Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/602

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ouvrez les yeux, Seigneur ! et voyez : et écoutez toutes les paroles que Sennachérib m’a envoyé dire pour blasphémer le Dieu vivant.

18 Il est vrai, Seigneur ! que les rois des Assyriens ont ruiné les peuples ; qu’ils ont désolé les provinces,

19 et qu’ils ont jeté leurs dieux dans le feu ; parce que ce n’étaient pas des dieux, mais l’ouvrage de la main des hommes, un peu de bois et de pierre, qu’ils ont mis en poudre.

20 Maintenant donc, Seigneur notre Dieu ! délivrez-nous de sa main, afin que tous les royaumes de la terre sachent qu’il n’y a point d’autre Seigneur que vous.

21 Alors Isaïe, fils d’Amos, envoya dire ceci à Ezéchias : Voici ce que dit le Seigneur, le Dieu d’Israël : J’ai entendu ce que vous m’avez demandé touchant Sennachérib, roi d’Assyrie.

22 Voici ce que le Seigneur a dit de lui : La vierge, fille de Sion, t’a méprisé et insulté ; la fille de Jérusalem a secoué la tête derrière toi.

23 A qui penses-tu avoir insulté ? Qui crois-tu avoir blasphémé ? Contre qui as-tu haussé la voix et élevé tes yeux insolents ? C’est contre le Saint d’ïsraël.

24 Tu as outragé le Seigneur par tes serviteurs, et tu as dit : Je suis monté avec la multitude de mes chariots sur le haut des montagnes, sur le mont Liban ; j’ai coupé ses grands cèdres et ses beaux sapins, je suis monté jusqu’à la pointe de son sommet, je suis entré dans les bois de ses campagnes les plus fertiles ;

25 j’ai creusé et j’ai épuisé les eaux, j’ai séché par la multitude de mes gens de pied toutes les rivières qui étaient retenues par des chaussées.

26 Ne sais-tu pas que c’est moi qui ai disposé toutes ces choses dès l’éternité ? Il y a longtemps que je les ai ordonnées ; et c’est moi qui les fais présentement, et qui les exécute en renversant les collines qui s’entre-battent, et en détruisant les villes fortes.

27 La frayeur a saisi les habitants de ces villes, comme s’ils étaient sans cœur et sans mains : ils sont couverts de confusion, ils sont devenus semblables au foin qui se sèche dans les champs, aux herbages que paissent les troupeaux, et à cette herbe qui croît sur les toits, qui devient toute sèche avant qu’elle puisse porter son fruit.

28 J’ai su où tu étais, d’où tu sortais, et où tu es venu, et cette fureur extravagante que tu as conçue contre moi.

29 Lorsque ta rage s’est déclarée contre moi, ton orgueil est monté jusqu’à mon trône. C’est pourquoi je te mettrai un cercle aux narines et un mors à la bouche, et je te remènerai par le même chemin par lequel tu es venu.

30 Mais pour vous, ô Ezéchias ! voici le signe que vous aurez de la vérité de ce que je dis : Mangez cette année ce qui naîtra de soi-même ; et vivez encore de fruits l’année d’après ; mais la troisième année semez et moissonnez, plantez des vignes et recueillez-en le fruit.

31 Et ce qui sera échappé et demeuré de la maison de Juda, poussera en bas ses racines, et produira son fruit en haut.

32 Car il y en aura dans Jérusalem qui échapperont de sa ruine, il y en aura du mont de Sion qui seront sauvés : c’est ce que fera le zèle du Seigneur des armées.

33 Voici donc ce que le Seigneur a dit touchant le roi des Assyriens : Il n’entrera point dans cette ville, et il n’y jettera point de flèches ; il ne l’attaquera point avec le bouclier, et il n’élèvera point de terrasses autour de ses murailles.

34 Il retournera par le même chemin qu’il est venu, et il n’entrera point dans cette ville, dit le Seigneur.

35 Je protégerai cette ville, et je la sauverai pour ma propre gloire, et en faveur de David, mon serviteur.

36 L’ange du Seigneur étant sorti ensuite, frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp des Assyriens. Et de grand matin, quand on fût levé, on trouva le camp plein de ces corps morts.

37 Sennachérib, roi des Assyriens, partit donc de là et s’en alla ; il retourna en son royaume, et il habita dans Ninive.

38 Et un jour qu’il était au temple de Nesroch, son dieu, et qu’il l’adorait, Adramélech et Sarasar, ses enfants, le percèrent de leurs épées, et s’enfuirent à la terre d’Ararat ; et Asarhaddon, son fils, régna en sa place.



EN ce temps-là Ezéchias fut malade jusqu’à la mort ; et Isaïe, prophète, fils d’Amos, étant venu le trouver, lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Donnez ordre aux affaires de votre maison : car vous mourrez, et vous n’en réchapperez point.

2 Alors Ezéchias tourna le visage du côté de la muraille, et pria le Seigneur, en lui disant :

3 Souvenez-vous, je vous prie, Seigneur ! que j’ai marché devant vous dans la vérité et avec un cœur parfait ; et que j’ai toujours fait ce qui était bon et agréable à vos yeux. Et Ezéchias répandit beaucoup de larmes.

4 Alors le Seigneur parla à Isaïe, et lui dit :

5 Allez, dites à Ezéchias : Voici ce que dit le Seigneur, le Dieu de David, votre père : J’ai entendu vos prières, et j’ai vu vos larmes : j’ajouterai encore quinze années à votre vie ;

6 et je vous délivrerai de la puissance