrai dans un an en ce même temps, et Sara aura un fils.

10 Et cela ne se voit pas seulement dans Sara, mais aussi dans Rebecca, qui conçut en même temps deux enfants d’Isaac, notre père.

11 Car avant qu’ils fussent nés, et avant qu’ils eussent fait aucun bien ni aucun mal, afin que le décret de Dieu demeurât ferme selon son élection,

12 non à cause de leurs œuvres, mais à cause de l’appel et du choix de Dieu, il lui fut dit,

13 L’aîné sera assujetti au plus jeune ; selon qu’il est écrit : J’ai aimé Jacob, et j’ai haï Esaü.

14 Que dirons-nous donc ? Est-ce qu’il y a en Dieu de l’injustice ? Dieu nous garde de cette pensée !

15 Car il dit à Moïse : Je ferai miséricorde à qui il me plaira de faire miséricorde ; et j’aurai pitié de qui il me plaira d’avoir pitié.

16 Cela ne dépend donc ni de celui qui veut, ni de celui qui court ; mais de Dieu qui fait miséricorde.

17 Car dans l’Écriture, il dit à Pharaon : C’est pour cela même que je vous ai établi, pour faire éclater en vous ma puissance, et pour rendre mon nom célèbre dans toute la terre.

18 Il est donc vrai qu’il fait miséricorde à qui il lui plaît, et qu’il endurcit qui il lui plaît.

19 Vous me direz peut-être : Après cela pourquoi Dieu se plaint-il ? Car qui est-ce qui résiste à sa volonté ?

20 Mais, ô homme ! qui êtes-vous pour contester avec Dieu ? Un vase d’argile dit-il à celui qui l’a fait ? Pourquoi m’avez-vous fait ainsi ?

21 Le potier n’a-t-il pas le pouvoir de faire de la même masse d’argile un vase destiné a des usages honorables, et un autre destiné à des usages vils et honteux ?

22 Que dirons-nous donc, si Dieu voulant montrer sa juste colère, et faire connaître sa puissance, souffre avec une patience extrême les vases de colère préparés pour la perdition ;

23 afin de faire paraître les richesses de sa gloire sur les vases de miséricorde qu’il a préparés pour la gloire,

24 sur nous, qu’il a appelés non-seulement d’entre les Juifs, mais aussi d’entre les gentils ?

25 selon ce qu’il dit dans Osée : J’appellerai mon peuple, ceux qui n’étaient point mon peuple ; ma bien-aimée, celle