Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/512

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


terai ma volonté : Israël, si vous voulez m’écouter, (10) vous n’aurez point parmi vous un dieu nouveau, et vous n’adorerez point un dieu étranger.

11 Car je suis le Seigneur, votre Dieu, qui vous ai fait sortir de la terre d’Égypte : ouvrez et élargissez votre bouche, et je la remplirai.

12 Mais mon peuple n’a point écouté ma voix ; et Israël ne s’est point appliqué à m’entendre.

13 C’est pourquoi je les ai abandonnés aux désirs de leur cœur ; et ils marcheront dans des voies qu’ils ont inventées eux-mêmes.

14 Si mon peuple m’avait écouté ; si Israël avait marché dans mes voies ;

15 j’aurais pu facilement humilier leurs ennemis, et j’aurais appesanti ma main sur ceux qui les affligeaient.

16 Les ennemis du Seigneur lui ont manqué de parole ; et le temps de leur misère durera autant que les siècles.

17 Et cependant il les a nourris de la plus pure farine de froment ; et il les a rassasiés du miel sorti de la pierre.



Psaume d’Asaph.


DIEU s’est trouvé dans l’assemblée des dieux ; et il juge les dieux étant au milieu d’eux.

2 Jusques à quand jugerez-vous injustement ? et jusques à quand aurez-vous égard aux personnes des pécheurs ?

3 Jugez la cause du pauvre et de l’orphelin : rendez justice aux petits et aux pauvres.

4 Délivrez le pauvre, et arrachez l’indigent des mains du pécheur.

5 Mais ils sont dans l’ignorance, et ils ne comprennent point ; ils marchent dans les ténèbres, et c’est pour cela que tous les fondements de la terre seront ébranlés.

6 J’ai dit : Vous êtes des dieux, et vous êtes tous enfants du Très-Haut.

7 Mais vous mourrez cependant comme des hommes, et vous tomberez comme l’un des princes.

8 Levez-vous, ô Dieu ! jugez la terre : parce que vous devez avoir toutes les nations pour votre héritage.



Cantique ou Psaume d’Asaph.


2 Ô DIEU ! qui sera semblable à vous ? Ne vous taisez pas, ô Dieu ! et n’arrêtez pas plus longtemps les effets de votre puissance.

3 Car vous voyez que vos ennemis ont excité un grand bruit : et que ceux qui vous haïssent ont élevé orgueilleusement leur tête.

4 Ils ont formé un dessein plein de malice contre votre peuple ; et ils ont conspiré contre vos saints.

5 Ils ont dit : Venez et exterminons-les du milieu des peuples ; et qu’on ne se souvienne plus à l’avenir du nom d’Israël.

6 On a vu conspirer ensemble, et faire alliance contre vous,

7 les tentes des Iduméens, et les Ismaélites, Moab et les Agaréniens,

8 Gébal, et Ammon, et Amalec ; les étrangers, et les habitants de Tyr.

9 Les Assyriens sont aussi venus avec eux, et se sont joints aux enfants de Lot pour les secourir.

10 Traitez-les comme les Madianites ; comme vous avez traité Sisara et Jabin proche le torrent de Cisson.

11 Ils périrent à Endor, et devinrent comme le fumier de la terre.

12 Traitez leurs princes comme vous avez traité Oreb et Zeb, Zébée et Salmana.

Traitez de même tous les princes (13) qui ont dit : Mettons-nous en possession du sanctuaire de Dieu comme de notre héritage.

14 Rendez-les, mon Dieu ! comme une roue qui tourne sans cesse, et comme la paille, qui est emportée par le vent.

15 De même qu’un feu brûle une forêt, et qu’une flamme consume les montagnes ;

16 vous les poursuivrez par le souffle impétueux de votre tempête, et vous les troublerez entièrement dans votre colère.

17 Couvrez leurs visages de confusion : et ils chercheront votre nom, Seigneur !

18 Qu’ils rougissent, et soient troublés pour toujours ; qu’ils soient confondus, et qu’ils périssent.

19 Et qu’ils connaissent enfin que votre nom est le Seigneur ; et que vous seul êtes le Très-Haut qui dominez sur toute la terre.



Pour la fin, pour les pressoirs, Psaume pour les enfants de Coré.


2 SEIGNEUR des armées ! que vos tabernacles sont aimables !

3 Mon âme désire ardemment d’être dans la maison du Seigneur, et elle est presque dans la défaillance par l’ardeur de ce désir : mon cœur et ma chair tressaillent d’empressement pour le Dieu vivant.

4 Car le passereau trouve une maison pour s’y retirer ; et la tourterelle un nid pour y placer ses petits : vos autels, Seigneur des armées, mon Roi et mon Dieu ! sont l’unique objet de mes désirs.

5 Heureux ceux qui demeurent dans votre maison, Seigneur ! ils vous loueront éternellement.

6 Heureux l’homme qui attend de vous son secours, (7) et qui dans cette vallée de larmes a résolu en son cœur de monter et de s’élever jusqu’au lieu que le Seigneur a établi.