Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/315

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


reux vos serviteurs, qui jouissent toujours de votre présence, et qui écoutent votre sagesse !

9 Béni soit le Seigneur, votre Dieu, qui a mis son affection en vous, qui vous a fait asseoir sur le trône d’Israël, parce qu’il a aimé Israël pour jamais, et qu’il vous a établi roi pour régner avec équité, et pour rendre la justice.

10 La reine de Saba donna ensuite au roi cent vingt talents d’or, une quantité infinie de parfums, et des pierres précieuses. On n’a jamais apporté depuis à Jérusalem tant de parfums que la reine de Saba en donna au roi Salomon.

11 La flotte d’Hiram qui apportait l’or d’Ophir, apporta aussi en même temps une quantité de bois très-rares, et des pierres précieuses.

12 Et le roi fit faire de ces bois rares les balustres de la maison du Seigneur et de la maison du roi, des harpes et des lyres pour les musiciens. On n’apporta et on ne vit jamais de cette sorte de bois jusqu’à ce jour.

13 Or le roi Salomon donna à la reine de Saba tout ce qu’elle désira et ce qu’elle lui demanda, outre les présents qu’il lui fit de lui-même avec une magnificence royale ; et la reine s’en retourna et s’en alla en son royaume avec ses serviteurs.

14 Le poids de l’or qu’on apportait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or,

15 sans ce que lui rapportaient ceux qui avaient l’intendance des tributs, les gens de trafic, les marchands de choses curieuses, tous les rois d’Arabie, et les gouverneurs de tout le pays qui lui était assujetti.

16 Le roi Salomon fit aussi deux cents grands boucliers d’un or très-pur ; il donna pour chaque bouclier six cents sicles d’or.

17 Il fit aussi trois cents autres boucliers de fin or plus petits ; chacun de ces boucliers était revêtu de trois mines d’or ; et le roi les mit dans la maison du bois du Liban.

18 Le roi Salomon fit aussi un grand trône d’ivoire, qu’il revêtit d’un or très-pur.

19 Ce trône avait six degrés. Le haut était rond par derrière, et il avait deux mains, l’une d’un côté, et l’autre de l’autre, qui tenaient le siège, et deux lions auprès des deux mains.

20 Il y avait douze lionceaux sur les six degrés, six d’un côté, et six de l’autre : il ne s’est jamais fait un si bel ouvrage dans tous les royaumes du monde.

21 Tous les vases où le roi Salomon buvait, étaient aussi d’or, et toute la vaisselle de la maison du bois du Liban était d’un or très-pur. Il n’y en avait point qui fût d’argent : car on ne faisait aucun cas de ce métal sous le règne de Salomon ;

22 parce que sa flotte, avec celle du roi Hiram, faisait voile de trois ans en trois ans, et allait en Tharsis ; d’où elle rapportait de l’or, de l’argent, des dents d’éléphant, des singes et des paons.

23 Le roi Salomon surpassa donc tous les rois du monde en richesses et en sagesse,

24 et toute la terre désirait de voir le visage de Salomon pour écouter la sagesse que Dieu lui avait répandue dans le cœur ;

25 et chacun lui envoyait tous les ans des présents, des vases d’argent et d’or, des étoffes précieuses, des armes, des parfums, des chevaux et des mulets.

26 Et Salomon amassa un grand nombre de chariots et de gens de cheval. Il eut mille quatre cents chariots, et douze mille hommes de cheval, et il les distribua dans les villes fortes, et en retint une partie pour être près de sa personne dans Jérusalem.

27 Il fit que de son temps l’argent devint aussi commun à Jérusalem que les pierres, et qu’on y vit autant de cèdres que de ces sycomores qui naissent dans la campagne.

28 On faisait venir aussi de l’Egypte et de Coa des chevaux pour Salomon. Car ceux qui trafiquaient pour le roi les achetaient à Coa, et les lui amenaient pour un certain prix.

29 On lui amenait quatre chevaux d’Egypte pour six cents sicles d’argent, et un cheval pour cent cinquante : et tous les rois des Héthéens et de Syrie lui vendaient ainsi des chevaux de leur pays.



OR le roi Salomon aima passionnément plusieurs femmes étrangères, avec la fille de Pharaon, des femmes de Moab et d’Ammon, des femmes d’Idumée, des Sidoniennes, et du pays des Héthéens,

2 qui étaient toutes des nations dont le Seigneur avait dit aux enfants d’Israël : Vous ne prendrez point pour vous des femmes de ces pays-là, et vos filles n’en épouseront point des hommes : car ils vous pervertiront le cœur très-certainement, pour vous faire suivre leurs dieux. Salomon s’attacha donc à ces femmes avec une passion très-ardente ;

3 et il eut sept cents femmes qui étaient comme des reines, et trois cents qui étaient comme ses concubines : et les femmes lui pervertirent le cœur.

4 Il était déjà vieux, lorsque les femmes lui corrompirent le cœur pour lui faire suivre des dieux étrangers : et son cœur n’était point parfait devant le Seigneur, son Dieu, comme avait été le cœur de David, son père.

5 Mais Salomon servait Astarthé, déesse