Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/838

Cette page a été validée par deux contributeurs.


s’en alla trouver les princes des prêtres, pour leur livrer Jésus.

11 Après qu’ils l’eurent écouté, ils en eurent beaucoup de joie, et lui promirent de lui donner de l’argent : et dès lors il chercha une occasion favorable pour le livrer entre leurs mains.

12 Le premier jour des azymes, auquel on immolait l’agneau pascal, les disciples lui dirent : Où voulez-vous que nous allions vous préparer ce qu’il faut pour manger la pâque ?

13 Il envoya donc deux de ses disciples, et leur dit : Allez-vous-en à la ville ; vous rencontrerez un homme qui portera une cruche d’eau ; suivez-le :

14 et en quelque lieu qu’il entre, dites au maître de la maison : Le Maître vous envoie dire : Où est le lieu où je dois manger la pâque avec mes disciples ?

15 Il vous montrera une grande chambre haute, toute meublée ; préparez-nous là ce qu’il faut.

16 Ses disciples s’en étant allés, vinrent en la ville, et trouvèrent tout ce qu’il leur avait dit ; et ils préparèrent ce qu’il fallait pour la pâque.

17 Le soir étant venu, il se rendit là avec les douze.

18 Et lorsqu’ils étaient à table, et qu’ils mangeaient, Jésus leur dit : Je vous dis en vérité, que l’un de vous, qui mange avec moi, me trahira.

19 Ils commencèrent à s’affliger, et chacun d’eux lui demandait : Est-ce moi ?

20 Il leur répondit : C’est l’un des douze qui met la main avec moi dans le plat.

21 Pour ce qui est du Fils de l’homme, il s’en va selon ce qui a été écrit de lui ; mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme sera trahi ! Il vaudrait mieux pour cet homme-là que jamais il ne fût né.

22 Pendant qu’ils mangeaient encore, Jésus prit du pain ; et l’ayant bénit, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez ; ceci est mon corps.

23 Et ayant pris le calice, après avoir rendu grâces, il le leur donna, et ils en burent tous ;

24 et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, qui sera répandu pour plusieurs.

25 Je vous dis en vérité, que je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’à ce jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu.

26 Et ayant chanté le cantique d’action de grâces, ils s’en allèrent sur la montagne des Oliviers.

27 Alors Jésus leur dit : Je vous serai à tous cette nuit une occasion de scandale : car il est écrit : Je frapperai le Pasteur, et les brebis seront dispersées.

28 Mais après que je serai ressuscité, j’irai devant vous en Galilée.

29 Pierre lui dit : Quand vous seriez pour tous les autres un sujet de scandale, vous ne le serez pas pour moi.

30 Et Jésus lui repartit : Je vous dis en vérité, que vous-même aujourd’hui, dès cette nuit, avant que le coq ait chanté deux fois, vous me renoncerez trois fois.

31 Mais Pierre insistait encore davantage : Quand il me faudrait mourir avec vous, je ne vous renoncerai point. Et tous les autres en dirent autant.

32 Ils allèrent ensuite au lieu appelé Gethsémani ; où il dit à ses disciples : Asseyez-vous ici jusqu’à ce que j’aie fait ma prière.

33 Et ayant pris avec lui Pierre, Jacques et Jean, il commença à être saisi de frayeur, et pénétré d’une extrême affliction.

34 Alors il leur dit : Mon âme est triste jusqu’à la mort : demeurez ici, et veillez.

35 Et s’en allant un peu plus loin, il se prosterna contre terre, priant que s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui ;

36 et il disait : Abba, mon Père ! tout vous est possible, transportez ce calice loin de moi ; mais néanmoins que votre volonté s’accomplisse, et non pas la mienne.

37 Il vint ensuite vers ses disciples, et les ayant trouvés endormis, il dit à Pierre : Simon, vous dormez ! Quoi ! vous n’avez pu seulement veiller une heure ?

38 Veillez et priez, afin que vous n’entriez point en tentation : l’esprit est prompt ; mais la chair est faible.

39 Il s’en alla pour la seconde fois, et fit sa prière dans les mêmes termes.

40 Et étant retourné vers eux, il les trouva endormis : car leurs yeux étaient appesantis de sommeil ; et ils ne savaient que lui répondre.

41 Il revint encore pour la troisième fois, et il leur dit : Dormez maintenant, et vous reposez : c’est assez ; l’heure est venue : le Fils de l’homme va être livré entre les mains des pécheurs.

42 Levez-vous, allons : celui qui doit me trahir, est bien près d’ici.

43 Il parlait encore, lorsque Judas Iscariote, l’un des douze, parut suivi d’une grande troupe de gens armés d’épées et de bâtons, qui avaient été envoyés par les grands prêtres, par les scribes et les sénateurs.

44 Or celui qui le trahissait, leur avait donné ce signal, et leur avait dit : Celui que je baiserai, c’est celui-là même que vous cherchez : saisissez-vous de lui, et l’emmenez sûrement.

45 Aussitôt donc qu’il fut arrivé, il s’approcha de Jésus, et lui dit : Maître ! je vous salue. Et il le baisa.

46 Ensuite ils mirent la main sur Jésus, et se saisirent de lui.

47 Un de ceux qui étaient présents, tirant son épée en frappa un des gens du grand prêtre, et lui coupa une oreille.