Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/568

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



8 La calomnie trouble le sage, et elle abattra la fermeté de son cœur.

9 La fin d’un discours vaut mieux que le commencement ; l’homme patient vaut mieux qu’un présomptueux.

10 Ne soyez point prompt à vous mettre en colère ; parce que la colère repose dans le sein de l’insensé.

11 Ne dites point : D’où vient que les premiers temps ont été meilleurs que ceux d’aujourd’hui ? Car cette demande n’est pas sage.

12 La sagesse est plus utile avec les richesses, et elle sert davantage à ceux qui voient le soleil.

13 Car comme la sagesse protège, l’argent protège aussi ; mais la science et la sagesse ont cela de plus, qu’elles donnent la vie à celui qui les possède.

14 Considérez les œuvres de Dieu, et que nul ne peut corriger celui qu’il méprise.

15 Jouissez des biens au jour heureux, et tenez-vous prêt pour le mauvais jour : car Dieu a fait l’un comme l’autre, sans que l’homme ait aucun juste sujet de se plaindre de lui.

16 J’ai vu encore ceci pendant les jours de ma vanité : Le juste périt dans sa justice, et le méchant vit longtemps dans sa malice.

17 Ne soyez pas trop juste, et ne soyez pas plus sage qu’il n’est nécessaire, de peur que vous n’en deveniez stupide.

18 Ne vous affermissez pas dans les actions criminelles, et ne devenez pas insensé, de peur que vous ne mouriez avant votre temps.

19 Il est bon que vous souteniez le juste ; mais ne retirez pas aussi votre main de celui qui ne l’est pas : car celui qui craint Dieu, ne néglige rien.

20 La sagesse rend le sage plus fort que dix princes d’une ville.

21 Car il n’y a point d’homme juste sur la terre qui fasse le bien et ne pèche point.

22 Que votre cœur ne se rende point attentif à toutes les paroles qui se disent ; de peur que vous n’entendiez votre serviteur parler mal de vous :

23 car vous savez en votre conscience que vous avez vous-même souvent parlé mal des autres.

24 J’ai tenté tout pour acquérir la sagesse. J’ai dit en moi-même, Je deviendrai sage ; et la sagesse s’est retirée loin de moi,

25 encore beaucoup plus qu’elle n’était auparavant. O combien est grande sa profondeur ! et qui pourra la sonder ?

26 Mon esprit a porté sa lumière sur toutes choses, pour savoir, pour considérer, pour chercher la sagesse et les raisons de tout, et pour connaître la malice des insensés, et l’erreur des imprudents :

27 et j’ai reconnu que la femme est plus amère que la mort, qu’elle est le filet des chasseurs, que son cœur est un rets, et que ses mains sont des chaînes. Celui qui est agréable à Dieu, se sauvera d’elle ; mais le pécheur s’y trouvera pris.

28 Voici ce que j’ai trouvé, dit l’Ecclésiaste, après avoir comparé une chose avec une autre pour trouver une raison,

29 que mon âme cherche encore sans l’avoir pu découvrir : Entre mille hommes j’en ai trouvé un ; mais de toutes les femmes je n’en ai pas trouvé une seule.

30 Ce que j’ai trouvé seulement, est que Dieu a créé l’homme droit et juste, et qu’il s’est lui-même embarrassé dans une infinité de questions. Qui est semblable au sage ? et qui connaît l’éclaircissement de cette parole ?



LA sagesse de l’homme luit sur son visage, et le Tout-Puissant le lui change comme il lui plaît.

2 Pour moi, j’observe la bouche du roi, et les préceptes que Dieu a donnés avec serment.

3 Ne vous hâtez point de vous retirer de devant sa face, et ne persévérez point dans l’œuvre mauvaise ; parce qu’il fera tout ce qu’il voudra.

4 Sa parole est pleine de puissance, et nul ne peut lui dire : Pourquoi faites-vous ainsi ?

5 Celui qui garde le précepte, ne ressentira aucun mal. Le cœur du sage sait ce qu’il doit répondre, et quand il est temps de le faire.

6 Toutes choses ont leur temps et leurs moments favorables ; et c’est une grande misère à l’homme

7 de ce qu’il ignore le passé, et qu’il ne peut avoir aucune nouvelle de l’avenir.

8 Il n’est pas au pouvoir de l’homme d’empêcher que l’âme ne quitte le corps ; il n’a point de puissance sur le jour de la mort ; il ne peut avoir de trêve dans la guerre qui le menace, et l’impiété ne sauvera point l’impie.

9 J’ai considéré toutes ces choses, et j’ai appliqué mon cœur à discerner tout ce qui se fait sous le soleil. Un homme quelquefois en domine un autre pour son propre malheur.

10 J’ai vu des impies ensevelis, qui lors même qu’ils vivaient étaient dans le lieu saint, et qui étaient loués dans la cité, comme si leurs œuvres eussent été justes. Mais cela même est une vanité.

11 Car parce que la sentence ne se prononce pas sitôt contre les méchants, les enfants des hommes commettent le crime sans aucune crainte.

12 Mais néanmoins cette patience même avec laquelle le pécheur est souffert, après avoir cent fois commis des crimes, m’a fait connaître que ceux qui