Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/527

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



8 (Samech.) Son cœur est puissamment affermi : il ne sera point ébranlé ;

(Aïn.) jusqu’à ce qu’il soit en état de mépriser ses ennemis.

9 (Phé.) Il a répandu ses biens avec libéralité sur les pauvres :

(Tsadé.) sa justice demeure éternellement ;

(Coph.) sa puissance sera élevée en gloire.

10 (Resh.) Le pécheur le verra, et en sera irrité :

(Shin.) il grincera des dents, et séchera de dépit :

(Thau.) le désir des pécheurs périra.



Alleluia.


LOUEZ le Seigneur, vous qui êtes ses serviteurs ; louez le nom du Seigneur.

2 Que le nom du Seigneur soit béni dès maintenant, et dans tous les siècles.

3 Le nom du Seigneur doit être loué depuis le lever du soleil jusqu’au couchant.

4 Le Seigneur est élevé au-dessus de toutes les nations ; et sa gloire au-dessus des cieux.

5 Qui est semblable au Seigneur, notre Dieu, qui habite les lieux les plus élevés, (6) et qui regarde ce qu’il y a de plus abaissé dans le ciel et sur la terre ;

7 qui tire de la poussière celui qui est dans l’indigence, et qui élève le pauvre de dessus le fumier,

8 pour le placer avec les princes, avec les princes de son peuple ;

9 qui donne à celle qui était stérile la joie de se voir dans sa maison la mère de plusieurs enfants ?



Alleluia.


LORSQUE Israël sortit de l’Égypte, et la maison de Jacob du milieu d’un peuple barbare,

2 Dieu consacra à son service la maison de Juda, et établit son empire dans Israël.

3 La mer le vit, et s’enfuit ; le Jourdain retourna en arrière ;

4 les monts sautèrent comme des béliers, et les collines comme les agneaux des brebis.

5 Pourquoi, ô mer ! vous êtes-vous enfuie ? et vous, ô Jourdain ! pourquoi êtes-vous retourné en arrière ?

6 Pourquoi, montagnes, avez-vous sauté comme des béliers ; et vous, collines, comme les agneaux des brebis !

7 La terre a été ébranlée à la présence du Seigneur, à la présence du Dieu de Jacob ;

8 qui changea la pierre en des torrents d’eaux, et la roche en des fontaines.


Psaume CXV selon les Hébreux.

CE n’est point à nous, Seigneur ! ce n’est point à nous qu’appartient la gloire ; mais donnez-la à votre nom, en faisant éclater votre miséricorde et votre vérité ;

2 de peur que les nations ne disent : Où est leur Dieu ?

3 Notre Dieu est dans le ciel ; et tout ce qu’il a voulu, il l’a fait.

4 Les idoles des nations ne sont que de l’argent et de l’or, et les ouvrages des mains des hommes.

5 Elles ont une bouche, et elles ne parleront point ; elles ont des yeux, et elles ne verront point ;

6 elles ont des oreilles, et n’entendront point ; elles ont des narines, et seront sans odorat ;

7 elles ont des mains, sans pouvoir toucher ; elles ont des pieds, sans pouvoir marcher ; et avec la gorge qu’elles ont, elles ne pourront crier.

8 Que ceux qui les font, leur deviennent semblables, avec tous ceux qui mettent en elles leur confiance.

9 La maison d’Israël a espéré au Seigneur : il est leur soutien et leur protecteur.

10 La maison d’Aaron a espéré au Seigneur : il est leur soutien et leur protecteur.

11 Ceux qui craignent le Seigneur, ont mis au Seigneur leur espérance : il est leur soutien et leur protecteur.

12 Le Seigneur s’est souvenu de nous, et nous a bénis.

Il a béni la maison d’Israël ; il a béni la maison d’Aaron.

13 Il a béni tous ceux qui craignent le Seigneur, les plus petits comme les plus grands.

14 Que le Seigneur vous comble de nouveaux biens, vous et vos enfants.

15 Soyez bénis du Seigneur, qui a fait le ciel et la terre.

16 Le ciel le plus élevé est pour le Seigneur ; mais il a donné la terre aux enfants des hommes.

17 Les morts, Seigneur ! ne vous loueront point ; ni tous ceux qui descendent dans l’enfer.

18 Mais nous qui vivons, nous bénissons le Seigneur dès maintenant, et dans tous les siècles.



Alleluia.


J’AI aimé, parce que le Seigneur exaucera la voix de ma prière.

2 Parce qu’il a abaissé son oreille vers moi, je l’invoquerai pendant tous les jours de ma vie.

3 Les douleurs de la mort m’ont environné ; et les périls de l’enfer m’ont surpris : j’ai trouvé l’affliction et la douleur dans ma voie.

4 Et j’ai invoqué le nom du Seigneur, en disant : Ô Seigneur ! délivrez mon âme.

5 Le Seigneur est miséricordieux et