Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/759

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


4 Allez donc à Béthel, et continuez vos impiétés : allez à Galgala, et ajoutez crimes sur crimes : amenez-y vos victimes dès le matin, et portez-y vos dîmes dans les trois jours solennels.

5 Offrez avec du levain des sacrifices d’actions de grâces : appelez-les des oblations volontaires, et publiez-les devant tout le monde : car ce sont là en effet des œuvres de votre volonté, enfants d’Israël, et non de la mienne, dit le Seigneur Dieu.

6 C’est pourquoi j’ai fait que dans toutes vos villes vos dents sont devenues faibles et branlantes : j’ai frappé toutes vos terres d’une stérilité de blé ; et cependant vous n’êtes point revenus à moi, dit le Seigneur.

7 J’ai empêché la pluie d’arroser vos champs, lorsqu’il restait encore trois mois jusqu’à la moisson : j’ai fait, ou qu’il a plu sur une ville et qu’il n’a point plu sur l’autre ; ou qu’il a plu sur un endroit d’une ville, et que l’autre est demeuré sec, parce que j’ai empêché qu’il n’y plût.

8 Deux ou trois villes sont allées à une autre pour y trouver de l’eau à boire, et ils n’ont pu apaiser leur soif ; et vous n’êtes point revenus à moi, dit le Seigneur.

9 Je vous ai frappés par un vent brûlant et par la nielle : la chenille a gâté tous vos grands jardins, toutes vos vignes, et tous vos plants d’oliviers et de figuiers ; et vous n’êtes point revenus à moi, dit le Seigneur.

10 Je vous ai frappés de plaies mortelles, comme je fis autrefois à l’égard des Égyptiens : j’ai frappé par l’épée vos jeunes hommes, et vos chevaux ont été la proie de vos ennemis : j’ai fait monter à vos narines la puanteur des corps morts de votre armée ; et vous n’êtes point revenus à moi, dit le Seigneur.

11 Je vous ai détruits en partie comme Dieu a détruit Sodome et Gomorrhe ; et ceux d’entre vous qui ont été sauvés, l’ont été comme un tison que l’on tire à peine d’un embrasement ; et vous n’êtes point revenus à moi, dit le Seigneur.

12 Je vous frapperai donc, ô Israël ! de toutes les plaies dont je vous ai menacés ; et après que je vous aurai traités de la sorte, préparez-vous, ô Israël ! à aller au-devant de votre Dieu.

13 Car voici celui qui forme les montagnes, qui crée le vent, et qui annonce sa parole à l’homme ; qui produit les nuages du matin, et qui marche sur ce qu’il y a de plus élevé dans la terre : son nom est le Seigneur, le Dieu des armées.



ÉCOUTEZ ces paroles avec lesquelles je déplore votre malheur : La maison d’Israël est tombée, elle ne se relèvera point.

2 La vierge d’Israël a été jetée par terre, et il n’y a personne qui la relève.

3 Car voici ce que dit le Seigneur Dieu touchant la maison d’Israël : S’il se trouve mille hommes dans une de ses villes, il n’en restera plus que cent ; et s’il s’y en trouvait cent, il n’y en restera plus que dix.

4 Voici donc ce que dit le Seigneur à la maison d’Israël : Cherchez-moi, et vous vivrez.

5 Ne cherchez point Béthel, n’allez point à Galgala, et ne passez point à Bersabée ; parce que Galgala sera emmenée captive, et Béthel sera réduite à rien.

6 Cherchez le Seigneur, et vous vivrez ; de peur qu’il ne fonde sur la maison de Joseph comme un feu qui la réduise en cendre, et qui embrase Béthel sans que personne puisse l’éteindre :

7 ô vous qui changez en absinthe les jugements, et qui abandonnez la justice sur la terre !

8 Cherchez celui qui a créé l’étoile de l’Ourse et l’étoile de l’Orion ; qui fait succéder aux ténèbres de la nuit la clarté du matin, et la nuit au jour ; qui appelle les eaux de la mer, et les répand sur la face de la terre : son nom est le Seigneur.

9 C’est lui qui renverse les plus forts comme en souriant, et sans effort, et qui expose au pillage les plus puissants.

10 Ils ont haï celui qui les reprenait dans les assemblées publiques ; et ils ont eu en abomination celui qui parlait d’une manière irréprochable.

11 Comme donc vous avez pillé le pauvre, et que vous lui avez emporté tout ce qu’il avait de plus précieux, vous n’habiterez point dans ces maisons de pierre de taille que vous avez bâties : vous ne boirez point du vin de ces excellentes vignes que vous avez plantées.

12 Car je connais vos crimes qui sont en grand nombre ; je sais que vous êtes puissants à faire le mal ; Je sais que vous êtes les ennemis du juste ; que vous recevez des dons, et que vous opprimez le pauvre dans les jugements.

13 C’est pourquoi l’homme prudent se tiendra alors en silence, parce que le temps est mauvais.

14 Cherchez le bien, et non pas le mal, afin que vous viviez : et alors le Seigneur, le Dieu des armées, sera vraiment avec vous, comme vous prétendez qu’il y est.

15 Haïssez le mal, et aimez le bien : faites que la justice règne dans les jugements ; et le Seigneur, le Dieu des armées, aura peut-être compassion des restes de Joseph.

16 Mais puisque vous ne m’écoutez pas, voici ce que dit le Seigneur, le Dieu des armées, le souverain Maître : Les cris éclateront dans toutes les places ; et dans tous les dehors de la ville on n’entendra dire que, Malheur ! malheur ! Ils appel-