Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/54

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


père ; car s’il le quitte, il le fera mourir.

23 Vous dîtes a vos serviteurs : Si le dernier de vos frères ne vient avec vous, vous ne verrez plus mon visage.

24 Lors donc que nous fûmes retournés vers notre père, votre serviteur, nous lui rapportâmes tout ce que vous aviez dit, mon seigneur.

25 Et notre père nous ayant dit quelque temps après : Retournez en Egypte pour nous acheter encore un peu de blé ;

26 nous lui répondîmes : Nous ne pouvons y aller seuls. Si notre jeune frère y vient avec nous, nous irons ensemble : mais à moins qu’il ne vienne, nous n’osons nous présenter devant celui qui commande en ce pays-là.

27 Il nous répondit : Vous savez que j’ai eu deux fils de Rachel, ma femme.

28 L’un d’eux étant allé aux champs, vous m’avez dit qu’une bête l’avait dévoré, et il ne paraît point jusqu’à cette heure.

29 Si vous emmenez encore celui-ci, et qu’il lui arrive quelque accident dans le chemin, vous accablerez ma vieillesse d’une affliction qui la conduira dans le tombeau.

30 Si je me présente donc à mon père, votre serviteur, et que l’enfant n’y soit pas, comme sa vie dépend de celle de son fils,

31 lorsqu’il verra qu’il n’est point avec nous, il mourra, et vos serviteurs accableront sa vieillesse d’une douleur qui le mènera au tombeau.

32 Que ce soit donc plutôt moi qui sois votre esclave, puisque je me suis rendu caution de cet enfant, et que j’en ai répondu à mon père, en lui disant : Si je ne le ramène, je veux bien que mon père m’impute cette faute, et qu’il ne me la pardonne jamais.

33 Ainsi je demeurerai votre esclave, et je servirai mon seigneur en la place de l’enfant, afin qu’il retourne avec ses frères.

34 Car je ne puis pas retourner vers mon père sans que l’enfant soit avec nous, de peur que je ne sois moi-même témoin de l’extrême affliction qui accablera notre père.



JOSEPH ne pouvait plus se retenir ; et parce qu’il était environne de plusieurs personnes, il commanda que l’on fît sortir tout le monde, afin que nul étranger ne fût présent lorsqu’il se ferait connaître à ses frères.

2 Alors les larmes lui tombant des yeux, il éleva fortement sa voix, qui fut entendue des Egyptiens et de toute la maison de Pharaon.

3 Et il dit à ses frères : Je suis Joseph. Mon père vit-il encore ? Mais ses frères ne purent lui répondre, tant ils étaient saisis de frayeur.

4 Il leur parla donc avec douceur, et leur dit : Approchez-vous de moi. Et s’étant approchés de lui, il ajouta : Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu à des marchands qui m’ont amené en Egypte.

5 Ne craignez point, et ne vous affligez point de ce que vous m’avez vendu pour être conduit en ce pays-ci : car Dieu m’a envoyé en Egypte avant vous pour votre salut.

6 Il y a déjà deux ans que la famine a commencé sur la terre, et il en reste encore cinq, pendant lesquels on ne pourra ni labourer ni recueillir.

7 Dieu m’a fait venir ici avant vous, pour vous conserver la vie, et afin que vous puissiez avoir des vivres pour subsister.

8 Ce n’est point par votre conseil que j’ai été envoyé ici, mais par la volonté de Dieu, qui m’a rendu comme le père de Pharaon, le grand maître de sa maison, et le prince de toute l’Egypte.

9 Hatez-vous d’aller trouver mon père, et dites-lui : Voici ce que vous mande votre fils Joseph : Dieu m’a rendu comme le maître de toute l’Egypte : venez me trouver, ne différez point.

10 Vous demeurerez dans la terre de Gessen, vous serez près de moi, vous et vos enfants, et les enfants de vos enfants ; vos brebis, vos troupeaux de bœufs, et tout ce que vous possédez.

11 Et je vous nourrirai là, parce qu’il reste encore cinq années de famine ; de peur qu’autrement vous ne périssiez avec toute votre famille et tout ce qui est à vous.

12 Vous voyez de vos yeux, vous et mon frère Benjamin, que c’est moi-même qui vous parle de ma propre bouche.

13 Annoncez à mon père quelle est la gloire dont je suis ici comblé, et tout ce que vous avez vu dans l’Egypte. Hâtez-vous de me l’amener.

14 Et s’étant jeté au cou de Benjamin, son frère, pour l’embrasser, il pleura ; et Benjamin pleura aussi en le tenant embrassé.

15 Joseph embrassa aussi tous ses frères, il pleura sur chacun d’eux ; et après cela ils se rassurèrent pour lui parler.

16 Aussitôt il se répandit un grand bruit dans toute la cour du roi, et on dit publiquement que les frères de Joseph étaient venus. Pharaon s’en réjouit avec toute sa maison.

17 Et il dit à Joseph, qu’il donnât cet ordre à ses frères : Chargez vos ânes de blé, et retournez en Chanaan ;

18 amenez de là votre père avec toute votre famille, et venez me trouver. Je vous donnerai tous les biens de l’Egypte, et vous serez nourris de ce qu’il y a de meilleur dans cette terre.

19 Ordonnez-leur aussi d’emmener des chariots de l’Egypte, pour faire venir