Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/655

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


peut mesurer le haut des cieux et sonder la terre jusqu’au plus profond de ses fondements, alors j’abandonnerai toute la race d’Israël, à cause de tout ce qu’ils ont fait contre moi, dit le Seigneur.

38 Le temps vient, dit le Seigneur, où cette ville sera rebâtie pour le Seigneur, depuis la tour d’Hananéel jusqu’à la porte de l’angle,

39 et le cordeau sera porté encore plus loin à sa vue jusque sur la colline de Gareb, et tournera autour de Goatha,

40 et de toute la vallée des corps morts, et des cendres, et de toute la région de mort jusqu’au torrent de Cédron, et jusqu’à l’angle de la porte des chevaux, qui regarde l’orient : le lieu sera saint au Seigneur, on n’en renversera plus les fondements, et il ne sera jamais détruit.



VOICI ce que dit le Seigneur à Jérémie la dixième année de Sédécias, roi de Juda, qui est la dix-huitième année de Nabuchodonosor.

2 Alors l’armée du roi de Babylone assiégeait Jérusalem ; et le prophète Jérémie était enfermé dans le vestibule de la prison qui était dans la maison du roi de Juda.

3 Car Sédécias, roi de Juda, l’avait fait mettre en prison, en disant : Pourquoi nous dites-vous dans vos prophéties : Voici ce que dit le Seigneur : Je livrerai cette ville entre les mains du roi de Babylone, et il la prendra ;

4 et Sédécias, roi de Juda, ne pourra échapper de la main des Chaldéens, mais il sera livré entre les mains du roi de Babylone. Sa bouche parlera à sa bouche, et ses yeux verront ses yeux ;

5 et Sédécias sera mené à Babylone, où il demeurera jusqu’à ce que je le visite, dit le Seigneur. Si vous entreprenez de combattre contre les Chaldéens, vous n’en aurez aucun bon succès.

6 Et Jérémie ajouta : Le Seigneur m’a parlé et m’a dit :

7 Hanaméel, votre cousin germain, fils de Sellum, vient vous trouver pour vous dire : Achetez mon champ qui est à Anathoth ; parce que c’est vous qui avez droit de l’acheter comme étant le plus proche parent.

8 Et Hanaméel, fils de mon oncle, vint effectivement me trouver dans le vestibule de la prison, selon la parole du Seigneur, et me dit : Achetez mon champ qui est à Anathoth en la terre de Benjamin : car cet héritage vous appartient, et c’est vous qui avez droit de l’acheter comme étant le plus proche parent. Or je compris que ceci se faisait par un ordre du Seigneur.

9 J’achetai donc d’Hanaméel, fils de mon oncle, le champ qui est à Anathoth, et je lui en donnai l’argent au poids, sept sicles, et dix pièces d’argent.

10 J’en écrivis le contrat, le cachetai en présence de témoins, et lui pesai son argent dans la balance.

11 Et je pris le contrat de l’acquisition cacheté avec ses clauses selon les ordonnances de la loi, et les sceaux qu’on avait mis au dehors ;

12 et je donnai ce contrat d’acquisition à Baruch, fils de Néri, fils de Maasias, en présence d’Hanaméel, mon cousin germain, et des témoins dont les noms étaient écrits dans le contrat d’acquisition, et aux yeux de tous les Juifs qui étaient assis dans le vestibule de la prison.

13 Et je donnai cet ordre à Baruch devant tout le monde, et je lui dis :

14 Voici ce que dit le Seigneur des armées, le Dieu d’Israël : Prenez ces contrats, ce contrat d’acquisition qui est cacheté, et cet autre qui est ouvert, et mettez-les dans un pot de terre, afin qu’ils puissent se conserver longtemps.

15 Car voici ce que dit le Seigneur des armées, le Dieu d’Israël : On achètera encore des maisons, des champs, et des vignes en cette terre.

16 Et après avoir donné le contrat d’acquisition à Baruch, fils de Néri, je priai le Seigneur, en disant :

17 Hélas ! hélas ! hélas ! Seigneur Dieu ! c’est vous qui avez fait le ciel et la terre par votre grande puissance et par la force invincible de votre bras. Rien ne peut vous être difficile.

18 C’est vous qui faites miséricorde dans la suite de mille générations, et qui rendez l’iniquité des pères dans le sein des enfants qui leur succèdent : c’est vous qui êtes le Fort, le Grand, le Puissant ; votre nom est le Seigneur des armées.

19 Vous êtes grand dans vos conseils, et incompréhensible dans vos pensées. Vos yeux sont ouverts sur toutes les voies des enfants d’Adam, pour rendre à chacun selon sa conduite et selon le fruit de ses œuvres et de ses pensées.

20 C’est vous qui avez fait jusqu’à ce jour des signes et des prodiges dans l’Egypte, dans Israël, et parmi tous les hommes ; et qui avez rendu votre nom aussi grand qu’il est aujourd’hui.

21 C’est vous qui avez tiré Israël, votre peuple, de l’Egypte par des miracles et des prodiges, avec une main forte et un bras étendu, et dans la terreur de vos jugements.

22 Vous leur avez donné cette terre selon que vous aviez juré à leurs pères de leur donner une terre où couleraient des ruisseaux de lait et de miel.

23 Ils y sont entrés, ils l’ont possédée, et ils n’ont point obéi à votre voix ; ils n’ont point marché dans votre loi, ils n’ont point fait toutes les choses que vous leur aviez commandées ; et tous ces maux ensuite sont tombés sur eux.