Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/885

Cette page a été validée par deux contributeurs.


siens dirent : Cet homme n’est point envoyé de Dieu, puisqu’il ne garde point le sabbat. Mais d’autres disaient : Comment un méchant homme pourrait-il faire de tels prodiges ? Et il y avait sur cela de la division entre eux.

17 Ils dirent donc de nouveau à l’aveugle : Et toi, que dis-tu de cet homme qui t’a ouvert les yeux ? Il répondit : Je dis que c’est un prophète.

18 Mais les Juifs ne crurent point que cet homme eût été aveugle, et qu’il eût recouvré la vue, jusqu’à ce qu’ils eussent fait venir son père et sa mère,

19 qu’ils interrogèrent, en leur disant : Est-ce là votre fils que vous dites être né aveugle ? Comment donc voit-il maintenant ?

20 Le père et la mère leur répondirent : Nous savons que c’est là notre fils, et qu’il est né aveugle :

21 mais nous ne savons comment il voit maintenant, et nous ne savons pas non plus qui lui a ouvert les yeux. Interrogez-le, il a de l’âge ; qu’il réponde pour lui-même.

22 Son père et sa mère parlaient de la sorte parce qu’ils craignaient les Juifs : car les Juifs avaient déjà résolu ensemble, que quiconque reconnaîtrait Jésus pour être le Christ, serait chassé de la synagogue.

23 Ce fut ce qui obligea le père et la mère de répondre : Il a de l’âge, interrogez-le lui-même.

24 Ils appelèrent donc une seconde fois cet homme qui avait été aveugle, et lui dirent : Rends gloire à Dieu ; nous savons que cet homme est un pécheur.

25 Il leur répondit : Si c’est un pécheur, je n’en sais rien : tout ce que je sais, c’est que j’étais aveugle, et que je vois maintenant.

26 Ils lui dirent encore : Que t’a-t-il fait ? et comment t’a-t-il ouvert les yeux ?

27 Il leur répondit : Je vous l’ai déjà dit, et vous l’avez entendu : pourquoi voulez-vous l’entendre encore une fois ? Est-ce que vous voulez devenir aussi ses disciples ?

28 Sur quoi ils le chargèrent d’injures, et lui dirent : Sois toi-même son disciple ; pour nous, nous sommes disciples de Moïse.

29 Nous savons que Dieu a parlé à Moïse ; mais pour celui-ci, nous ne savons d’où il est.

30 Cet homme leur répondit : C’est ce qui est étonnant, que vous ne sachiez d’où il est, et qu’il m’ait ouvert les yeux.

31 Or nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs ; mais si quelqu’un l’honore, et qu’il fasse sa volonté, c’est celui-là qu’il exauce.

32 Depuis que le monde est, on n’a jamais entendu dire que personne ait ouvert les yeux à un aveugle-né.

33 Si cet homme n’était point envoyé de Dieu, il ne pourrait rien faire de tout ce qu’il fait.

34 Ils lui répondirent : Tu n’es que péché dès le ventre de ta mère, et tu veux nous enseigner ! Et ils le chassèrent.

35 Jésus apprit qu’ils l’avaient ainsi chassé ; et l’ayant rencontré, il lui dit : Croyez-vous au Fils de Dieu ?

36 Il lui répondit : Qui est-il, Seigneur ! afin que je croie en lui ?

37 Jésus lui dit : Vous l’avez vu, et c’est celui-là même qui vous parle.

38 Il lui répondit : Je crois, Seigneur ! Et se prosternant, il l’adora.

39 Et Jésus ajouta : Je suis venu dans ce monde pour exercer un jugement, afin que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles.

40 Quelques pharisiens qui étaient avec lui, entendirent ces paroles, et lui dirent : Sommes-nous donc aussi des aveugles ?

41 Jésus leur répondit : Si vous étiez aveugles, vous n’auriez point de péché : mais maintenant vous dites que vous voyez ; et c’est pour cela que votre péché demeure en vous.



EN vérité, en vérité je vous le dis : celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie des brebis, mais qui y monte par un autre endroit, est un voleur et un larron.

2 Mais celui qui entre par la porte, est le pasteur des brebis.

3 C’est à celui-là que le portier ouvre, et les brebis entendent sa voix ; il appelle ses propres brebis par leur nom, et il les fait sortir.

4 Et lorsqu’il a fait sortir ses propres brebis, il va devant elles, et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.

5 Elles ne suivent point un étranger : mais elles le fuient, parce qu’elles ne connaissent point la voix des étrangers.

6 Jésus leur dit cette parabole ; mais ils n’entendirent point de quoi il leur parlait.

7 Jésus leur dit donc encore : En vérité, en vérité je vous le dis : je suis la porte des brebis.

8 Tous ceux qui sont venus sont des voleurs et des larrons ; et les brebis ne les ont point écoutés.

9 Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé : il entrera, il sortira, et il trouvera des pâturages.

10 Le voleur ne vient que pour voler, pour égorger et pour perdre : pour moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient abondamment.

11 Je suis le bon Pasteur. Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis.

12 Mais le mercenaire, et celui qui n’est