Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/921

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


priâmes, nous et ceux de ce lieu-là, de ne point aller à Jérusalem.

13 Mais Paul répondit : Que faites vous de pleurer ainsi, et de m’attendrir le cœur ? Je vous déclare que je suis tout prêt à souffrir à Jérusalem, non-seulement la prison, mais la mort même, pour le nom du Seigneur Jésus.

14 Et quand nous vîmes que nous ne pouvions le persuader, nous ne le pressâmes pas davantage, mais nous dîmes : Que la volonté du Seigneur soit faite !

15 Ces jours étant passés, nous nous disposâmes à partir, et nous allâmes à Jérusalem.

16 Quelques-uns des disciples de la ville de Césarée vinrent aussi avec nous, amenant avec eux un ancien disciple, nommé Mnason, originaire de l’île de Cypre, chez lequel nous devions loger.

17 Quand nous fûmes arrivés à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie.

18 Et le lendemain nous allâmes avec Paul visiter Jacques, chez lequel tous les prêtres s’assemblèrent.

19 Après les avoir embrassés, il leur raconta en détail tout ce que Dieu avait fait par son ministère, parmi les gentils.

20 Et eux, ayant entendu toutes ces choses, en glorifièrent Dieu, et lui dirent : Vous voyez, mon frère, combien de milliers de Juifs ont cru ; et cependant ils sont tous zélés pour la loi.

21 Or ils ont entendu dire, que vous enseignez à tous les Juifs qui sont parmi les gentils, de renoncer à Moïse ; et que vous dites qu’ils ne doivent pas circoncire leurs enfants, ni vivre selon les coutumes reçues parmi les Juifs.

22 Que faut-il donc faire ? Certainement il faudra qu’ils s’assemblent tous : car ils sauront que vous êtes arrivé.

23 Faites donc ce que nous allons vous dire : Nous avons ici quatre hommes qui ont fait un vœu :

24 prenez-les avec vous, et purifiez-vous avec eux, en faisant les frais de la cérémonie, afin qu’ils se rasent la tête ; et que tous sachent que ce qu’ils ont entendu dire de vous est faux, et que vous continuez à garder la loi.

25 Quant aux gentils qui ont cru, nous leur avons écrit, que nous avions jugé qu’ils devaient s’abstenir des viandes immolées aux idoles, du sang, des chairs étouffées, et de la fornication.

26 Paul ayant donc pris ces hommes, et s’étant purifié avec eux, entra au temple le jour suivant, faisant savoir les jours auxquels s’accomplirait leur purification, et quand l’offrande devrait être présentée pour chacun d’eux.

27 Mais sur la fin des sept jours, les Juifs d’Asie, l’ayant vu dans le temple, émurent tout le peuple, et se saisirent de lui, en criant :

28 Au secours, Israélites ! voici celui qui dogmatise partout contre ce peuple, contre la loi, et contre ce lieu saint ; et qui de plus a encore introduit des gentils dans le temple, et a profané ce saint lieu.

29 Ils disaient cela, parce qu’ayant vu dans la ville Trophime d’Éphèse avec Paul, ils croyaient que Paul l’avait introduit dans le temple.

30 Aussitôt toute la ville fut émue, et le peuple accourut en foule ; et s’étant saisis de Paul, ils le tirèrent hors du temple, dont les portes furent fermées en même temps.

31 Et comme ils se disposaient à le tuer, on vint dire au tribun de la cohorte qui gardait le temple, que toute la ville de Jérusalem était en trouble et en confusion.

32 Il prit au même instant des soldats et des centeniers avec lui, et courut à ces séditieux, qui voyant le tribun et les soldats, cessèrent de battre Paul.

33 Le tribun s’approchant, se saisit de lui ; et l’ayant fait lier de deux chaînes, il demandait qui il était, et ce qu’il avait fait.

34 Mais dans cette foule, les uns criaient d’une manière, et les autres d’une autre. Voyant donc qu’il ne pouvait rien apprendre de certain à cause du tumulte, il commanda qu’on le menât dans la forteresse.

35 Lorsque Paul fut sur les degrés, il fallut que les soldats le portassent, à cause de la violence et de la foule de la populace :

36 car il était suivi d’une grande multitude de peuple, qui criait : Faites-le mourir.

37 Paul étant sur le point d’entrer dans la forteresse, dit au tribun : Puis-je prendre la liberté de vous dire quelque chose ? Le tribun lui répondit : Savez-vous parler grec ?

38 N’êtes-vous pas cet Égyptien qui ces jours passés souleva et mena au désert avec lui quatre mille brigands ?

39 Paul lui répondit : Je vous assure que je suis Juif, citoyen de Tarse, ville de Cilicie qui est assez connue. Au reste, je vous prie de me permettre de parler au peuple.

40 Le tribun le lui ayant permis, il se présenta debout sur les degrés, et fit signe de la main au peuple. En même temps il se fit un grand silence, et il leur dit, en langue hébraïque :



MES frères et mes pères, écoutez ce que j’ai à vous dire maintenant pour ma justification.

2 Quand ils entendirent qu’il leur parlait en langue hébraïque, ils écoutèrent avec encore plus de silence ;

3 et il leur dit : Je suis Juif, né à Tarse, en Cilicie. J’ai été élevé dans cette ville aux pieds de Gamaliel, et instruit dans