Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/41

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le Dieu que craint Isaac, ne m’eût assisté, vous m’auriez peut-être renvoyé tout nu de chez vous. Mais Dieu a regardé mon affliction et le travail de mes mains, et il vous a arrêté cette nuit par ses menaces.

43 Laban lui répondit : Mes filles et mes petits-fils, vos troupeaux et tout en que vous voyez est à moi. Que puis-je faire à mes filles et à mes petits-fils ?

44 Venez donc, et faisons une alliance qui serve de témoignage entre vous et moi.

45 Alors Jacob prit une pierre, et en ayant dressé un monument,

46 il dit à ses frères : Apportez des pierres. Et en ayant ramassé plusieurs ensemble, ils en firent un lieu élevé, et mangèrent dessus.

47 Laban le nomma d’un nom chaldéen qui signifie, Le monceau du témoin ; et Jacob, d’un nom hébreu qui signifie, Le monceau du témoignage, chacun selon la propriété de sa langue.

48 Et Laban dit : Ce lieu élevé sera témoin aujourd’hui entre vous et moi. C’est pourquoi on a appelé ce lieu Galaad, c’est-à-dire, Le monceau du témoin.

49 Et il ajouta : Que le Seigneur nous regarde et nous juge, lorsque nous nous serons retirés l’un de l’autre.

50 Si vous maltraitez mes filles, et si vous prenez encore d’autres femmes qu’elles, nul n’est témoin de nos paroles que Dieu, qui est présent et qui nous regarde.

51 Il dit encore à Jacob : Ce lieu élevé et cette pierre que j’ai dressée entre vous et moi,

52 nous serviront de témoin : ce lieu élevé, dis-je, et cette pierre porteront témoignage, si je passe au delà pour aller à vous, ou si vous passez vous-même dans le dessein de me faire quelque mal.

53 Que le Dieu d’Abraham et le Dieu de Nachor, que le Dieu de leur père soit notre juge. Jacob jura donc par le Dieu que craignait Isaac, son père ;

54 et après avoir immolé des victimes sur la montagne, il invita ses frères pour manger ensemble : et ayant mangé, ils demeurèrent là pour y coucher.

55 Mais Laban se levant avant qu’il fît jour, embrassa ses fils et ses filles, les bénit, et s’en retourna chez lui.



JACOB continuant son chemin, rencontra des anges de Dieu.

2 Et les ayant vus, il dit : Voici le camp de Dieu. Et il appela ce lieu-là, Mahanaïm, c’est-à-dire, le camp, ou les deux camps.

3 Il envoya en même temps des gens devant lui pour donner avis de sa venue à son frère Esaü en la terre de Séir, au pays d’Edom ;

4 et il leur donna cet ordre : Voici la manière dont vous parlerez à Esaü, mon seigneur : Jacob, votre frère, vous envoie dire ceci : J’ai demeuré comme étranger chez Laban, et j’y ai été jusqu’aujourd’hui.

5 J’ai des bœufs, des ânes, des brebis, des serviteurs et des servantes ; et j’envoie maintenant vers mon seigneur, afin que je trouve grâce devant lui.

6 Ceux que Jacob avait envoyés revinrent lui dire : Nous avons été vers votre frère Esaü, et le voici qui vient lui-même en grande hâte au-devant de vous avec quatre cents hommes.

7 A ces mots Jacob eut une grande peur ; et dans la frayeur dont il fut saisi, il divisa en deux bandes tous ceux qui étaient avec lui, et les troupeaux, les brebis, les bœufs et les chameaux,

8 en disant : Si Esaü vient attaquer une des troupes, l’autre qui restera sera sauvée.

9 Jacob dit ensuite : Dieu d’Abraham, mon père ! Dieu de mon père Isaac ! Seigneur qui m’avez dit : Retournez, dans votre pays, et au lieu de votre naissance, et je vous comblerai de bienfaits !

10 je suis indigne de toutes vos miséricordes, et de la vérité que vous avez gardée dans toutes les promesses que vous avez faites à votre serviteur. J’ai passé ce fleuve du Jourdain n’ayant qu’un bâton, et je retourne maintenant avec ces deux troupes.

11 Délivrez-moi, je vous prie, de la main de mon frère Esaü, parce que je le crains extrêmement, de peur qu’à son arrivée il ne passe au fil de l’épée la mère avec les enfants.

12 Souvenez-vous que vous m’avez promis de me combler de biens, et de multiplier ma race comme le sable de la mer, dont la multitude est innombrable.

13 Jacob ayant passé la nuit en ce même lieu, il sépara de tout ce qui était à lui, ce qu’il avait destiné pour en faire présent à Esaü, son frère :

14 deux cents chèvres, vingt boucs, deux cents brebis et vingt béliers ;

15 trente femelles de chameaux avec leurs petits, quarante vaches, vingt taureaux, vingt ânesses et dix ânons.

16 Il envoya séparément chacun de ces troupeaux qu’il fit conduire par ses serviteurs, et il leur dit : Marchez toujours devant moi, et qu’il y ait de l’espace entre un troupeau et l’autre.

17 Il dit à celui qui marchait le premier : Si vous rencontrez Esaü mon frère, et qu’il vous demande : A qui êtes-vous ? ou bien : Où allez-vous ? ou : A qui sont ces bêtes que vous menez ?

18 vous lui répondrez : Elles sont à Jacob, votre serviteur, qui les envoie pour présent à mon seigneur Esaü ; et il vient lui-même après nous.

19 Il donna aussi le même ordre au