Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/501

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vains : les enfants des hommes ont de fausses balances, et ils s’accordent ensemble dans la vanité pour user de tromperie.

11 Gardez-vous bien de mettre votre espérance dans l’iniquité, et de désirer d’avoir du bien par violence. Si vous avez beaucoup de richesses, gardez-vous bien d’y attacher votre cœur.

12 Dieu a parlé une fois, et j’ai entendu ces deux choses : l’une, Que la puissance appartient à Dieu, (13) et qu’à vous, Seigneur ! est la miséricorde ; l’autre, Que vous rendrez à chacun selon ses œuvres.



Psaume de David, lorsqu’il était dans le désert de l’Idumée.


2 Ô DIEU ! ô mon Dieu ! je veille et j’aspire vers vous dès que la lumière paraît : mon âme brûle d’une soif ardente pour vous ; et en combien de manières ma chair se sent-elle aussi pressée de cette ardeur !

Dans cette terre déserte où je me trouve, et où il n’y a ni chemin, ni eau, (3) je me suis présenté devant vous comme dans votre sanctuaire, pour contempler votre puissance et votre gloire.

4 Car votre miséricorde m’est plus précieuse que la vie : mes lèvres seront occupées a vous louer.

5 Ainsi je vous bénirai tant que je vivrai ; et je lèverai mes mains vers le ciel en invoquant votre nom.

6 Que mon âme soit remplie, et comme rassasiée et engraissée, et ma bouche vous louera dans de saints transports de joie.

7 Si je me suis souvenu de vous étant sur mon lit, je serai occupé le matin de la méditation de votre grandeur.

8 Car vous avez pris ma défense ; et je me réjouirai à l’ombre de vos ailes.

9 Mon âme s’est attachée à vous suivre ; et votre droite m’a soutenu.

10 Quant à eux, c’est en vain qu’ils ont cherché à m’ôter la vie : ils entreront dans les parties les plus basses de la terre.

11 Ils seront livrés à l’épée, ils deviendront le partage des renards.

12 Mais pour le Roi, il se réjouira en Dieu : tous ceux qui se sont engagés à lui par serment, recevront des louanges ; parce que la bouche de ceux qui disaient des choses injustes a été fermée.



Pour la fin, Psaume de David.


2 EXAUCEZ, ô Dieu ! la prière que je je vous offre avec ardeur : délivrez mon âme de la crainte de l’ennemi.

3 Vous m’avez protégé contre l’assemblée des méchants, contre la multitude de ceux qui commettent l’iniquité.

4 Car ils ont aiguisé leurs langues comme une épée ; et ils ont tendu leur arc avec la dernière aigreur, (5) afin de percer de leurs flèches l’innocent dans l’obscurité.

Ils perceront tout d’un coup, sans qu’il leur reste aucune crainte, (6) s’étant affermis dans l’impie résolution qu’ils ont prise.

Ils ont consulté ensemble les moyens de cacher leurs pièges ; et ils ont dit : Qui pourra les découvrir ?

7 Ils ont cherché des crimes pour m’en accuser ; mais ils se sont épuisés inutilement dans ces recherches.

L’homme entrera dans le plus profond de son cœur, (8) et Dieu sera élevé.

Les plaies qu’ils font sont comme celles des flèches des petits enfants ; (9) et leurs langues ont perdu leur force en se tournant contre eux-mêmes.

Tous ceux qui les voyaient ont été remplis de trouble, (10) et tout homme a été saisi de frayeur.

Et ils ont annoncé les œuvres de Dieu ; et ils ont eu l’intelligence de ses ouvrages.

11 Le juste se réjouira au Seigneur, et espérera en lui ; et tous ceux qui ont le cœur droit, seront éternellement loués.



Pour la fin, Psaume de David. Cantique de Jérémie et d’Ézéchiel, pour le peuple qui a été transporté, lorsqu’il commençait à sortir.


2 C’EST vous, ô Dieu ! qu’il convient de louer dans Sion ; et c’est à vous que l’on doit rendre des vœux dans Jérusalem.

3 Exaucez donc ma prière : toute chair viendra à vous.

4 Les paroles des méchants ont prévalu contre nous : mais vous nous accorderez le pardon de nos impiétés.

5 Heureux celui que vous avez choisi et pris à votre service : il demeurera dans votre temple.

Nous serons remplis des biens de votre maison : votre temple est saint ; (6) il est admirable à cause de la justice et de l’équité qui y règne.

Exaucez-nous, ô Dieu notre Sauveur ! qui êtes l’espérance de toutes les nations de la terre, et même de celles qui sont les plus éloignées dans la mer :

7 vous qui êtes revêtu de force ; qui affermissez les montagnes par votre puissance ; (8) qui troublez la mer jusque dans son fond, et qui faites retentir le bruit de ses flots.

Les nations seront troublées. (9) et ceux qui habitent les extrémités de la terre seront effrayés par les signes éclatants de votre puissance : vous répandrez la joie depuis l’orient jusqu’à l’occident.

10 Vous avez visité la terre, et vous l’avez comme enivrée de vos pluies : vous l’avez comblée de toutes sortes de richesses.