Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/864

Cette page a été validée par deux contributeurs.


dix lépreux vinrent au-devant de lui ; et se tenant éloignés,

13 ils élevèrent leur voix, et lui dirent : Jésus, notre Maître ! ayez pitié de nous.

14 Lorsqu’il les eut aperçus, il leur dit : Allez vous montrer aux prêtres. Et comme ils y allaient, ils furent guéris.

15 L’un d’eux voyant qu’il était guéri, retourna sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix ;

16 et vint se jeter aux pieds de Jésus le visage contre terre, en lui rendant grâces ; et celui-là était Samaritain.

17 Alors Jésus dit : Tous les dix n’ont-ils pas été guéris ? Où sont donc les neuf autres ?

18 Il ne s’en est point trouvé qui soit revenu, et qui ait rendu gloire à Dieu, sinon cet étranger.

19 Et il lui dit : Levez-vous, allez ; votre foi vous a sauvé.

20 Les pharisiens lui demandaient un jour, quand viendrait le royaume de Dieu ; et il leur répondit : Le royaume de Dieu ne viendra point d’une manière qui le fasse remarquer ;

21 et l’on ne dira point, Il est ici ; ou, Il est là. Car dès à présent le royaume de Dieu est au milieu de vous.

22 Après cela il dit à ses disciples : Il viendra un temps où vous désirerez de voir un des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez point.

23 Et ils vous diront : Il est ici ; Il est là. Mais n’y allez point, et ne les suivez point.

24 Car comme un éclair brille et se fait voir depuis un côté du ciel jusqu’à l’autre, ainsi paraîtra le Fils de l’homme en son jour.

25 Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par ce peuple.

26 Et ce qui est arrivé au temps de Noé, arrivera encore au temps du Fils de l’homme.

27 Ils mangeaient et ils buvaient ; les hommes épousaient des femmes, et les femmes se mariaient, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et alors le déluge survenant, les fit tous périr.

28 Et comme il arriva encore au temps de Lot : ils mangeaient et ils buvaient, ils achetaient et ils vendaient, ils plantaient et ils bâtissaient ;

29 mais le jour où Lot sortit de Sodome, il tomba du ciel une pluie de feu et de soufre, qui les perdit tous.

30 Il en sera de même au jour où le Fils de l’homme paraîtra.

31 En ce temps-là, si un homme se trouve au haut de la maison, et que ses meubles soient en bas, qu’il ne descende point pour les prendre ; et que celui qui se trouvera dans le champ, ne retourne point non plus à ce qui est derrière lui.

32 Souvenez-vous de la femme de Lot.

33 Quiconque cherchera à sauver sa vie, la perdra ; et quiconque la perdra, la sauvera.

34 Je vous déclare qu’en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans le même lit, l’un sera pris, et l’autre laissé ;

35 de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise, et l’autre laissée ; de deux hommes qui seront dans le même champ, l’un sera pris, et l’autre laissé.

36 Ils lui dirent : Où sera-ce, Seigneur ?

37 Et il répondit : En quelque lieu que soit le corps, les aigles s’y assembleront.



IL leur dit aussi cette parabole, pour faire voir qu’il faut toujours prier, et ne point se lasser de le faire :

2 Il y avait, dit-il, dans une certaine ville, un juge qui ne craignait point Dieu, et ne se souciait point des hommes ;

3 et il y avait aussi, dans la même ville, une veuve qui venait souvent le trouver, en lui disant : Faites-moi justice de ma partie.

4 Et il fut longtemps sans vouloir le faire ; mais enfin il dit en lui-même : Quoique je ne craigne point Dieu, et que je n’aie point de considération pour les hommes,

5 néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, de peur qu’à la fin elle ne vienne me faire quelque affront.

6 Vous entendez, ajouta le Seigneur, ce que dit ce méchant juge ;

7 et Dieu ne fera pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et il souffrira toujours qu’on les opprime ?

8 Je vous déclare, qu’il leur fera justice dans peu de temps. Mais lorsque le Fils de l’homme viendra, pensez-vous qu’il trouve de la foi sur la terre ?

9 Il dit aussi cette parabole à quelques-uns qui mettaient leur confiance en eux-mêmes comme étant justes, et qui méprisaient les autres :

10 Deux hommes montèrent au temple pour prier : l’un était pharisien, et l’autre publicain.

11 Le pharisien se tenant debout, priait ainsi en lui-même : Mon Dieu ! je vous rends grâces de ce que je ne suis point comme le reste des hommes, qui sont voleurs, injustes et adultères ; ni même comme ce publicain.

12 Je jeûne deux fois la semaine ; je donne la dîme de tout ce que je possède.

13 Le publicain, au contraire, se tenant éloigné, n’osait pas même lever les yeux au ciel ; mais il frappait sa poitrine, en disant : Mon Dieu ! ayez pitié de moi qui suis un pécheur.