Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/626

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


source d’eau vive ; et ils se sont creusé des citernes entr’ouvertes, des citernes qui ne peuvent retenir l’eau.

14 Israël est-il un esclave, ou un enfant d’esclave ? Pourquoi a-t-il donc été exposé en proie ?

15 Les lions se sont jetés sur lui en rugissant, ils l’ont attaqué avec de grands cris : su terre a été réduite en un désert ; ses villes ont été brûlées, sans qu’il y ait personne qui y demeure.

16 Les enfants de Memphis et de Taphnès, ô Jérusalem ! vous ont corrompue depuis la plante des pieds jusqu’à la tête.

17 Et d’où cela vous est-il arrivé, sinon de ce que vous avez abandonné le Seigneur, votre Dieu, lorsqu’il vous conduisait lui-même dans votre chemin ?

18 Maintenant donc qu’allez-vous chercher dans la voie de l’Egypte ? est-ce pour y boire de l’eau bourbeuse du Nil ? Et qu’allez-vous chercher dans la voie des Assyriens ? est-ce pour y boire de l’eau du fleuve de l’Euphrate ?

19 Votre malice vous accusera, et votre éloignement de moi s’élèvera contre vous. Sachez et comprenez quel mal c’est, et combien il vous est amer d’avoir abandonné le Seigneur, votre Dieu, et de n’avoir plus ma crainte devant les yeux, dit le Seigneur, le Dieu des armées.

20 Vous avez brisé mon joug depuis longtemps ; vous avez rompu mes liens ; vous avez dit : Je ne servirai point. Vous vous êtes prostituée comme une femme impudique sur toutes les collines élevées, et sous tous les arbres chargés de feuillage.

21 Pour moi, je vous avais plantée comme une vigne choisie où je n’avais mis que de bon plant. Comment donc êtes-vous devenue pour moi un plant bâtard, ô vigne étrangère ?

22 Quand vous vous laveriez avec du nitre, et que vous vous purifieriez avec une grande abondance d’herbe de borith, vous demeurerez toujours souillée devant moi dans votre iniquité, dit le Seigneur Dieu.

23 Comment dites-vous : Je ne me suis point corrompue, je n’ai point couru après Baal ? Voyez les traces de vos pas qui sont encore dans la vallée, et considérez ce que vous y avez fait. Jérusalem est comme un chevreuil qui poursuit sa course avec une extrême légèreté.

24 C’est un âne sauvage accoutumé à vivre dans le désert, qui sentant de loin ce qu’il aime, court après avec ardeur, sans que rien puisse l’en détourner. Tous ceux qui la cherchent n’auront point de peine à la trouver : car ils la trouveront dans ses souillures.

25 Je vous ai dit : Empêchez que votre pied ne marche nu, et que votre gorge ne devienne toute sèche de soif à force de courir. Vous avez répondu : J’ai perdu toute espérance, je n’en ferai rien : car j’aime les étrangers avec passion, et ce sont eux que je veux suivre.

26 Comme un voleur est confus lorsqu’il est surpris, ainsi la maison d’Israël, ses rois, ses princes, ses prêtres et ses prophètes ont été couverts de confusion.

27 Car ayant dit au bois, Vous êtes mon père ; et à la pierre, Vous m’avez donné la vie ; ils m’ont tourné le dos, et non le visage : et au temps de leur affliction ils viendront me dire : Hâtez-vous de nous délivrer.

28 Alors je leur répondrai : Où sont vos dieux que vous vous êtes faits ? Qu’ils se hâtent de vous délivrer maintenant que vous êtes dans l’affliction. Car il s’est trouvé dans vous, ô Juda ! autant de dieux que de villes.

29 Pourquoi voulez-vous entrer avec moi en jugement ? Vous m’avez tous abandonné, dit le Seigneur.

30 C’est en vain que j’ai frappé vos enfants : ils n’ont point reçu le châtiment. Votre épée s’est enivrée du sang de vos prophètes ; votre race est comme un lion qui ravage tout.

31 Ecoutez, peuple, la parole du Seigneur : Suis-je devenu pour Israël un désert stérile, et une terre tardive, qui ne porte point de fruit ? Pourquoi donc mon peuple a-t-il dit : Nous nous retirons, nous ne viendrons plus à vous ?

32 Une fille peut-elle oublier les ornements dont elle se pare, ou une épouse l’écharpe qu’elle porte sur son sein ? Et cependant mon peuple m’a oublié durant un temps infini.

33 Pourquoi voulez-vous justifier votre conduite pour rentrer en grâce avec moi ; puisque vous avez même enseigné aux autres le mal que vous faites ;

34 et qu’on a trouvé dans vos mains le sang des âmes pauvres et innocentes ? Je les ai trouvées assassinées, non dans les fosses, mais dans les mêmes lieux dont j’ai parlé auparavant.

35 Et cependant vous avez dit : Je suis sans péché ; je suis innocente : que votre fureur s’éloigne de moi. Je vais donc entrer en jugement avec vous, puisque vous dites : Je n’ai point péché.

36 Combien êtes-vous devenue méprisable en retombant dans vos premiers égarements ! Vous serez confondue par l’Egypte, comme vous l’avez été déjà par l’Assyrie.

37 Car vous sortirez de l’Egypte tout éplorée, tenant vos mains sur votre tête ; parce que le Seigneur brisera cet appui où vous avez mis votre confiance, et que vous ne pourrez en tirer aucun avantage.



ON dit d’ordinaire : Si une femme après avoir été répudiée par son mari, et l’avoir quitté, en épouse un