Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/515

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



18 Car c’est à vous qu’est due la gloire de leur force ; et notre puissance ne s’élève que par l’effet de votre bon plaisir.

19 Car c’est le Seigneur qui nous a pris pour son peuple ; c’est le Saint d’Israël et notre Roi.

20 Alors vous parlâtes dans une vision à vos saints prophètes, et vous leur dîtes : J’ai mis mon secours dans un homme qui est puissant ; et j’ai élevé celui que j’ai choisi du milieu de mon peuple.

21 J’ai trouvé David, mon serviteur, et je l’ai oint de mon huile sainte.

22 Car ma main l’assistera, et mon bras le fortifiera.

23 L’ennemi ne pourra prévaloir sur lui ; et le méchant ne pourra lui nuire.

24 Je taillerai en pièces à sa vue ses ennemis, et je ferai prendre la fuite à ceux qui le haïssent.

25 Ma miséricorde et ma vérité seront toujours avec lui, et il sera élevé en puissance par la vertu de mon nom.

26 Et j’étendrai la puissance de sa main sur la mer, et de sa droite sur les fleuves.

27 Il m’invoquera en disant : Vous êtes mon Père, mon Dieu, et l’auteur de mon salut.

28 Je l’établirai le premier-né, et je relèverai au-dessus des rois de la terre.

29 Je lui conserverai éternellement ma miséricorde, et l’alliance que j’ai faite avec lui sera inviolable.

30 Et je ferai subsister sa race dans tous les siècles, et son trône autant que les cieux.

31 Si ses enfants abandonnent ma loi, et s’ils ne marchent point dans mes préceptes ;

32 s’ils violent la justice de mes ordonnances, et s’ils ne gardent point mes commandements ;

33 je visiterai avec la verge leurs iniquités, et je punirai leurs péchés par des plaies différentes :

34 mais je ne retirerai point de dessus lui ma miséricorde, et je ne manquerai point à la vérité des promesses que je lui ai faites.

35 Je ne violerai point mon alliance ; et je ne rendrai point inutiles les paroles qui sont sorties de mes lèvres.

36 J’ai fait à David un serment irrévocable par mon saint nom ; et je ne lui mentirai point :

37 Je lui ai promis que sa race demeurera éternellement ; et que son trône sera éternel en ma présence comme le soleil ;

38 comme la lune qui est pleine, et comme l’arc qui est dans le ciel le témoin fidèle de mon alliance.

39 Cependant vous avez rejeté et méprisé votre peuple ; vous avez éloigné de vous votre Christ.

40 Vous avez renversé l’alliance que vous avez faite avec votre serviteur ; et vous avez jeté par terre comme une chose profane les marques sacrées de sa dignité.

41 Vous avez détruit toutes les haies qui l’environnaient ; vous avez rempli de frayeur ses forteresses.

42 Tous ceux qui passaient dans le chemin l’ont pillé ; et il est devenu en opprobre à ses voisins.

43 Vous avez relevé la main de ceux qui travaillaient à l’accabler ; vous avez rempli de joie tous ses ennemis.

44 Vous avez ôté toute la force à son épée, et ne l’avez point secouru durant la guerre.

45 Vous l’avez dépouillé de tout son éclat, et vous avez brisé son trône contre la terre.

46 Vous avez abrégé les jours de son règne, vous l’avez couvert de confusion.

47 Jusques à quand, Seigneur ! détournerez-vous toujours votre visage de dessus nous ? jusques a quand votre colère s’embrasera-t-elle comme un feu ?

48 Souvenez-vous combien c’est peu de chose que ma vie : car est-ce en vain que vous avez créé tous les enfants des hommes ?

49 Qui est l’homme qui pourra vivre sans voir la mort ? et qui est-ce qui retirera son âme de la puissance de l’enfer ?

50 Où sont, Seigneur ! vos anciennes miséricordes que vous avez promises à David avec serment, et en prenant votre vérité à témoin ?

51 Souvenez-vous, Seigneur ! de l’opprobre que vos serviteurs ont souffert de la part de plusieurs nations, et que j’ai tenu comme renfermé dans mon sein ;

52 du reproche de vos ennemis, de ce reproche qu’ils ont fait, Seigneur ! que vous avez changé à l’égard de votre Christ.

53 Que le Seigneur soit béni éternellement ! que cela soit ainsi ! que cela soit ainsi !



Prière de Moïse, l’homme de Dieu.


SEIGNEUR ! vous avez été notre refuge dans la suite de toutes les races.

2 Avant que les montagnes eussent été faites, ou que la terre eut été formée, et tout l’univers, vous êtes Dieu de toute éternité, et dans tous les siècles.

3 Ne réduisez pas l’homme dans le dernier abaissement, puisque vous avez dit : Convertissez-vous, ô enfants des hommes !

4 Car devant vos yeux mille ans sont comme le jour d’hier qui est passé, et comme une veille de la nuit : (5) leurs années seront regardées comme un néant.

L’homme est le matin comme l’herbe qui passe bientôt ; (6) il fleurit le matin, et il passe ; il tombe le soir, il s’endurcit, et il se sèche.

7 C’est par un effet de votre colère, que nous nous voyons réduits à cet état de