Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/889

Cette page a été validée par deux contributeurs.


33 (Ce qu’il disait pour marquer de quelle mort il devait mourir.)

34 Le peuple lui répondit : Nous avons appris de la loi, que le Christ doit demeurer éternellement. Comment donc dites-vous qu’il faut que le Fils de l’homme soit élevé de la terre ? Qui est ce Fils de l’homme ?

35 Jésus leur répondit : La lumière est encore avec vous pour un peu de temps : marchez pendant que vous avez la lumière, de peur que les ténèbres ne vous surprennent : celui qui marche dans les ténèbres, ne sait où il va.

36 Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus parla de la sorte, et se retirant il se cacha d’eux.

37 Mais quoiqu’il eût fait tant de miracles devant eux, ils ne croyaient point en lui ;

38 afin que cette parole du prophète Isaïe fût accomplie : Seigneur ! qui a cru à la parole qu’il a entendue de nous ? et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ?

39 C’est pour cela qu’ils ne pouvaient croire, parce qu’Isaïe a dit encore :

40 Il a aveuglé leurs yeux, et il a endurci leur cœur : de peur qu’ils ne voient des yeux, et ne comprennent du cœur ; et qu’ils ne viennent à se convertir, et que je ne les guérisse.

41 Isaïe a dit ces choses, lorsqu’il a vu sa gloire, et qu’il a parlé de lui.

42 Plusieurs néanmoins des sénateurs mêmes crurent en lui ; mais à cause des pharisiens ils n’osaient le reconnaître publiquement, de crainte d’être chassés de la synagogue.

43 Car ils ont plus aimé la gloire des hommes, que la gloire de Dieu.

44 Or Jésus s’écria, et dit : Celui qui croit en moi, ne croit pas en moi, mais en celui qui m’a envoyé ;

45 et celui qui me voit, voit celui qui m’a envoyé.

46 Je suis venu dans le monde, moi qui suis la lumière, afin que tous ceux qui croient en moi, ne demeurent point dans les ténèbres.

47 Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde pas, je ne le juge point : car je ne suis pas venu pour juger le monde, mais pour sauver le monde.

48 Celui qui me méprise, et qui ne reçoit point mes paroles, a pour juge la parole même que j’ai annoncée ; ce sera elle qui le jugera au dernier jour.

49 Car je n’ai point parlé de moi-même ; mais mon Père qui m’a envoyé, est celui qui m’a prescrit par son commandement ce que je dois dire, et comment je dois parler ;

50 et je sais que son commandement est la vie éternelle. Ce que je dis donc, je le dis selon que mon Père me l’a ordonné.



AVANT la fête de Pâque, Jésus sachant que son heure était venue de passer de ce monde à son Père ; comme il avait aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’à la fin.

2 Et après le souper, le diable ayant déjà mis dans le cœur de Judas Iscariote, fils de Simon, le dessein de le trahir ;

3 Jésus qui savait que son Père lui avait mis toutes choses entre les mains, qu’il était sorti de Dieu, et qu’il s’en retournait à Dieu,

4 se leva de table, quitta ses vêtements, et ayant pris un linge, il le mit autour de lui.

5 Puis ayant versé de l’eau dans un bassin, il commença à laver les pieds de ses disciples, et à les essuyer avec le linge qu’il avait autour de lui.

6 Il vint donc à Simon-Pierre, qui lui dit : Quoi, Seigneur ! vous me laveriez les pieds ?

7 Jésus lui répondit : Vous ne savez pas maintenant ce que je fais ; mais vous le saurez ensuite.

8 Pierre lui dit : Vous ne me laverez jamais les pieds. Jésus lui repartit : Si je ne vous lave, vous n’aurez point de part avec moi.

9 Alors Simon-Pierre lui dit : Seigneur ! non-seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête.

10 Jésus lui dit : Celui qui a été déjà lavé, n’a plus besoin que de se laver les pieds, et il est pur dans tout le reste : et pour vous aussi, vous êtes purs, mais non pas tous.

11 Car il savait qui était celui qui devait le trahir ; et c’est pour cela qu’il dit : Vous n’êtes pas tous purs.

12 Après donc qu’il leur eut lavé les pieds, il reprit ses vêtements ; et s’étant remis à table, il leur dit : Savez-vous ce que je viens de vous faire ?

13 Vous m’appelez votre Maître et votre Seigneur : et vous avez raison ; car je le suis.

14 Si donc je vous ai lavé les pieds, moi qui suis votre Seigneur et votre Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres :

15 car je vous ai donné l’exemple ; afin que ce que je vous ai fait, vous le fassiez aussi vous autres.

16 En vérité, en vérité je vous le dis : le serviteur n'est pas plus grand que son maître ; et l'envoyé n'est pas plus grand que celui qui l'a envoyé.

17 si vous savez ces choses, vous serez heureux pourvu que vous les pratiquiez.

18 Je ne dis pas ceci de vous tous : je sais qui sont ceux que j’ai choisis ; mais il faut que cette parole de l’Écriture soit accomplie : Celui qui mange du pain avec moi, lèvera le pied contre moi.