Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/329

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le sang de Naboth, ils lécheront aussi votre sang.

20 Et Achab dit à Elie : En quoi avez-vous trouvé que je me déclarasse votre ennemi ? Elie lui répondit : En ce que vous vous êtes vendu pour faire le mal aux yeux du Seigneur.

21 Voici ce que dit le Seigneur : Je vais faire fondre tous les maux sur vous. Je vous retrancherai, vous et votre postérité, de dessus la terre ; et je tuerai de la maison d’Achab jusqu’aux plus petits enfants et aux animaux, et depuis le premier jusqu’au dernier dans Israël.

22 Je rendrai votre maison comme la maison de Jéroboam, fils de Nabat, et comme la maison de Baasa, fils d’Ahia, parce que vos actions ont irrité ma colère, et que vous avez fait pécher Israël.

23 Le Seigneur a prononcé aussi cet arrêt contre Jézabel : Les chiens mangeront Jézabel, dans le champ de Jezrahel.

24 Si Achab meurt dans la ville, il sera mangé par les chiens ; et s’il meurt dans les champs, il sera mangé par les oiseaux du ciel.

25 Achab n’eut donc point son semblable en méchanceté, comme ayant été vendu pour faire le mal aux yeux du Seigneur. (Car il y fut excité encore par Jézabel, sa femme.)

26 Et il devint tellement abominable, qu’il suivait les idoles des Amorrhéens que le Seigneur avait exterminés à l’entrée des enfants d’Israël en leur pays.

27 Achab ayant entendu ces paroles, déchira ses vêtements, couvrit sa chair d’un cilice, jeûna et dormit avec le sac, et marcha ayant la tête baissée.

28 Alors le Seigneur adressa sa parole à Elie de Thesbé, et lui dit :

29 N’avez-vous pas vu Achab humilié devant moi ? Puis donc qu’il s’est humilié à cause de moi, je ne ferai point tomber sur lui pendant qu’il vivra les maux dont je l’ai menacé ; mais je les ferai tomber sur sa maison, sous le règne de son fils.



AINSI trois ans se passèrent sans qu’il y eût guerre entre la Syrie et Israël.

2 Mais la troisième année, Josaphat, roi de Juda, vint trouver le roi d’Israël.

3 (Car le roi d’Israël avait déjà dit à ses serviteurs : Ignorez-vous que la ville de Ramoth en Galaad est à nous, et cependant nous ne pensons point à la retirer des mains du roi de Syrie ?)

4 Et le roi d’Israël dit à Josaphat : Viendrez-vous avec moi à la guerre pour prendre Ramoth en Galaad ?

5 Josaphat répondit au roi d’Israël : Vous pouvez disposer de moi comme de vous-même. Mon peuple et votre peuple ne sont qu’un seul peuple ; et ma cavalerie est votre cavalerie. Et il ajouta en parlant au même roi d’Israël : Consultez néanmoins aujourd’hui, je vous prie, quelle est la volonté du Seigneur.

6 Le roi d’Israël assembla donc ses prophètes qui se trouvèrent environ quatre cents, et il leur dit : Dois-je aller à la guerre pour prendre Ramoth en Galaad, ou me tenir en paix ? Ils lui répondirent : Allez, et le Seigneur livrera la ville entre les mains du roi.

7 Josaphat lui dit : N’y a-t-il point ici quelque prophète du Seigneur, afin que nous le consultions par lui ?

8 Le roi d’Israël répondit à Josaphat : Il est demeuré un homme par qui nous pouvons consulter le Seigneur ; mais je hais cet homme-là, parce qu’il ne me prophétise jamais rien de bon, et qu’il ne me prédit que du mal. C’est Michée, fils de Jemla. Josaphat lui répondit : O roi ! ne parlez point ainsi.

9 Le roi d’Israël ayant appelé un eunuque, lui dit : Faites venir présentement Michée, fils de Jemla.

10 Le roi d’Israël et Josaphat, roi de Juda, étaient dans une place près la porte de Samarie, assis chacun sur leur trône avec des habits d’une magnificence royale, et tous les prophètes prophétisaient devant eux.

11 Sédécias, fils de Chanaana, s’était fait faire aussi des cornes de fer, et il dit : Voici ce que dit le Seigneur : Vous battrez avec ces cornes, et vous agiterez la Syrie jusqu’à ce que vous l’ayez toute détruite.

12 Tous les prophètes prophétisaient de même, et disaient : Allez contre Ramoth en Galaad, et marchez heureusement, et le Seigneur la livrera entre les mains du roi.

13 Celui qu’on avait envoyé pour faire venir Michée, lui dit : Voilà tous les prophètes qui dans leurs réponses prédisent tous d’une voix un bon succès au roi ; que vos paroles soient donc semblables aux leurs, et que votre prédiction soit favorable.

14 Michée lui répondit : Vive le Seigneur ! je ne dirai que ce que le Seigneur m’aura dit.

15 Michée se présenta donc devant le roi, et le roi lui dit : Michée, devons-nous aller à la guerre pour prendre Ramoth en Galaad, ou demeurer en paix ? Michée lui répondit : Allez, marchez heureusement, et le Seigneur la livrera entre les mains du roi.

16 Le roi ajouta : Je vous conjure au nom du Seigneur, de ne me parler que selon la vérité.

17 Michée lui dit : J’ai vu tout Israël dispersé dans les montagnes comme des brebis qui n’ont point de pasteur, et le Seigneur a dit : Ils n’ont point de chef ; que chacun retourne en paix en sa maison.