Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/933

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rance, mais nous nous glorifions encore dans les afflictions : sachant que l’affliction produit la patience ;

4 la patience, l’épreuve ; et l’épreuve, l’espérance.

5 Or cette espérance n’est point trompeuse, parce que l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

6 Car pourquoi, lorsque nous étions encore dans les langueurs du péché, Jésus-Christ est-il mort pour des impies comme nous, dans le temps destiné de Dieu ?

7 Et certes, à peine quelqu’un voudrait-il mourir pour un juste ; peut-être néanmoins que quelqu’un aurait le courage de donner sa vie pour un homme de bien.

8 Mais ce qui fait éclater davantage l’amour de Dieu envers nous, c’est que lors même que nous étions encore pécheurs,

9 Jésus-Christ n’a pas laissé de mourir pour nous dans le temps destiné de Dieu. Ainsi étant maintenant justifiés par son sang, nous serons à plus forte raison délivrés par lui de la colère de Dieu.

10 Car si lorsque nous étions ennemis de Dieu, nous avons été réconciliés avec lui par la mort de son Fils ; à plus forte raison, étant maintenant réconciliés avec lui, nous serons sauvés par la vie de ce même Fils.

11 Et non-seulement nous avons été réconciliés, mais nous nous glorifions même en Dieu, par Jésus-Christ notre Seigneur, par qui nous avons obtenu maintenant cette réconciliation.

12 C’est pourquoi, comme le péché est entré dans le monde par un seul homme, et la mort par le péché ; et qu’ainsi la mort est passée dans tous les hommes, tous ayant péché dans un seul ;

13 (car le péché a toujours été dans le monde jusqu’à la loi ; mais la loi n’étant point encore, le péché n’était pas imputé.

14 cependant la mort a exercé son règne depuis Adam jusqu’à Moïse, à l’égard de ceux mêmes qui n’ont pas péché par une transgression semblable à celle d’Adam, qui est la figure d’un autre chef qui devait venir ;

15 mais il n’en est pas de la grâce comme du péché ; car si par le péché d’un seul plusieurs sont morts, la miséricorde et le don de Dieu s’est répandu à plus forte raison abondamment sur plusieurs par la grâce d’un seul homme, qui est Jésus-Christ ;

16 et il n’en est pas de ce don comme de ce seul péché ; car nous avons été condamnés par le jugement de Dieu pour un seul péché, au lieu que nous sommes justifiés par la grâce après plusieurs péchés ;

17 si donc, à cause du péché d’un seul, la mort a régné par un seul homme ; à plus forte raison ceux qui reçoivent l’abondance de la grâce et du don de la justice, régneront dans la vie par un seul homme, qui est Jésus-Christ :)

18 comme donc c’est par le péché d’un seul, que tous les hommes sont tombés dans la condamnation ; ainsi c’est par la justice d’un seul, que tous les hommes reçoivent la justification qui donne la vie.

19 Car comme plusieurs sont devenus pécheurs par la désobéissance d’un seul, ainsi plusieurs seront rendus justes par l’obéissance d’un seul.

20 Or la loi est survenue pour donner lieu à l’abondance du péché ; mais où il y a eu une abondance de péché, il y a eu ensuite une surabondance de grâce ;

21 afin que comme le péché avait régné en donnant la mort, la grâce de même règne par la justice en donnant la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur.



QUE dirons-nous donc ? Demeurerons-nous dans le péché, pour donner lieu à cette surabondance de grâce ?

2 À Dieu ne plaise ! Car étant une fois morts au péché, comment vivrons-nous encore dans le péché ?

3 Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, nous avons été baptisés en sa mort ?

4 Car nous avons été ensevelis avec lui par le baptême pour mourir au péché ; afin que comme Jésus-Christ est ressuscité d’entre les morts par la gloire de son Père, nous marchions aussi dans une nouvelle vie.

5 Car si nous avons été entés en lui par la ressemblance de sa mort, nous y serons aussi entés par la ressemblance de sa résurrection ;

6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché soit détruit, et que désormais nous ne soyons plus asservis au péché.

7 Car celui qui est mort, est délivré du péché.

8 Si donc nous sommes morts avec Jésus-Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec Jésus-Christ ;

9 parce que nous savons que Jésus-Christ étant ressuscité d’entre les morts ne mourra plus, et que la mort n’aura plus d’empire sur lui.

10 Car quant à ce qu’il est mort, il est mort seulement une fois pour le péché ; mais quant à la vie qu’il a maintenant, il vit pour Dieu.

11 Considérez-vous de même comme étant morts au péché, et comme ne vivant plus que pour Dieu, en Jésus-Christ notre Seigneur.

12 Que le péché donc ne règne point dans votre corps mortel, en sorte que vous obéissiez a ses désirs déréglés.