Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/474

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’une paille légère, et il se rira des dards lancés contre lui.

21 Les rayons du soleil seront sous lui, et il marchera sur l’or comme sur la boue.

22 Il fera bouillir le fond de la mer comme l’eau d’un pot, et il la fera paraître comme un vaisseau plein d’onguents qui s’élèvent par l’ardeur du feu.

23 La lumière brillera sur ses traces ; il verra blanchir l’abîme après lui.

24 Il n’y a point de puissance sur la terre qui puisse lui être comparée, puisqu’il a été créé pour ne rien craindre.

25 Il ne voit rien que de haut et de sublime ; c’est lui qui est le roi de tous les enfants d’orgueil.



JOB répondit au Seigneur, et lui dit :

2 Je sais que vous pouvez toutes choses, et qu’il n’y a point de pensée qui vous soit cachée.

3 Qui est celui-là qui cache les desseins de Dieu sous des paroles dont il n’a pas l’intelligence ? C’est pourquoi j’avoue que j’ai parlé indiscrètement, et de choses qui surpassaient sans comparaison toute la lumière de ma science.

4 Ecoutez-moi, disais-je, et je parlerai ; je vous interrogerai, et répondez-moi, je vous prie.

5 Mais alors j’avais seulement entendu parler de vous ; maintenant je vous vois de mes propres yeux.

6 C’est pourquoi je m’accuse moi-même, et je fais pénitence dans la poussière et dans la cendre.

7 Le Seigneur ayant parlé à Job de cette sorte, dit à Eliphaz de Théman : Ma fureur s’est allumée contre vous et contre vos deux amis : parce que vous n’avez point parlé devant moi dans la droiture de la vérité comme mon serviteur Job.

8 Prenez donc sept taureaux et sept béliers, et allez à mon serviteur Job, et offrez-les pour vous en holocauste. Job, mon serviteur, priera pour vous ; je le regarderai et l’écouterai favorablement, afin que cette imprudence ne vous soit point imputée ; parce que vous n’avez point parlé dans la droiture de la vérité comme mon serviteur Job.

9 Eliphaz de Théman, Baldad de Sun, et Sophar de Naamath, s’en allèrent donc, et firent ce que le Seigneur leur avait dit ; et le Seigneur écouta Job en leur faveur.

10 Le Seigneur aussi se laissa fléchir à la pénitence de Job, lorsqu’il priait pour ses amis, et il lui rendit au double tout ce qu’il possédait auparavant.

11 Tous ses frères, toutes ses sœurs, et tous ceux qui l’avaient connu dans son premier état, vinrent le trouver et mangèrent avec lui dans sa maison. Ils lui témoignèrent leur compassion, et ils le consolèrent de toutes les afflictions que le Seigneur lui avait envoyées, et ils lui donnèrent chacun une brebis et un pendant d’oreille d’or.

12 Mais le Seigneur bénit Job dans son dernier état encore plus que dans le premier, et il eut quatorze mille brebis, six mille chameaux, mille paires de bœufs, et mille ânesses.

13 Il eut aussi sept fils, et trois filles :

14 et il appela la première Jémima, la seconde Cassia, et la troisième Kérenhappouc.

15 Il ne se trouva point dans tout le reste du monde de femmes aussi belles que ces filles de Job ; et leur père leur donna leur part dans son héritage comme à leurs frères.

16 Job vécut après cela cent quarante ans ; il vit ses fils et les enfants de ses fils jusqu’à la quatrième génération, et il mourut fort âgé et plein de jours.




PSAUMES.





HEUREUX l’homme qui ne s’est point laissé aller à suivre le conseil des impies, qui ne s’est point arrêté dans la voie des pécheurs, et qui ne s’est point assis dans la chaire contagieuse des libertins ;

2 mais dont la volonté est attachée à la loi du Seigneur, et qui médite jour et nuit cette loi.

3 Il sera comme un arbre qui est planté proche le courant des eaux, lequel donnera son fruit dans son temps, et dont la feuille ne tombera point ; toutes les choses qu’il fera, auront un heureux succès.

4 Il n’en est pas ainsi des impies ; il n’en