Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/835

Cette page a été validée par deux contributeurs.


22 Jésus prenant la parole, leur dit : Ayez de la foi en Dieu.

23 Je vous dis en vérité, que quiconque dira à cette montagne, Ôte-toi de là, et te jette dans la mer ; et cela sans hésiter dans son cœur, mais croyant fermement que tout ce qu’il aura dit arrivera, il le verra en effet arriver.

24 C’est pourquoi je vous le dis : quoi que ce soit que vous demandiez dans la prière, croyez que vous l’obtiendrez, et il vous sera accordé.

25 Mais lorsque vous vous présenterez pour prier, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez-lui, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos péchés.

26 Si vous ne pardonnez point, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera point non plus vos péchés.

27 Ils retournèrent encore à Jérusalem ; et Jésus se promenant dans le temple, les princes des prêtres, les scribes et les sénateurs vinrent le trouver,

28 et lui dirent : Par quelle autorité faites-vous ceci ? et qui vous a donné l’autorité de faire ce que vous faites ?

29 Jésus leur répondit : J’ai aussi une demande à vous faire ; et après que vous m’y aurez répondu, je vous dirai par quelle autorité je fais ces choses.

30 Le baptême de Jean était-il du ciel ou des hommes ? répondez-moi.

31 Mais ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes : Si nous répondons, qu’il était du ciel ; il nous dira : Pourquoi donc ne l’avez-vous pas cru ?

32 Si nous disons, qu’il était des hommes ; nous avons à craindre le peuple : parce que tout le monde considérait Jean comme ayant été véritablement prophète.

33 Ainsi ils répondirent à Jésus : Nous ne savons. Et Jésus leur répliqua : Je ne vous dirai point non plus de quelle autorité je fais ceci.



JÉSUS commença ensuite à leur parler en paraboles : Un homme, dit-il, planta une vigne, l’entoura d’une haie, et creusant dans la terre y fit un pressoir, y bâtit une tour ; et l’ayant louée à des vignerons, il s’en alla dans un pays éloigné.

2 La saison étant venue, il envoya un de ses serviteurs aux vignerons, pour recevoir ce qu’ils lui devaient du fruit de sa vigne.

3 Mais l’ayant pris, ils le battirent, et le renvoyèrent sans lui rien donner.

4 Il leur envoya encore un autre serviteur, et ils le blessèrent à la tête, et lui firent toutes sortes d’outrages.

5 Il leur en envoya encore un autre, qu’ils tuèrent ; et plusieurs autres ensuite, dont ils battirent les uns, et tuèrent les autres.

6 Enfin, ayant un fils unique qu’il aimait tendrement, il le leur envoya encore après tous les autres, en disant ; Ils auront quelque respect pour mon fils.

7 Mais ces vignerons dirent entre eux : Voici l’héritier ; allons, tuons-le, et l’héritage sera à nous.

8 Ainsi s’étant saisis de lui, ils le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne.

9 Que fera donc le maître de cette vigne ? Il viendra lui-même ; il exterminera ces vignerons, et il donnera sa vigne à d’autres.

10 N’avez-vous point lu cette parole de l’Écriture : La pierre qui avait été rejetée par ceux qui bâtissaient, est devenue la principale pierre de l’angle :

11 c’est ce que le Seigneur a fait, et nos yeux le voient avec admiration ?

12 Alors ils cherchaient les moyens de l’arrêter : car ils virent bien que c’était d’eux qu’il voulait parler dans cette parabole : mais ils craignirent le peuple ; c’est pourquoi le laissant là, ils se retirèrent.

13 Voulant ensuite le surprendre dans ses paroles, ils lui envoyèrent quelques-uns des pharisiens et des hérodiens,

14 qui vinrent lui dire : Maître ! nous savons que vous êtes sincère et véritable, et que vous n’avez égard à qui que ce soit : car vous ne considérez point la qualité des personnes, mais vous enseignez la voie de Dieu dans la vérité. Nous est-il libre de payer le tribut à César ? ou ne le payerons-nous pas ?

15 Mais Jésus connaissant leur hypocrisie, leur dit : Pourquoi me tentez-vous ? Apportez-moi un denier, que je le voie.

16 Ils lui en apportèrent un ; et il leur demanda : De qui est cette image et cette inscription ? De César, lui dirent-ils.

17 Jésus leur répondit : Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. Et ils admirèrent sa réponse.

18 Après cela les saducéens, qui nient la résurrection, vinrent le trouver, et lui proposèrent cette question :

19 Maître ! Moïse nous a laissé par écrit, Que si un homme en mourant laisse sa femme sans enfants, son frère doit épouser sa femme, pour susciter des enfants à son frère mort.

20 Or il y avait sept frères, dont le premier ayant pris une femme, mourut sans laisser d’enfants.

21 Le second l’ayant épousée ensuite, mourut aussi sans avoir laissé d’enfants ; et le troisième de même ;

22 et tous les sept l’ont ainsi eue pour femme, sans qu’aucun d’eux ait laissé d’enfants ; et enfin cette femme est morte elle-même, la dernière.

23 Lors donc qu’ils ressusciteront dans la résurrection générale, duquel d’entre