Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/427

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



NÉHÉMIAS,


OU


SECOND LIVRE D’ESDRAS.
________




HISTOIRE de Néhémias, fils de Helchias. La vingtième année du règne d’Artaxerxès Longuemain, au mois de Casleu, lorsque j’étais dans le château de Suse,

2 Hanani, l’un de mes frères, vint me trouver avec quelques-uns de la tribu de Juda, et je leur demandai des nouvelles des Juifs qui étaient restés après la captivité, et qui vivaient encore, et de l’état où était Jérusalem.

3 Ils me répondirent : Ceux qui sont restés après la captivité, et qui demeurent en la province de Judée, sont dans une grande affliction et dans l’opprobre. Les murailles de Jérusalem sont toutes détruites, et ses portes ont été consumées par le feu.

4 Ayant entendu ces paroles, je m’assis, je pleurai, et je demeurai tout triste pendant quelque temps. Je jeûnai, et je priai en la présence du Dieu du ciel,

5 et je lui dis : Seigneur, Dieu du ciel ! qui êtes fort, grand et terrible, qui gardez votre alliance, et conservez votre miséricorde à ceux qui vous aiment, et qui observent vos commandements,

6 ayez, je vous prie, l’oreille attentive et les yeux ouverts pour écouter la prière de votre serviteur, que je vous offre maintenant pendant le jour et pendant la nuit, pour les enfants d’Israël, vos serviteurs. Je vous confesse les péchés que les enfants d’Israël ont commis contre vous. Nous avons péché, moi et la maison de mon père.

7 Nous avons été séduits par la vanité et le mensonge ; et nous n’avons point observé vos commandements, vos cérémonies et vos ordonnances que vous aviez prescrites à Moïse, votre serviteur.

8 Souvenez-vous de la parole que vous avez dite à votre serviteur Moïse : Lorsque vous aurez violé ma loi, je vous disperserai parmi les peuples :

9 et alors si vous revenez à moi, si vous observez mes préceptes, et que vous fassiez ce que je vous ai commandé, quand vous auriez été emmenés jusqu’aux extrémités du monde, je vous rassemblerai de ces pays-là, et je vous ramènerai au lieu que j’ai choisi pour y établir mon nom.

10 Ceux-ci, Seigneur ! sont vos serviteurs et votre peuple, et vous les avez rachetés par votre souveraine force, et par votre main puissante.

11 Que votre oreille, Seigneur ! soit attentive à la prière de votre serviteur, et aux prières de vos serviteurs qui sont résolus de craindre votre nom ! Conduisez aujourd’hui votre serviteur, et faites-lui trouver miséricorde devant ce prince. Car j’étais l’échanson du roi.



LA vingtième année du règne d’Artaxerxès, au mois de Nisan, on apporta du vin devant le roi : je le pris et le lui servis. Alors le roi me trouvant le visage tout abattu,

2 me dit : Pourquoi avez-vous le visage si triste, quoique vous ne me paraissiez pas malade ? Il faut que vous en ayez sujet, et que vous cachiez dans votre cœur quelque chagrin. À ces paroles je fus saisi d’une grande crainte,

3 et je dis au roi : Ô roi, que votre vie soit éternelle ! Pourquoi mon visage ne serait-il pas abattu, puisque la ville où sont les tombeaux de mes pères est toute déserte, et que ses portes ont été brûlées ?

4 Le roi me dit : Que me demandez-vous ? Je priai le Dieu du ciel,

5 et je dis au roi : Si ma demande ne déplaît pas au roi, et si votre serviteur vous est agréable, envoyez-moi, je vous prie, en Judée, à la ville des sépulcres de mes pères, afin que je la fasse rebâtir.

6 Le roi et la reine, qui était assise auprès de lui, me dirent : Combien durera votre voyage, et quand reviendrez-vous ? Je leur marquai le temps de mon retour, et le roi l’agréa, et il me permit de m’en aller.

7 Je lui dis encore : Je supplie le roi de me donner des lettres pour les gouver-