Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/766

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


monceau de pierres qu’on met dans un champ, lorsque l’on plante une vigne : je ferai rouler ses pierres dans la vallée, et j’en découvrirai les fondements.

7 Toutes ses statues seront brisées, tout ce qu’elle a gagné sera brûlé par le feu, et je réduirai en poudre toutes ses idoles ; parce que ses richesses ont été amassées du prix de la prostitution, et elles deviendront aussi la récompense des prostituées.

8 C’est pourquoi je m’abandonnerai aux plaintes, je ferai retentir mes cris, je déchirerai mes vêtements et j’irai tout nu ; je pousserai des hurlements comme les dragons, et des sons lugubres comme les autruches :

9 parce que la plaie de Samarie est désespérée ; qu’elle est venue jusqu’à Juda ; qu’elle a gagné jusqu’à la porte de mon peuple, jusqu’à Jérusalem.

10 Que le bruit de vos maux ne s’étende point jusqu’à Geth : étouffez vos larmes et vos soupirs : couvrez-vous de poussière dans une maison qui sera réduite en poudre.

11 Passez, couverte de honte et d’ignominie, vous qui habitez dans un lieu si beau : celle qui est située sur les confins ne sort pas, mais est enlevée : la maison voisine qui s’est soutenue par elle-même, trouvera dans votre perte le sujet de sa douleur.

12 Elle s’est trouvée trop faible pour vous assister, et elle est elle-même plongée dans l’amertume ; parce que le mal envoyé par le Seigneur est descendu jusqu’aux portes de Jérusalem.

13 Les habitants de Lachis ont été épouvantés par le bruit confus des chariots de guerre. Lachis, vous êtes la source du péché de la fille de Sion ; parce que vous avez imité les sacrilèges d’Israël.

14 Le roi d’Israël enverra de ses gens aux princes de Geth ; mais ils n’y trouveront qu’une maison de mensonge qui les trompera.

15 Vous qui habitez à Marésa, je vous amènerai des gens qui hériteront de tous vos biens ; et ce renversement de la gloire d’Israël s’étendra jusqu’à la ville d’Odollam.

16 Samarie, arrachez-vous les cheveux ; coupez-les entièrement, pour pleurer vos enfants qui étaient toutes vos délices. Demeurez sans aucun poil comme l’aigle qui mue et se dépouille de toutes ses plumes ; parce qu’on vous a enlevé et que l’on a emmené captifs ceux qui vous étaient si chers.



MALHEUR à vous qui formez des desseins injustes, et qui prenez dans votre lit des résolutions criminelles, que vous exécutez dès le point du jour ! car c’est contre Dieu même que vous élevez la main.

2 Ils ont désiré des terres, et les ont prises avec violence : ils ont ravi des maisons par force : ils ont opprimé l’un pour lui ravir sa maison, et l’autre pour s’emparer de tous ses biens.

3 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur : J’ai résolu de faire fondre sur ce peuple des maux dont vous ne dégagerez point votre tête, et vous ne marcherez plus d’un pas superbe, parce que le temps sera très-mauvais.

4 En ce temps-là vous deviendrez la fable des hommes, et l’on prendra plaisir à chanter des chansons sur vous, et à vous faire dire : Nous sommes ruinés, nous sommes pillés de toutes parts : le pays qui était a nous, est passé à d’autres : nos ennemis se sont retirés ; mais de quelle sorte ? Ce n’a été qu’afin de revenir, et de partager nos terres entre eux.

5 C’est pourquoi il n’y aura plus personne d’entre vous qui ait sa part et son héritage dans l’assemblée du Seigneur.

6 Ne dites point sans cesse : Ces paroles de menace ne tomberont point sur ceux qui sont à Dieu ; ils ne seront point couverts de confusion.

7 L’Esprit du .Seigneur, dit la maison de Jacob, est-il devenu moins étendu en miséricorde qu’il n’était ? et peut-il avoir ces pensées de nous perdre qu’on lui attribue ? Il est vrai, je n’ai que des pensées de bonté, dit le Seigneur ; mais c’est pour ceux qui marchent dans la droiture du cœur.

8 Mon peuple au contraire s’est révolté contre moi : vous avez ôté aux hommes non-seulement le manteau, mais la tunique ; et vous avez traité en ennemis ceux qui ne pensaient à aucun mal.

9 Vous avez chassé les femmes de mon peuple des maisons où elles vivaient en repos ; et vous avez étouffé pour jamais ma louange dans la bouche de leurs petits enfants.

10 Allez-vous-en, sortez de votre terre, vous n’y trouverez point de repos ; parce que l’impureté dont vous l’avez souillée, l’a remplie d’une effroyable puanteur.

11 Plût à Dieu que je n’eusse point l’Esprit du Seigneur, et que je disse plutôt des mensonges ! Mais ma parole tombera sur vous comme un vin qui vous enivrera : et ce sera sur vous-même, ô Israël ! que cette parole sera accomplie.

12 Ô Jacob ! je vous rassemblerai un jour tout entier : je réunirai les restes d’Israël : je mettrai mon peuple tout ensemble comme un troupeau dans la bergerie, comme des brebis au milieu de leur parc ; et la foule des hommes y sera si grande, qu’elle y causera même de la confusion et du trouble.

13 Car celui qui doit leur ouvrir le chemin, marchera devant eux : ils passeront en troupes à la porte, et y entreront : leur Roi passera devant leurs yeux, et le Seigneur sera à leur tête.