Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/860

Cette page a été validée par deux contributeurs.


depuis dix-huit ans ; et elle était si courbée qu’elle ne pouvait du tout regarder en haut.

12 Jésus la voyant, l’appela, et lui dit : Femme, vous êtes délivrée de votre infirmité.

13 En même temps il lui imposa les mains ; et étant aussitôt redressée, elle en rendait gloire à Dieu.

14 Mais le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus l’avait guérie au jour du sabbat, dit au peuple : Il y a six jours destinés pour travailler ; venez en ces jours-là pour être guéris, et non pas au jour du sabbat.

15 Le Seigneur prenant la parole, lui dit : Hypocrites ! y a-t-il quelqu’un de vous qui ne délie pas son bœuf, ou son âne, le jour du sabbat, et ne les tire pas de l’étable pour les mener boire ?

16 Pourquoi donc ne fallait-il pas délivrer de ses liens, en un jour de sabbat, cette fille d’Abraham, que Satan avait tenue ainsi liée durant dix-huit ans ?

17 À ces paroles tous ses adversaires demeurèrent confus ; et tout le peuple était ravi de lui voir faire tant d’actions glorieuses.

18 Il disait aussi : À quoi est semblable le royaume de Dieu, et à quoi le comparerai-je ?

19 Il est semblable à un grain de sénevé, qu’un homme prend et jette dans son jardin, et qui croît jusqu’à devenir un grand arbre ; de sorte que les oiseaux du ciel se reposent sur ses branches.

20 À quoi, dit-il encore, comparerai-je le royaume de Dieu ?

21 Il est semblable au levain qu’une femme prend et mêle dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte soit levée.

22 Et il allait par les villes et les villages enseignant, et s’avançant vers Jérusalem.

23 Quelqu’un lui ayant fait cette demande, Seigneur ! y en aura-t-il peu de sauvés ? il leur répondit :

24 Faites effort pour entrer par la porte étroite : car je vous assure que plusieurs chercheront à y entrer, et ne le pourront.

25 Et quand le père de famille sera entré, et aura fermé la porte, et que vous, étant dehors, vous commencerez à heurter, en disant, Seigneur, ouvrez-nous ! il vous répondra : Je ne sais d’où vous êtes.

26 Alors vous commencerez à dire : Nous avons mangé et bu en votre présence, et vous avez enseigné dans nos places publiques.

27 Et il vous répondra ; Je ne sais d’où vous êtes : retirez-vous de moi, vous tous qui commettez l’iniquité.

28 Ce sera alors qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez qu’Abraham, Isaac, Jacob, et tous les prophètes, seront dans le royaume de Dieu, et que vous autres vous serez chassés dehors.

29 Il en viendra d’Orient et d’Occident, du Septentrion et du Midi, qui auront place au festin dans le royaume de Dieu.

30 Alors ceux qui sont les derniers, seront les premiers ; et ceux qui sont les premiers, seront les derniers.

31 Le même jour quelques-uns des pharisiens vinrent lui dire : Allez-vous-en, sortez de ce lieu : car Hérode veut vous faire mourir.

32 Il leur répondit : Allez dire à ce renard : J’ai encore à chasser les démons, et à rendre la santé aux malades aujourd’hui et demain, et le troisième jour je serai consommé par ma mort.

33 Cependant il faut que je continue à marcher aujourd’hui et demain, et le jour d’après : car il ne faut pas qu’un prophète souffre la mort ailleurs que dans Jérusalem.

34 Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et qui lapides ceux qui sont envoyés vers toi ! combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses petits sous ses ailes, et tu ne l’as pas voulu !

35 Le temps s’approche où votre maison demeurera déserte. Or je vous dis en vérité, que vous ne me verrez plus désormais jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !



JÉSUS entra un jour de sabbat dans la maison d’un des principaux pharisiens pour y prendre son repas ; et ceux qui étaient là, l’observaient.

2 Or il y avait devant lui un homme hydropique ;

3 et Jésus s’adressant aux docteurs de la loi et aux pharisiens, leur dit : Est-il permis de guérir des malades le jour du sabbat ?

4 Et ils demeurèrent dans le silence. Mais lui prenant cet homme par la main, le guérit, et le renvoya.

5 Puis s’adressant a eux, il leur dit : Qui est celui d’entre vous, qui voyant son âne ou son bœuf tombé dans un puits, ne l’en retire pas aussitôt le jour même du sabbat ?

6 Et ils ne pouvaient rien répondre à cela.

7 Alors considérant comme les conviés choisissaient les premières places, il leur proposa cette parabole, et leur dit :

8 Quand vous serez convié à des noces, n’y prenez point la première place : de peur qu’il ne se trouve parmi les conviés une personne plus considérable que vous ;

9 et que celui qui aura invité l’un et l’autre ne vienne vous dire, Donnez votre place à celui-ci ; et qu’alors vous ne