Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/547

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et ne vous égarez point dans ses sentiers :

26 car elle en a blessé et renversé plusieurs, et elle a fait perdre la vie aux plus forts.

27 Sa maison est le chemin de l’enfer, qui pénètre jusque dans la profondeur de la mort.



LA Sagesse ne crie-t-elle pas ? et la prudence ne fait-elle pas entendre sa voix ?

2 Elle se tient le long du chemin sur les lieux les plus hauts et les plus élevés ; elle se met au milieu des sentiers,

3 près des portes, à l’entrée de la ville, et elle parle en ces termes :

4 C’est à vous, hommes, que je crie ; et c’est aux enfants des hommes que ma voix s’adresse.

5 Vous, imprudents, apprenez ce que c’est que la sagesse ; et vous, insensés, rentrez en vous-mêmes.

6 Ecoutez-moi : car je vais vous dire de grandes choses ; et mes lèvres s’ouvriront pour annoncer des choses justes.

7 Ma bouche publiera la vérité ; mes lèvres détesteront l’impiété.

8 Tous mes discours sont justes ; ils n’ont rien de mauvais, ni de corrompu.

9 Ils sont pleins de droiture pour ceux qui sont intelligents, et ils sont équitables pour ceux qui ont trouvé la science.

10 Recevez les instructions que je vous donne, avec plus de joie que si c’était de l’argent ; et préférez la doctrine à l’or.

11 Car la sagesse est plus estimable que ce qu’il y a de plus précieux ; et tout ce qu’on désire le plus, ne peut lui être comparé.

12 Moi qui suis la sagesse, j’habite dans le conseil, et je me trouve présente parmi les pensées judicieuses.

13 La crainte du Seigneur hait le mal. Je déteste l’insolence et l’orgueil, la voie corrompue et la langue double.

14 C’est de moi que vient le conseil et l’équité ; c’est de moi que vient la prudence et la force.

15 Les rois règnent par moi ; et c’est par moi que les législateurs ordonnent ce qui est juste.

16 Les princes commandent par moi ; et c’est par moi que ceux qui sont puissants rendent la justice.

17 J’aime ceux qui m’aiment ; et ceux qui veillent dès le matin pour me chercher, me trouveront.

18 Les richesses et la gloire sont avec moi, la magnificence et la justice.

19 Car les fruits que je porte sont plus estimables que l’or et les pierres précieuses ; et ce qui vient de moi vaut mieux que l’argent le plus pur.

20 Je marche dans les voies de la justice, au milieu des sentiers de la prudence,

21 pour enrichir ceux qui m’aiment, et pour remplir leurs trésors.

22 Le Seigneur m’a possédée au commencement de ses voies ; avant qu’il créât aucune chose, j’étais dès lors.

23 J’ai été établie dès l’éternité et dès le commencement, avant que la terre fût créée.

24 Les abîmes n’étaient point encore, lorsque j’étais déjà conçue ; les fontaines n’étaient point encore sorties de la terre ;

25 la pesante masse des montagnes n’était pas encore formée ; j’étais enfantée avant les collines.

26 Il n’avait point encore créé la terre, ni les fleuves, ni affermi le monde sur ses pôles.

27 Lorsqu’il préparait les cieux, j’étais présente : lorsqu’il environnait les abîmes de leurs bornes, et qu’il leur prescrivait une loi inviolable ;

28 lorsqu’il affermissait l’air au-dessus de la terre, et qu’il dispensait dans leur équilibre les eaux des fontaines ;

29 lorsqu’il renfermait la mer dans ses limites, et qu’il imposait une loi aux eaux, afin qu’elles ne passassent point leurs bornes ; lorsqu’il posait les fondements de la terre,

30 j’étais avec lui, et je réglais toutes choses : j’étais chaque jour dans les délices, me jouant sans cesse devant lui,

31 me jouant dans le monde ; et mes délices sont d’être avec les enfants des hommes.

32 Ecoutez-moi donc maintenant, mes enfants : heureux ceux qui gardent mes voies.

33 Ecoutez mes instructions ; soyez sages, et ne les rejetez point.

34 Heureux celui qui m’écoute, qui veille tous les jours à l’entrée de ma maison, et qui se tient à ma porte.

35 Celui qui m’aura trouvée, trouvera la vie, et il puisera le salut de la bonté du Seigneur.

36 Mais celui qui péchera contre moi, blessera son âme : tous ceux qui me haïssent, aiment la mort.



LA Sagesse s’est bâti une maison ; elle a taillé sept colonnes.

2 Elle a immolé ses victimes, préparé le vin, et disposé sa table.

3 Elle a envoyé ses servantes à la forteresse et aux murailles de la ville, pour appeler les hommes :

4 Quiconque est simple, qu’il vienne à moi. Et elle a dit aux insensés :

5 Venez, mangez le pain que je vous donne, et buvez le vin que je vous ai préparé.

6 Quittez l’enfance, et vivez ; et marchez par les voies de la prudence.

7 Celui qui instruit le moqueur, se fait injure ; et celui qui reprend l’impie, se déshonore lui-même.