Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/425

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tout le peuple d’Israël, quatre-vingt-seize béliers, soixante et dix-sept agneaux, et douze boucs pour le péché ; et le tout fut offert en holocauste au Seigneur.

36 Ils donnèrent les édits du roi aux satrapes qui étaient de sa cour, et aux gouverneurs des pays au delà du fleuve, lesquels commencèrent à favoriser le peuple et la maison de Dieu.



APRÈS que cela fut fait, les chefs des tribus vinrent me dire : Le peuple d’Israël, les prêtres et les Lévites ne se sont point séparés des abominations des peuples de ce pays, des Chananéens, des Héthéens, des Phérézéens, des Jébuséens, des Ammonites, des Moabites, des Égyptiens et des Amorrhéens.

2 Car ils ont pris de leurs filles, et les ont épousées. Ils ont donné aussi de ces filles à leurs fils, et ils ont mêlé la race sainte avec les nations : et les chefs des familles et les magistrats sont entrés les premiers dans ce violement de la loi.

3 Lorsque je les eus entendus parler de la sorte, je déchirai mon manteau et ma tunique, je m’arrachai les cheveux de la tête et les poils de la barbe, et je m’assis tout abattu de tristesse.

4 Tous ceux qui craignaient la parole du Dieu d’Israël s’assemblèrent auprès de moi pour ce violement de la loi, qu’avaient commis ceux qui étaient revenus de captivité, et je demeurai assis et tout triste jusqu’au sacrifice du soir.

5 Et lorsqu’on offrait le sacrifice du soir, je me relevai de la consternation où j’avais été, et ayant mon manteau et ma tunique déchirés, je me mis à genoux, et j’étendis mes mains vers le Seigneur, mon Dieu,

6 et je lui dis : Mon Dieu ! je suis dans la confusion, et j’ai honte de lever les yeux devant vous ; parce que nos iniquités se sont accumulées sur nos têtes, depuis le temps de nos pères, et que nos péchés se sont accrus et sont montés jusqu’au ciel ;

7 nous sommes tombés aussi nous-mêmes jusqu’aujourd’hui dans de grands péchés, et nos iniquités ont été cause que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos prêtres, entre les mains des rois des nations, et que nous avons été abandonnés à l’épée, à la servitude, au pillage, aux insultes et à la confusion, comme nous le sommes encore aujourd’hui.

8 Et maintenant le Seigneur, notre Dieu, a écouté un peu nos prières et nous a fait une grâce, comme d’un moment, pour nous laisser ce qui était demeuré d’entre nous, pour nous donner un établissement dans son lieu saint, pour éclairer nos yeux, et pour nous laisser un peu de vie dans notre esclavage.

9 Car nous sommes esclaves, et notre Dieu ne nous a pas abandonnés dans notre captivité, mais il nous a fait trouver grâce et miséricorde devant le roi des Perses, afin qu’il nous donnât la vie, qu’il élevât la maison de notre Dieu, qu’il la rebâtît après avoir été longtemps désolée, et qu’il nous laissât un lieu de retraite dans Juda et dans Jérusalem.

10 Et maintenant, ô mon Dieu ! que dirons-nous après tant de grâces ? puisque nous avons violé vos commandements,

11 que vous nous avez donnés par les prophètes, vos serviteurs, en nous disant : La terre que vous allez posséder est une terre impure, comme le sont celles de tous les autres peuples, et elle est remplie des ordures et des abominations dont ils l’ont couverte depuis un bout jusqu’à l’autre.

12 C’est pourquoi ne donnez point vos filles à leurs fils, ne prenez point leurs filles pour les faire épouser à vos fils, et ne recherchez jamais ni leur paix, ni leur prospérité ; afin que vous deveniez puissants, que vous mangiez en repos les biens de cette terre, et qu’après vous vos enfants en héritent et en jouissent pour jamais.

13 Mais après tous ces maux qui nous sont arrives à cause de nos œuvres très déréglées et de nos grands péchés, vous nous avez délivrés de nos iniquités, ô mon Dieu ! et vous nous avez sauvés, comme nous le voyons aujourd’hui.

14 Vous l’avez fait, afin que nous ne retournassions point en arrière, que nous ne violassions point vos commandements, et que nous ne fissions point d’alliance par les mariages avec les peuples abandonnés à toutes ces abominations ? Ô Seigneur ! serez-vous en colère contre nous jusqu’à nous perdre entièrement, sans laisser aucun reste de votre peuple pour le sauver ?

15 Ô Seigneur, Dieu d’Israël ! vous êtes juste. Nous sommes aujourd’hui les seuls restes de votre peuple qui attendons le salut de vous. Vous nous voyez abattus devant vos yeux, dans la vue de notre péché : car après cet excès on ne peut pas subsister devant votre face.



LORSQUE Esdras priait de cette sorte, qu’il implorait la miséricorde de Dieu, qu’il pleurait, et qu’il était étendu par terre devant le temple de Dieu, une grande foule du peuple d’Israël, d’hommes et de femmes, et de petits enfants, s’assembla autour de lui, et le peuple versa une grande abondance de larmes.

2 Alors Séchénias, fils de Jéhiel, l’un des enfants d’Élam, dit à Esdras : Nous avons violé la loi de notre Dieu : nous avons épousé des femmes des nations étrangères. Et maintenant, si Israël se repent de ce péché,

3 faisons alliance avec le Seigneur, notre