Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/343

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


viseront en trois bandes : la première fera garde à la maison du roi ; la seconde sera à la porte de Sur, et la troisième à la porte qui est derrière la maison de ceux qui portent les boucliers : et vous ferez garde à la maison de Messa.

7 Quant à ceux qui sortiront de semaine, qu’ils se divisent en deux bandes, et qu’ils fassent garde à la maison du Seigneur, auprès du roi.

8 Vous vous tiendrez auprès de sa personne, les armes à la main. Si quelqu’un entre dans le temple, qu’il soit tué aussitôt ; et vous vous tiendrez avec le roi, lorsqu’il entrera, ou qu’il sortira.

9 Les centeniers exécutèrent tout ce que le pontife Joïada leur avait ordonné ; et tous prenant leurs gens qui entraient en semaine avec ceux qui en sortaient, ils vinrent trouver le pontife Joïada,

10 et il leur donna les lances et les armes du roi David, qui étaient dans la maison du Seigneur.

11 Ils se tinrent donc tous rangés auprès du roi, les armes à la main, depuis le côté droit du temple jusqu’au côté gauche de l’autel et du temple.

12 Il leur présenta ensuite le fils du roi, et mit sur sa tête le diadème, et le livre de la loi. Ils l’établirent roi, ils le sacrèrent, et frappant des mains, ils crièrent : Vive le roi !

13 Athalie entendit le bruit du peuple qui accourait ; et entrant parmi la foule dans le temple du Seigneur,

14 elle vit le roi assis sur son trône selon la coutume, et auprès de lui les chantres et les trompettes, tout le peuple étant en joie, et sonnant de la trompette. Alors elle déchira ses vêtements, et s’écria : Trahison ! trahison !

15 En même temps Joïada fit ce commandement aux centeniers qui commandaient les troupes, et leur dit : Emmenez-la hors du temple, et si quelqu’un la suit, qu’il périsse par l’épée. Car le pontife avait dit : Qu’on ne la tue pas dans le temple du Seigneur.

16 Les officiers se saisirent donc de sa personne, et l’emmenèrent par force dans le chemin par où passaient les chevaux auprès du palais ; et elle fut tuée en ce lieu-là.

17 Joïada en même temps fit une alliance entre le Seigneur, le roi et le peuple, afin qu’il fût désormais le peuple du Seigneur, et entre le peuple et le roi.

18 Et tout le peuple étant entré dans le temple de Baal, ils renversèrent ses autels, brisèrent ses images en cent pièces, et tuèrent Mathan, prêtre de Baal, devant l’autel. Le pontife mit des gardes dans la maison du Seigneur.

19 Il prit avec lui les centeniers, et les légions de Céreth et de Phéleth, avec tout le peuple : et ils conduisirent le roi hors de la maison du Seigneur, et passèrent par l’entrée où logeaient ceux qui portaient les boucliers, qui menait au palais royal. Et le roi fut assis sur le trône des rois de Juda.

20 Tout le peuple fit une grande réjouissance, et la ville demeura en paix, Athalie ayant été tuée par l’épée dans la maison du roi.

21 Joas avait sept ans lorsqu’il commença à régner.



LA septième année de Jéhu, Joas commença à régner, et il régna quarante ans dans Jérusalem. Sa mère s’appelait Sébia, et elle était de Bersabée.

2 Il régna justement devant le Seigneur tant qu’il fut conduit par le pontife Joïada.

3 Il n’ôta pas néanmoins les hauts lieux, et le peuple y immolait encore, et y offrait de l’encens.

4 Alors Joas dit aux prêtres : Que les prêtres prennent tout l’argent consacré qui sera apporté dans le temple du Seigneur par ceux ou qui passent pour entrer dans le dénombrement des enfants d’Israël, ou qui l’offrent à Dieu pour le prix de leur âme, ou qui font d’eux-mêmes au temple des dons volontaires.

5 Que les prêtres prennent cet argent, chacun selon son rang, et qu’ils en fassent les réparations de la maison du Seigneur, lorsqu’ils verront quelque chose qui ait besoin d’être réparé.

6 Mais les prêtres n’avaient point fait ces réparations du temple jusqu’à la vingt-troisième année du règne de Joas.

7 Le roi fit donc venir devant lui le pontife Joïada et les prêtres, et leur dit : Pourquoi ne faites-vous point les réparations du temple ? N’en recevez donc plus l’argent selon l’ordre de votre ministère ; mais rendez celui que vous avez reçu, afin qu’on l’emploie aux réparations du temple.

8 Et il ordonna que les prêtres ne recevraient plus à l’avenir l’argent du peuple, et qu’ils ne seraient point aussi chargés des réparations de la maison du Seigneur.

9 Alors le pontife Joïada prit un coffre d’un des prêtres, et y fit faire une ouverture par-dessus, et il le mit auprès de l’autel à la main droite de ceux qui entraient dans la maison du Seigneur ; et les prêtres qui gardaient les portes, y mettaient tout l’argent qui s’apportait au temple du Seigneur.

10 Lorsqu’ils voyaient qu’il y avait trop d’argent dans le tronc, le secrétaire du roi venait avec le pontife, et ils en tiraient et comptaient l’argent qui s’était trouvé dans la maison du Seigneur ;

11 et ils le déposaient par compte et par poids entre les mains des personnes qui avaient soin de ceux qui travaillaient à la fabrique du temple. Et cet argent était employé pour les charpen-