Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/324

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mit entre les mains de sa mère, et lui dit : Voilà votre fils en vie.

24 La femme répondit à Elie : Je reconnais maintenant après cette action, que vous êtes un homme de Dieu, et que la parole du Seigneur est véritable dans votre bouche.



LONGTEMPS après, le Seigneur adressa sa parole à Elie la troisième année, et lui dit : Allez, présentez-vous devant Achab, afin que je fasse tomber la pluie sur la terre.

2 Elie s’en alla donc pour se présenter devant Achab. Cependant la famine était extrême dans Samarie :

3 et Achab fit venir Abdias, intendant de sa maison. C’était un homme qui craignait fort le Seigneur.

4 Car lorsque Jézabel faisait mourir les prophètes du Seigneur, il en prit cent qu’il cacha dans des cavernes, cinquante en l’une et cinquante en l’autre, et il les nourrit de pain et d’eau.

5 Achab dit donc à Abdias : Allez par tout le pays à toutes les fontaines et à toutes les vallées, pour voir si nous pourrons trouver de l’herbe, afin de sauver les chevaux et les mulets, et que toutes les bêtes ne meurent pas.

6 Ils partagèrent donc le pays entre eux pour aller chercher de tous côtés. Achab allait par un chemin, et Abdias séparément allait par un autre.

7 Et lorsque Abdias était en chemin, Elie vint au-devant de lui. Abdias l’ayant reconnu, se prosterna le visage contre terre, et lui dit : Est-ce vous, Elie, mon seigneur ?

8 Il lui répondit : C’est moi. Allez, et dites à votre maître : Voici Elie.

9 Quel péché ai-je commis, dit Abdias, pour que vous me livriez entre les mains d’Achab, moi qui suis votre serviteur, afin qu’il me fasse mourir ?

10 Vive le Seigneur, votre Dieu ! il n’y a point de nation ni de royaume où mon seigneur n’ait envoyé vous chercher ; et tous lui disant que vous n’y étiez pas, et voyant qu’on ne vous trouvait point, il a conjuré les rois et les peuples de lui découvrir où vous étiez

11 Et maintenant vous me dites : Allez, et dites à votre maître : Voici Elie.

12 Et après que je vous aurai quitté, l’Esprit du Seigneur vous transportera en quelque lieu qui me sera inconnu ; et quand j’aurai averti Achab de voire venue, si après cela il ne vous trouve point, il me fera mourir. Cependant votre serviteur craint le Seigneur depuis son enfance.

13 Ne vous a-t-on pas dit, à vous, mon seigneur, ce que je fis lorsque Jézabel tuait les prophètes du Seigneur, et que je cachai cent de ses prophètes dans des cavernes, en ayant mis cinquante d’un côté, et cinquante d’un autre, et que je les nourris de pain et d’eau ?

14 Et après cela vous me dites, Allez, et dites à votre maître, Voici Elie ; afin qu’il me tue.

15 Elie lui dit : Vive le Seigneur des armées, en la présence duquel je suis ! je me présenterai aujourd’hui devant Achab.

16 Abdias alla donc trouver Achab, et lui rapporta ce qu’il avait vu : et Achab vint aussitôt au-devant d’Elie.

17 Et le voyant, il lui dit : N’êtes-vous pas celui qui trouble tout Israël ?

18 Elie lui répondit : Ce n’est pas moi qui ai troublé Israël, mais c’est vous-même et la maison de votre père, lorsque vous avez abandonné les commandements du Seigneur, et que vous avez suivi Baal.

19 Néanmoins envoyez maintenant vers Israël, et faites assembler tout le peuple sur le mont Carmel, et les quatre cent cinquante prophètes de Baal, avec les quatre cents prophètes des grands bois, que Jézabel nourrit de sa table.

20 Achab envoya donc quérir tous les enfants d’Israël, et il assembla les prophètes sur la montagne de Carmel.

21 Alors Elie s’approchant de tout le peuple, lui dit : Jusqu’à quand serez-vous comme un homme qui boite des deux côtés ? Si le Seigneur est Dieu, suivez-le ; et si Baal est dieu, suivez-le aussi. Et le peuple ne lui répondit pas un seul mot.

22 Elie dit encore au peuple : Je suis demeuré tout seul d’entre les prophètes du Seigneur ; au lieu que les prophètes de Baal sont au nombre de quatre cent cinquante.

23 Qu’on nous donne deux bœufs : qu’ils en choisissent un pour eux, et que l’ayant coupé par morceaux, ils le mettent sur du bois sans mettre de feu par-dessous ; et moi je prendrai l’autre bœuf, et le mettant aussi sur du bois, je ne mettrai point non plus de feu au-dessous.

24 Invoquez le nom de vos dieux, et moi j’invoquerai le nom de mon Seigneur, et que le Dieu qui déclarera par le feu, qu’il aura exaucé les vœux qu’on lui a faits, soit reconnu pour Dieu. Tout le peuple répondit : La proposition est très-juste.

25 Elie dit donc aux prophètes de Baal : Choisissez un bœuf pour vous, et commencez les premiers, parce que vous êtes en plus grand nombre, et invoquez les noms de vos dieux sans mettre le feu au bois.

26 Avant donc pris le bœuf qui leur fut donné, ils préparèrent leur sacrifice, et ils invoquaient le nom de Baal depuis le matin jusqu’à midi, en disant : Baal, exaucez-nous. Mais Baal ne disait mot ; et il n’y avait personne pour leur répondre, pendant qu’ils passaient d’un côté à l’autre de l’autel qu’ils avaient fait.