Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/821

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


aussi de lui, avec les scribes et les sénateurs, en disant :

42 Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même. S’il est le Roi d’Israël, qu’il descende présentement de la croix, et nous croirons en lui.

43 Il met sa confiance en Dieu ; si donc Dieu l’aime, qu’il le délivre maintenant, puisqu’il a dit : Je suis le Fils de Dieu.

44 Les voleurs qui étaient crucifiés avec lui, lui faisaient aussi les mêmes reproches.

45 Or, depuis la sixième heure du jour jusqu’à la neuvième, toute la terre fut couverte de ténèbres.

46 Et sur la neuvième heure Jésus jeta un grand cri, en disant : Éli ! Éli ! lamma sabacthani ? c’est-à-dire, Mon Dieu ! mon Dieu ! pourquoi m’avez-vous abandonné ?

47 Quelques-uns de ceux qui étaient présents, l’ayant entendu crier de la sorte, disaient : Il appelle Élie.

48 Et aussitôt l’un d’eux courut emplir une éponge de vinaigre ; et l’ayant mise au bout d’un roseau, il lui présenta à boire.

49 Les autres disaient : Attendez, voyons si Élie viendra le délivrer.

50 Mais Jésus jetant encore un grand cri, rendit l’esprit.

51 En même temps le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas ; la terre trembla ; les pierres se fendirent ;

52 les sépulcres s’ouvrirent ; et plusieurs corps des saints, qui étaient dans le sommeil de la mort, ressuscitèrent ;

53 et sortant de leurs tombeaux après sa résurrection, ils vinrent en la ville sainte, et furent vus de plusieurs personnes.

54 Le centenier, et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre, et tout ce qui se passait, furent saisis d’une extrême crainte, et dirent : Cet homme était vraiment Fils de Dieu.

55 Il y avait là aussi plusieurs femmes qui se tenaient éloignées, et qui avaient suivi Jésus depuis la Galilée, ayant soin de l’assister ;

56 entre lesquelles étaient Marie-Magdeleine, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée.

57 Sur le soir, un homme riche, de la ville d’Arimathie, nommé Joseph, qui était aussi disciple de Jésus,

58 vint trouver Pilate, et lui ayant demandé le corps de Jésus, Pilate commanda qu’on le lui donnât.

59 Joseph ayant donc pris le corps, l’enveloppa dans un linceul blanc,

60 le mit dans son sépulcre, qui n’avait point encore servi, et qu’il avait fait tailler dans le roc ; et après avoir roulé une grande pierre jusqu’à l’entrée du sépulcre, il se retira.

61 Marie-Magdeleine et l’autre Marie étaient là, se tenant assises auprès du sépulcre.

62 Le lendemain, qui était le jour d’après celui qui est appelé la préparation du sabbat, les princes des prêtres et les pharisiens s’étant assemblés, vinrent trouver Pilate,

63 et lui dirent : Seigneur, nous nous sommes souvenus que cet imposteur a dit, lorsqu’il était encore en vie : Je ressusciterai trois jours après ma mort.

64 Commandez donc que le sépulcre soit gardé jusqu’au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent dérober son corps, et ne disent au peuple : Il est ressuscité d’entre les morts. Et ainsi la dernière erreur serait pire que la première.

65 Pilate leur dit : Vous avez des gardes : allez, faites-le garder comme vous l’entendrez.

66 Ils s’en allèrent donc, et pour s’assurer du sépulcre, ils en scellèrent la pierre, et y mirent des gardes.



MAIS cette semaine étant passée, le premier jour de la suivante commençait à peine à luire, que Marie-Magdeleine et l’autre Marie vinrent pour voir le sépulcre.

2 Et tout d’un coup il se fit un grand tremblement de terre : car un ange du Seigneur descendit du ciel, et vint renverser la pierre qui était à l’entrée du sépulcre, et s’assit dessus.

3 Son visage était brillant comme un éclair, et ses vêtements blancs comme la neige.

4 Les gardes en furent tellement saisis de frayeur, qu’ils devinrent comme morts.

5 Mais l’ange s’adressant aux femmes, leur dit : Pour vous, ne craignez point : car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié :

6 il n’est point ici : car il est ressuscité comme il l’avait dit. Venez, et voyez le lieu où le Seigneur avait été mis ;

7 et hâtez-vous d’aller dire à ses disciples qu’il est ressuscité. Il sera devant vous en Galilée : c’est là que vous le verrez : je vous en avertis auparavant.

8 Ces femmes sortirent aussitôt du sépulcre avec crainte, et avec beaucoup de joie ; et elles coururent annoncer ceci aux disciples.

9 En même temps Jésus se présenta devant elles, et leur dit : Le salut vous soit donné ! Et elles s’approchant, lui embrassèrent les pieds, et l’adorèrent.

10 Alors Jésus leur dit : Ne craignez point. Allez dire à mes frères qu’ils aillent en Galilée : c’est là qu’ils me verront.

11 Pendant qu’elles y allaient, quelques-uns des gardes vinrent à la ville, et rapportèrent aux princes des prêtres tout ce qui s’était passé.