Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/697

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



62 J’établirai alors mon alliance avec vous ; et vous saurez que c’est moi qui suis le Seigneur :

63 afin que vous repassiez votre vie dans votre souvenir, et que vous soyez confondue sans oser seulement ouvrir la bouche dans la confusion que vous en aurez, lorsque je m’apaiserai à votre égard, en vous pardonnant tout ce que vous avez fait contre moi, dit le Seigneur Dieu.



LE Seigneur me parla encore, et me dit :

2 Fils de l’homme, proposez cette énigme, et rapportez cette parabole à la maison d’Israël.

3 Vous leur parlerez de cette sorte : Voici ce que dit le Seigneur Dieu : Un aigle puissant qui avait de grandes ailes, et un corps très-long, plein de plumes diversifiées par la variété des couleurs, vint sur le mont Liban, et emporta la moelle d’un cèdre.

4 Il arracha les branches naissantes, et les transporta au pays de Chanaan : il les mit dans une ville de gens de trafic.

5 Et ayant pris de la graine, il la mit en terre comme une semence, afin qu’elle prît racine, et qu’elle s’affermît sur les grandes eaux ; et il la planta sur la face de la terre.

6 Lorsqu’elle eut poussé, elle crût et devint une vigne assez étendue, mais basse, dont les branches regardaient cet aigle, et dont les racines étaient sous lui. S’en étant donc formé une vigne, elle porta du bois et du fruit, et elle produisit des rejetons.

7 Un autre aigle parut ensuite, qui était grand, à longues ailes, et chargé de plumes ; et alors cette vigne sembla porter ses racines et étendre ses branches vers ce second aigle, afin qu’il l’arrosât des eaux fécondes qu’il pouvait lui procurer.

8 Cette vigne était déjà plantée dans une bonne terre sur le bord des grandes eaux, afin qu’elle poussât du bois, et qu’elle portât du fruit, et qu’elle devînt une grande vigne.

9 Après cela dites-leur : Voici ce que dit le Seigneur Dieu : Cette vigne donc réussira-t-elle ? Et au contraire ce premier aigle n’en arrachera-t-il pas les racines ? n’en abattra-t-il pas le fruit ? n’en fera-t-il pas mourir tous les rejetons, afin qu’elle sèche, sans qu’il ait besoin d’employer toute la force de son bras, ni beaucoup de peuple, pour la déraciner entièrement ?

10 La voilà plantée ; espère-t-elle donc de pouvoir s’affermir ? Lorsqu’un vent brûlant l’aura frappée, ne mourra-t-elle pas ? et ne séchera-t-elle pas avec toutes les eaux dont elle avait été arrosée ?

11 Le Seigneur m’adressa encore sa parole, et me dit :

12 Dites à ce peuple qui m’irrite sans cesse : Ne savez-vous pas ce que cette énigme signifie ? Le roi de Babylone, ajouterez-vous, est venu à Jérusalem, il en a pris le roi et les princes, et il les a emmenés avec lui à Babylone.

13 Il a choisi un prince de la race royale, il a fait alliance avec lui, et il lui à fait prêter le serment. Il a transporté même les plus vaillants hommes hors du pays ;

14 afin que le royaume de ce prince restât bas et faible sans pouvoir s’élever, et qu’il demeurât dans les conditions qu’il lui a prescrites, et les gardât inviolablement.

15 Mais ce prince se révoltant contre lui a envoyé des ambassadeurs au roi d’Egypte, afin qu’il lui donnât des chevaux et de grandes troupes. Celui qui s’est conduit de cette sorte réussira-t-il dans ses desseins, et y trouvera-t-il sa sûreté ? Après avoir violé les conditions qu’il avait jurées, échappera-t-il à ses ennemis ?

16 Je jure par moi-même, dit le Seigneur Dieu, qu’il sera emmené au pays même de ce prince qui l’avait établi roi, dont il a rompu l’alliance en violant le serment qu’il lui avait prêté, et qu’il mourra au milieu de Babylone.

17 Et Pharaon, quoiqu’avec une grande armée et un grand peuple, ne réussira point dans le combat contre le roi de Babylone, qui élèvera des terrasses, et bâtira des forts pour tuer un grand nombre d’hommes.

18 Car ce prince après avoir violé la parole qu’il avait donnée, et rompu l’alliance qu’il avait faite, s’est allié à l’Egypte. Mais quoiqu’il ait fait toutes ces choses pour sa sûreté, il n’échappera point.

19 C’est pourquoi, voici ce que dit le Seigneur Dieu : Je jure par moi-même que je ferai retomber sur la tête de ce prince, le violement de sa parole qu’il a méprisée, et la rupture de l’alliance qu’il avait faite.

20 J’étendrai mon rets sur lui, et je le prendrai dans mon filet : je l’emmènerai dans Babylone, et je lui prononcerai là son arrêt, à cause de la perfidie dans laquelle il est tombé en me méprisant.

21 Tous les déserteurs qui l’ont suivi avec toutes ses troupes, tomberont par l’épée, et ceux qui échapperont seront dispersés de tous côtés ; et vous saurez que c’est moi qui suis le Seigneur qui ai parlé.

22 Voici ce que dit le Seigneur Dieu : Mais moi, je prendrai de la moelle du plus grand cèdre, et je la placerai : je couperai du haut de ses branches une greffe tendre, et je la planterai sur une montagne haute et élevée.

23 Je la planterai sur la haute mon-