Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/618

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



21 Il n’y a point de paix pour les méchants, dit le Seigneur Dieu.



CRIEZ sans cesse, faites retentir votre voix comme une trompette ; annoncez à mon peuple les crimes qu’il a faits, et à la maison de Jacob les péchés qu’elle a commis.

2 Car ils me cherchent chaque jour, et ils demandent à connaître mes voies, comme si c’était un peuple qui eût agi selon la justice, et qui n’eût point abandonné la loi de son Dieu. Ils me consultent sur les règles de la justice, et ils veulent s’approcher de Dieu.

3 Pourquoi avons-nous jeûné, disent-ils, sans que vous nous ayez regardés ? pourquoi avons-nous humilié nos âmes, sans que vous vous en soyez mis en peine ? C’est parce que votre propre volonté se trouve au jour de votre jeûne, et que vous exigez tout ce qu’on vous doit.

4 Vous jeûnez, et vous faites des procès et des querelles, et vous frappez vos frères avec une violence impitoyable. Ne jeûnez plus à l’avenir comme vous avez fait jusqu’à cette heure, en faisant retentir l’air de vos cris.

5 Le jeûne que je demande consiste-t-il à faire qu’un homme afflige son âme pendant un jour, qu’il fasse comme un cercle de sa tête en baissant le cou, et qu’il prenne le sac et la cendre ? Est-ce là ce que vous appelez un jeûne, et un jour agréable au Seigneur ?

6 Le jeûne que j’approuve n’est-ce pas plutôt celui-ci ? Rompez les chaînes de l’impiété, déchargez de tous leurs fardeaux ceux qui en sont accablés ; renvoyez libres ceux qui sont opprimés par la servitude, et brisez tout ce qui charge les autres.

7 Faites part de votre pain à celui qui a faim, et faites entrer en votre maison les pauvres et ceux qui ne savent où se retirer. Lorsque vous verrez un homme nu, revêtez-le ; et ne méprisez point votre propre chair.

8 Alors votre lumière éclatera comme l’aurore ; et vous recouvrerez bientôt votre santé ; votre justice marchera devant vous, et la gloire du Seigneur fermera votre marche.

9 Alors vous invoquerez le Seigneur, et il vous exaucera : vous crierez vers lui, et il vous dira : Me voici. Si vous ôtez la chaîne du milieu de vous, si vous cessez d’étendre la main contre les autres, et de dire des paroles désavantageuses à votre prochain ;

10 si vous assistez le pauvre avec une effusion de cœur, et si vous remplissez de consolation l’âme affligée, votre lumière se lèvera dans les ténèbres, et vos ténèbres deviendront comme le midi.

11 Le Seigneur vous tiendra toujours dans le repos ; il remplira votre âme de ses splendeurs, et il engraissera vos os : vous deviendrez comme un jardin toujours arrosé, et comme une fontaine dont les eaux ne sèchent jamais ;

12 les lieux qui avaient été déserts depuis plusieurs siècles, seront dans vous remplis d’édifices ; vous relèverez les fondements abandonnés pendant une longue suite d’années ; et l’on dira de vous, que vous réparez les haies, et que vous faites une demeure paisible des chemins passants.

13 Si vous vous empêchez de voyager le jour du sabbat, et de faire votre volonté au jour qui m’est consacré ; si vous le regardez comme un repos délicieux, comme le jour saint et glorieux du Seigneur, dans lequel vous lui rendiez l’honneur qui lui est dû, en ne suivant point vos inclinations, en ne faisant point votre propre volonté, et en ne disant point de paroles vaines :

14 alors vous trouverez vos délices dans le Seigneur ; je vous élèverai au-dessus de ce qu’il y a de plus élevé sur la terre, et je vous donnerai pour vous nourrir l’héritage de Jacob, votre père : car c’est la bouche du Seigneur qui a parlé.



LA main du Seigneur n’est point raccourcie pour ne pouvoir plus sauver, et son oreille n’est point devenue plus dure pour ne pouvoir plus écouter.

2 Mais ce sont vos iniquités qui ont fait une séparation entre vous et votre Dieu ; et ce sont vos péchés qui lui ont fait cacher son visage pour ne vous plus écouter.

3 Car vos mains sont souillées de sang ; vos doigts sont pleins d’iniquité ; vos lèvres ont prononcé le mensonge, et votre langue a dit des paroles criminelles.

4 Il n’y a personne qui parle pour la justice, ni qui juge dans la vérité : ils mettent leur confiance dans le néant, et ils ne s’entretiennent que de choses vaines : ils conçoivent l’affliction, et ils enfantent l’iniquité.

5 Ils ont fait éclore des œufs d’aspic, et ils ont formé des toiles d’araignée : celui qui mangera de ces œufs, en mourra ; et si on les fait couver, il en sortira un basilic.

6 Leurs toiles ne serviront point à les couvrir, et ils ne se revêtiront point de leur travail : car tous leurs travaux sont des travaux inutiles, et l’ouvrage de leurs mains est un ouvrage d’iniquité.

7 Leurs pieds courent pour faire le mal, et ils se hâtent de répandre le sang innocent ; leurs pensées sont des pensées injustes ; leur conduite ne tend qu’à perdre et à opprimer les autres.

8 Ils ne connaissent point la voie de la paix ; ils ne marchent point selon la jus-