Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/531

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ces pleines de justice ; afin que je ne sois point confondu.

(caph.)

81 Mon âme est tombée en défaillance dans l’attente de votre secours salutaire ; et j’ai conservé une espérance très-ferme dans vos paroles.

82 Mes yeux se sont affaiblis à force d’être attentifs à votre parole, vous disant sans cesse : Quand me consolerez-vous ?

83 Car je suis devenu sec comme un vase de peau exposé à la gelée ; et cependant je n’ai point oublié vos ordonnances pleines de justice.

84 Quel est le nombre des jours de votre serviteur ? Quand exercerez-vous votre jugement contre ceux qui me persécutent ?

85 Les méchants m’ont entretenu de choses vaines et fabuleuses ; mais ce n’était pas comme votre loi.

86 Tous vos commandements sont remplis de vérité. Ils m’ont persécuté injustement, secourez-moi.

87 Peu s’en est fallu qu’ils ne m’aient fait périr sur la terre ; mais je n’ai point pour cela abandonné vos commandements.

88 Faites-moi vivre selon votre miséricorde, et je garderai les témoignages de votre bouche.

(lamed.)

89 L’ordre que vous avez, Seigneur ! une fois donné au ciel, y demeure établi pour toujours.

90 Votre vérité subsiste dans la suite de toutes les races ; vous avez affermi la terre, et elle demeure stable.

91 C’est par votre ordre que jusqu’à présent le jour subsiste : car toutes choses vous obéissent.

92 Si je n’avais fait ma méditation de votre loi, j’aurais peut-être péri dans mon humiliation.

93 Je n’oublierai jamais vos ordonnances pleines de justice ; parce que ç’a été par elles que vous m’avez donné la vie.

94 Je suis à vous, sauvez-moi ; parce que j’ai recherché vos ordonnances pleines de justice.

95 Les pécheurs m’ont attendu pour me perdre ; mais je me suis appliqué à l’intelligence des témoignages de votre loi.

96 J’ai vu la fin de toutes les choses les plus parfaites ; mais votre commandement est d’une étendue infinie.

(mem.)

97 Combien est grand, Seigneur ! l’amour que j’ai pour votre loi ! elle est le sujet de ma méditation durant tout le jour.

98 Vous m’avez rendu plus prudent que mes ennemis par les préceptes de votre loi ; parce qu’ils sont perpétuellement devant mes yeux.

99 J’ai eu plus d’intelligence que tous ceux qui m’instruisaient ; parce que les témoignages de votre loi étaient le sujet de ma méditation continuelle.

100 J’ai été plus intelligent que les vieillards ; parce que j’ai recherché vos commandements.

101 J’ai détourné mes pieds de toute voie mauvaise, afin de garder vos paroles.

102 Je ne me suis point écarté de vos jugements ; parce que vous m’avez prescrit une loi.

103 Que vos paroles me sont douces ! elles le sont plus que le miel ne l’est à ma bouche.

104 J’ai acquis l’intelligence par la lumière de vos préceptes ; et c’est pour cela que j’ai haï toute voie d’iniquité.

(noun.)

105 Votre parole est la lampe qui éclaire mes pieds, et la lumière qui me fait voir les sentiers où je dois marcher.

106 J’ai juré, et résolu fortement de garder les jugements de votre justice.

107 Je suis tombé dans la dernière humiliation, Seigneur ! faites-moi vivre selon votre parole.

108 Faites, Seigneur ! que les vœux que ma bouche a prononcés volontairement vous soient agréables ; et enseignez-moi vos jugements.

109 Mon âme est toujours entre mes mains ; et cependant je n’ai point oublié votre loi.

110 Les pécheurs m’ont tendu un piège, et je ne me suis point écarté de vos commandements.

111 J’ai acquis les témoignages de votre loi, pour être éternellement mon héritage ; parce qu’ils sont toute la joie de mon cœur.

112 J’ai porté mon cœur à accomplir éternellement vos ordonnances pleines de justice, à cause de la récompense que vous y avez attachée.

(samech.)

113 J’ai haï les méchants, et j’ai aimé votre loi.

114 Vous êtes mon défenseur et mon soutien ; et j’ai mis toute mon espérance dans votre parole.

115 Éloignez-vous de moi, vous qui êtes pleins de malignité ; et je rechercherai l’intelligence des commandements de mon Dieu.

116 Affermissez-moi selon votre parole, et faites-moi vivre : ne permettez pas que je sois confondu dans mon attente.

117 Assistez-moi, et je serai sauvé ; et je méditerai continuellement sur vos ordonnances pleines de justice.

118 Vous avez méprisé tous ceux qui s’éloignent de vos jugements ; parce que leur pensée est injuste.