Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/310

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ces consoles qui avaient été aussi jetées en fonte.

25 Cette mer était posée sur douze bœufs, trois desquels regardaient le septentrion, trois l’occident, trois le midi, et trois l’orient ; et la mer était portée par ces bœufs, dont tout le derrière du corps était caché sous la mer.

26 Le bassin avait trois pouces d’épaisseur, et son bord était comme le bord d’une coupe, et comme la feuille d’un lis qui est épanoui ; et il contenait deux mille baths.

27 Il fit aussi dix socles d’airain, dont chacun avait quatre coudées de long, quatre coudées de large, et trois coudées de haut.

28 Ces socles paraissaient comme assemblés de plusieurs pièces, les unes limées et polies, les autres gravées ; et il y avait des ouvrages de sculpture entre les jointures.

29 Là entre des couronnes et des entrelas, il y avait des lions, des bœufs, et des chérubins : et au droit des jointures il y avait aussi, tant dessus que dessous, des lions, des bœufs, et comme des courroies d’airain qui pendaient.

30 Chaque socle avait quatre roues d’airain et des essieux d’airain : aux quatre angles il y avait comme de grandes consoles jetées en fonte, qui soutenaient la cuve, et se regardaient l’une l’autre.

31 Au haut du socle il y avait une cavité, dans laquelle entrait la cuve : ce qui en paraissait au dehors était tout rond et d’une coudée, en sorte que le tout était d’une coudée et demie ; et il y avait diverses gravures dans les angles des colonnes ; et ce qui était entre les colonnes n’était pas rond, mais carré.

32 Les quatre roues qui étaient au droit des quatre angles, étaient jointes ensemble par-dessous le socle, et chacune de ces roues avait une coudée et demie de hauteur.

33 Ces roues étaient semblables à celles d’un chariot : leurs essieux, leurs rais, leurs jantes et leurs moyeux étaient tous jetés en fonte.

34 Et les quatre consoles qui étaient aux quatre angles de chaque socle, faisaient une même pièce avec le socle, et étaient de même fonte.

35 Au haut du socle il y avait un rebord d’une demi-coudée de haut, qui était rond, et travaillé d’une telle manière, que le fond de la cuve pût s’y enchâsser ; et il était orné de gravures et de sculptures différentes, qui étaient d’une même pièce avec le socle.

36 Hiram fit encore dans les entre-deux des jointures, qui étaient aussi d’airain, et aux angles, des chérubins, des lions et des palmes ; ces chérubins représentant un homme qui est debout, en sorte que ces figures paraissaient non point gravées, mais des ouvrages ajoutés tout a l’entour.

37 Il fit ainsi dix socles fondus d’une même manière, de même grandeur, et de sculpture pareille.

38 Il fit aussi dix cuves d’airain, chacune desquelles contenait quarante baths, et était de quatre coudées de haut ; et il posa chaque cuve sur chacun des dix socles.

39 Il plaça ces dix socles ; savoir, cinq au côté droit du temple, et cinq autres au côté gauche ; et il mit la mer d’airain au côté droit du temple entre l’orient et le midi.

40 Hiram fit aussi des marmites, des chaudrons et des bassins ; et il acheva tout l’ouvrage que le roi Salomon voulait faire dans le temple du Seigneur.

41 Il fit donc deux colonnes et deux cordons sur les chapiteaux, avec deux réseaux pour couvrir les deux cordons qui étaient aux chapiteaux des colonnes ;

42 et quatre cents grenades dans les deux réseaux ; savoir, deux rangs de grenades dans chaque réseau dont étaient couverts les deux cordons des chapiteaux qui étaient au haut des colonnes ;

43 dix socles, et dix cuves sur les socles ;

44 une mer, et douze bœufs sous cette mer ;

45 des marmites, des chaudrons et des bassins. Tous les vases que Hiram fit par l’ordre du roi Salomon pour la maison du Seigneur, étaient de l’airain le plus pur.

46 Le roi les fit fondre dans une plaine proche le Jourdain, en un champ où il y avait beaucoup d’argile, entre Sochoth et Sarthan.

47 Salomon mit dans le temple tous les vases ; et il y en avait une si grande quantité, qu’on ne pouvait marquer le poids de l’airain qu’on y avait employé.

48 Salomon fit aussi tout ce qui devait servir dans la maison du Seigneur, l’autel d’or, et la table d’or sur laquelle on devait mettre les pains toujours exposés devant le Seigneur ;

49 et les chandeliers d’or, cinq à droite et cinq à gauche, devant l’oracle, qui étaient de fin or, et au-dessus desquels il y avait des fleurs de lis et des lampes d’or. Il fit aussi des pincettes d’or,

50 des vases à mettre de l’eau, des fourchettes, des coupes, des mortiers, et des encensoirs d’un or très-pur. Les gonds des portes de la maison intérieure du saint des saints, et des portes de la maison du temple, étaient aussi d’or.

51 Ainsi Salomon acheva tous les ouvrages qu’il avait résolu de faire pour la maison du Seigneur, et il porta dans le temple l’argent, l’or, et les vases que David, son père, avait consacrés à Dieu,