Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/50

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’une fertilité extraordinaire dans toute l’Egypte,

30 qui seront suivies de sept autres d’une si grande stérilité, qu’elle fera oublier toute l’abondance qui l’aura précédée (car la famine consumera toute la terre) ;

31 et cette fertilité si extraordinaire sera comme absorbée par l’extrême indigence qui doit la suivre.

32 Quant au second songe que vous avez eu, qui signifie la même chose, c’est une marque que cette parole de Dieu sera ferme, et qu’elle s’accomplira infailliblement et bientôt.

33 Il est donc de la prudence du roi, de choisir un homme sage et habile, à qui il donne le commandement sur toute l’Egypte ;

34 afin qu’il établisse des officiers dans toutes les provinces, qui pendant les sept années de fertilité qui vont venir, amassent dans les greniers publics la cinquième partie des fruits de la terre ;

35 que tout le blé ainsi amassé soit mis sous la puissance du roi, et qu’on le conserve dans les villes ;

36 afin qu’il soit tout préparé pour les sept années de la famine qui doit accabler l’Egypte, et que ce pays ne soit pas consumé par la faim.

37 Ce conseil plut à Pharaon et à tous ses ministres :

38 et il leur dit : Où pourrions-nous trouver un homme comme celui-ci, qui fût aussi rempli qu’il l’est de l’esprit de Dieu ?

39 Il dit donc à Joseph : Puisque Dieu vous a fait voir tout ce que vous avez dit, où pourrais-je trouver quelqu’un plus sage que vous, ou même semblable a vous ?

40 Ce sera donc vous qui aurez l’autorité sur ma maison. Quand vous ouvrirez la bouche pour commander, tout le peuple vous obéira : et je n’aurai au-dessus de vous que le trône et la qualité de roi.

41 Pharaon dit encore à Joseph : Je vous établis aujourd’hui pour commander à toute l’Egypte.

42 En même temps il ôta son anneau de sa main, et le mit en celle de Joseph ; il le fit revêtir d’une robe de fin lin, et lui mit au cou un collier d’or.

43 Il le fit ensuite monter sur l’un de ses chars, qui était le second après le sien, et fit crier par un héraut, que tout le monde eût à fléchir le genou devant lui, et que tous reconnussent qu’il avait été établi pour commander à toute l’Egypte.

44 Le roi dit encore à Joseph : Je suis Pharaon : nul ne remuera ni le pied ni la main dans toute l’Egypte que par votre commandement.

45 Il changea aussi son nom, et l’appela, en langue égyptienne, le Sauveur du monde. Et il lui fit ensuite épouser Aseneth, fille de Putipharé, prêtre d’Héliopolis. Après cela Joseph alla visiter l’Egypte :

46 (il avait trente ans lorsqu’il parut devant le roi Pharaon ;) et il fit le tour de toutes les provinces d’Egypte.

47 Les sept années de fertilité vinrent donc ; et le blé ayant été mis en gerbes, fut serré ensuite dans les greniers de l’Egypte.

48 On mit aussi en réserve dans toutes les villes cette grande abondance de grains.

49 Car il y eut une si grande quantité de froment, qu’elle égalait le sable de la mer, et qu’elle ne pouvait pas même se mesurer.

50 Avant que la famine vînt, Joseph eut deux enfants de sa femme Aseneth, fille de Putipharé, prêtre d’Héliopolis.

51 Il nomma l’aîne Manassé, qui signifie, oubli, en disant : Dieu m’a fait oublier tous mes travaux, et la maison de mon père.

52 Il nomma le second, Ephraïm, qui signifie, fructification, ou accroissement, en disant : Dieu m’a fait croître et fructifier dans la terre de mon affliction et de ma pauvreté.

53 Ces sept années de la fertilité d’Egypte étant donc passées,

54 les sept années de stérilité vinrent ensuite, selon la prédiction de Joseph : une grande famine survint dans tout le monde ; mais il y avait du blé dans toute l’Egypte.

55 Le peuple étant pressé de la famine, cria à Pharaon, et lui demanda de quoi vivre. Alors il leur dit : Allez trouver Joseph, et faites tout ce qu’il vous dira.

56 Cependant la famine croissait tous les jours dans toute la terre : et Joseph ouvrant tous les greniers, vendait du blé aux Egyptiens, parce qu’ils étaient tourmentés eux-mêmes de la famine.

57 Et on venait de toutes les provinces en Egypte pour acheter de quoi vivre, et pour trouver quelque soulagement dans la rigueur de cette famine.



CEPENDANT Jacob ayant ouï dire qu’on vendait du blé en Egypte, dit à ses enfants : Pourquoi négligez-vous ce qui regarde notre soulagement ?

2 J’ai appris qu’on vend du blé en Egypte ; allez y acheter ce qui nous est nécessaire, afin que nous puissions vivre, et que nous ne mourions pas de faim.

3 Les dix frères de Joseph allèrent donc en Egypte pour y acheter du blé ;

4 car Jacob retint Benjamin avec lui, ayant dit à ses frères qu’il craignait qu’il ne lui arrivât quelque accident dans le chemin.

5 Ils entrèrent dans l’Egypte avec les autres qui y allaient pour acheter du blé ;