Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/613

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


propre chair ; je les enivrerai de leur propre sang comme d’un vin nouveau ; et toute chair saura que c’est moi qui suis le Seigneur qui vous sauve, et que le puissant Dieu de Jacob est votre Rédempteur.



VOICI ce que dit le Seigneur : Quel est cet écrit de divorce, par lequel j’ai répudié votre mère ? ou quel est ce créancier auquel je vous ai vendus ? Je vous déclare que c’est à cause de vos péchés que vous avez été vendus ; et que ce sont vos crimes qui m’ont fait répudier votre mère.

2 Car je suis venu vers vous, et il ne s’est point trouvé d’homme qui ait voulu me recevoir : j’ai appelé, et personne ne m’a entendu. Ma main s’est-elle raccourcie ? est-elle devenue plus petite ? N’ai-je plus le pouvoir de vous racheter, ni la force de vous délivrer ? Si je veux, au seul bruit de mes menaces, je tarirai les eaux de la mer, je mettrai les fleuves à sec : les poissons n’ayant plus d’eau, pourriront et mourront de soif.

3 J’envelopperai les cieux de ténèbres, et je les couvrirai comme d’un sac.

4 Le Seigneur m’a donné une langue savante, afin que je puisse soutenir par la parole celui qui est abattu. Il me prend et me touche l’oreille tous les matins, afin que je l’écoute comme un maître.

5 Le Seigneur Dieu m’a ouvert l’oreille, et je ne lui ai point contredit ; je ne me suis point retiré en arrière.

6 J’ai abandonné mon corps à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m’arrachaient le poil de la barbe : je n’ai point détourné mon visage de ceux qui me couvraient d’injures et de crachats.

7 Le Seigneur Dieu me soutient de son secours ; c’est pourquoi je n’ai point été confondu : j’ai présenté mon visage comme une pierre très-dure, et je sais que je ne rougirai point.

8 Celui qui me justifie est auprès de moi : qui est celui qui se déclarera contre moi ? Allons ensemble devant le Juge : qui est mon adversaire ? qu’il s’approche de moi.

9 Le Seigneur Dieu me soutient de son secours : qui entreprendra de me condamner ? Je les vois déjà pourrir tous comme un vêtement ; ils seront mangés des vers.

10 Qui d’entre vous craint Dieu ? et qui entend la voix de son serviteur ? Que celui qui marche dans les ténèbres, et qui n’a point de lumière, espère au nom du Seigneur, et qu’il s’appuie sur son Dieu.

11 Mais vous avez tous allumé un feu qui vous brûle, vous êtes environnés de flammes : marchez dans la lumière du feu que vous avez préparé, et des flammes que vous avez allumées. C’est ma main puissante qui vous a traités de la sorte, vous serez frappés d’assoupissement au milieu de vos douleurs.



ECOUTEZ-MOI, vous qui suivez la justice, et qui cherchez le Seigneur : rappelez dans votre esprit cette roche d’où vous avez été taillés, et cette carrière profonde d’où vous avez été tirés.

2 Jetez les yeux sur Abraham, votre père, et sur Sara qui vous a enfantés ; et considérez que l’ayant appelé lorsqu’il était seul, je l’ai béni et je l’ai multiplié.

3 C’est ainsi que le Seigneur consolera Sion ; il la consolera de toutes ses ruines ; il changera ses déserts en des lieux de délices, et sa solitude en un jardin du Seigneur. On y verra partout la joie et l’allégresse ; on y entendra les actions de grâces et les cantiques de louanges.

4 Ecoutez-moi, vous qui êtes mon peuple ; nation que j’ai choisie, entendez ma voix : car la loi sortira de moi, et ma justice éclairera les peuples et se reposera parmi eux.

5 Le Juste que je dois envoyer est proche, le Sauveur que j’ai promis va paraître, et mon bras fera justice aux nations : les îles m’attendront, elles attendront mon bras.

6 Elevez les yeux au ciel, et rabaissez-les vers la terre : car le ciel disparaîtra comme la fumée, la terre s’en ira en poudre comme un vêtement usé, et ceux qui l’habitent périront avec elle. Mais le salut que je donnerai sera éternel, et ma justice subsistera pour jamais.

7 Ecoutez-moi, vous qui connaissez la justice, vous, mon peuple, qui avez ma loi gravée dans vos cœurs : ne craignez point l’opprobre des hommes, n’appréhendez point leurs blasphèmes.

8 Car ils seront mangés des vers comme un vêtement, ils seront consumés par la pourriture comme la laine : mais le salut que je donnerai sera éternel, et ma justice subsistera dans la suite de tous les siècles.

9 Elevez-vous, ô bras du Seigneur ! élevez-vous ; armez-vous de force : élevez-vous comme vous avez fait aux siècles passés et dès le commencement du monde. N’est-ce pas vous qui avez frappé le superbe, qui avez blessé le dragon d’une plaie mortelle ?

10 N’est-ce pas vous qui avez séché la mer et la profondeur de l’abîme ; qui avez fait un chemin au fond de ses eaux, pour y faire passer ceux dont vous étiez le libérateur ?

11 C’est ainsi que ceux qui auront été rachetés par le Seigneur, retourneront à lui : ils viendront à Sion chantant ses louanges, ils seront comblés et couronnés d’une éternelle allégresse, ils seront