Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/560

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



11 L’imprudent qui retombe dans sa folie, est comme le chien qui retourne à ce qu’il avait vomi.

12 Avez-vous vu un homme qui se croit sage ? il y a plus à espérer de celui qui n’a point de sens.

13 Le paresseux dit : Le lion est dans la voie, la lionne est dans les chemins.

14 Comme une porte roule sur ses gonds, ainsi le paresseux tourne dans son lit.

15 Le paresseux cache sa main sous son aisselle, et il a peine à la porter jusqu’à sa bouche.

16 Le paresseux se croit plus sage que sept hommes qui ne disent que des choses bien sensées.

17 Celui qui en passant se mêle dans une querelle qui ne le regarde point, est comme celui qui prend un chien par les oreilles.

18 Comme celui qui lance des flèches et des dards pour tuer un autre est coupable de sa mort ;

19 ainsi l’est celui qui use d’artifices pour nuire à son ami, et qui dit lorsqu’il est surpris : Je ne l’ai fait qu’en jouant.

20 Quand il n’y aura plus de bois, le feu s’éteindra ; et quand il n’y aura plus de semeurs de rapports, les querelles s’apaiseront.

21 Ce qu’est le charbon à la braise et le bois au feu, l’homme colère l’est pour allumer des disputes.

22 Les paroles du semeur de rapports paraissent simples ; mais elles pénètrent jusqu’au fond des entrailles.

23 Les lèvres superbes jointes au cœur corrompu, sont comme de l’argent impur dont on veut orner un vase de terre.

24 L’ennemi se fait connaître par ses paroles, lorsqu’au fond de son cœur il ne pense qu’à tromper.

25 Quand il vous parlerait d’un ton humble, ne vous fiez point à lui ; parce qu’il y a sept replis de malice au fond de son cœur.

26 Celui qui cache sa haine sous une apparence feinte, verra sa malice découverte dans l’assemblée publique.

27 Celui qui creuse la fosse tombera dedans, et la pierre retournera contre celui qui l’aura roulée.

28 La langue trompeuse n’aime point la vérité, et la bouche flatteuse cause des ruines.



NE vous glorifiez point pour le lendemain, parce que vous ignorez ce que doit produire le jour suivant.

2 Qu’un autre vous loue, et non votre bouche ; que ce soit un étranger, et non vos propres lèvres.

3 La pierre est lourde, et le sable est pesant ; mais la colère de l’insensé pèse encore plus que l’une et l’autre.

4 La colère et la fureur qui éclate est sans miséricorde ; et qui pourra soutenir la violence d’un homme emporté ?

5 La correction manifeste vaut mieux qu’un amour secret.

6 Les blessures que fait celui qui aime, valent mieux que les baisers trompeurs de celui qui hait.

7 L’âme rassasiée foulera aux pieds le rayon de miel ; et l’âme pressée de la faim trouvera même doux ce qui est amer.

8 Un homme qui abandonne son propre lieu, est comme un oiseau qui quitte son nid.

9 Le parfum et la variété des odeurs est la joie du cœur, et les bons conseils d’un ami sont les délices de l’âme.

10 N’abandonnez point votre ami, ni l’ami de votre père ; et n’entrez point dans la maison de votre frère au jour de votre affliction.
Un voisin qui est proche vaut mieux qu’un frère qui est éloigné.

11 Travaillez, mon fils, à acquérir la sagesse, et donnez de la joie à mon cœur : afin que vous puissiez répondre à celui qui vous fera des reproches.

12 L’homme prudent a vu le mal, et s’est caché ; les imprudents ont passé outre, et ils en ont souffert la perte.

13 Otez le vêtement à celui qui a répondu pour un étranger ; ôtez-lui le gage qu’il a donné pour les autres.

14 Celui qui se hâte dès le matin de louer son ami à haute voix, sera bientôt semblable à celui qui en dit du mal.

15 La femme querelleuse est semblable à un toit d’où l’eau dégoutte sans cesse pendant l’hiver.

16 Celui qui veut la retenir, est comme s’il voulait arrêter le vent ; et elle lui sera comme une huile qui s’écoule de sa main.

17 Le fer aiguise le fer, et la vue de l’ami excite l’ami.

18 Celui qui garde le figuier, mangera de son fruit ; et celui qui garde son maître, sera élevé en gloire.

19 Comme on voit reluire dans l’eau le visage de ceux qui s’y regardent ; ainsi les cœurs des hommes sont découverts aux hommes prudents.

20 L’enfer et l’abîme de perdition ne sont jamais rassasiés ; ainsi les yeux des hommes sont insatiables.

21 Comme l’argent s’éprouve dans le creuset, et l’or dans le fourneau ; ainsi l’homme est éprouvé par la bouche de celui qui le loue.
Le cœur du méchant recherche le mal, et le cœur droit cherche la science.

22 Quand vous pileriez l’insensé dans un mortier, comme on y bat du grain en frappant dessus avec un pilon, vous ne lui ôteriez pas sa folie.

23 Remarquez avec soin l’état de vos brebis, et considérez vos troupeaux.