Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/292

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



17 Absalom lui répondit : Est-ce donc là la reconnaissance que vous avez pour votre ami ? D’où vient que vous n’êtes pas allé avec votre ami ?

18 Dieu m’en garde ! dit Chusaï : car je serai à celui qui a été élu par le Seigneur, par tout ce peuple et par tout Israël, et je demeurerai avec lui.

19 Et de plus, qui est celui que je viens servir ? N’est-ce pas le fils du roi ? Je vous obéirai comme j’ai obéi à votre père.

20 Absalom dit alors à Achitophel : Consultez ensemble pour voir ce que nous avons à faire.

21 Achitophel dit à Absalom : Abusez des concubines de votre père, qu’il a laissées pour garder son palais : afin que lorsque tout Israël saura que vous avez déshonoré votre père, ils s’attachent plus fortement à votre parti.

22 On fit donc dresser une tente pour Absalom sur la terrasse du palais du roi ; et il abusa devant tout Israël des concubines de son père.

23 Or les conseils que donnait Achitophel étaient regardés alors comme des oracles de Dieu même : et on les considérait toujours en cette manière ; soit lorsqu’il était avec David, soit lorsqu’il était avec Absalom.



ACHITOPHEL dit donc à Absalom : Si vous l’agréez, je vais prendre douze mille hommes choisis ; j’irai poursuivre David cette même nuit ;

2 et fondant sur lui et sur ses gens, qui sont tous las et hors de défense, je les battrai sans peine. Tout le monde fuira, et le roi se trouvant seul, je m’en déferai.

3 Je ramènerai tout ce peuple comme si ce n’était qu’un seul homme : car vous ne cherchez qu’une personne ; et après cela tout sera en paix.

4 Cet avis plut à Absalom, et à tous les anciens d’Israël.

5 Néanmoins Absalom dit : Faites venir Chusaï d’Arach, afin que nous sachions aussi son avis.

6 Chusaï étant venu devant Absalom, Absalom lui dit : Voici le conseil qu’Achitophel vient de nous donner : devons-nous le suivre ? Que nous conseillez-vous ?

7 Chusaï répondit à Absalom : Le conseil qu’a donné Achitophel ne me paraît pas bon pour cette fois.

8 Vous n’ignorez pas, ajouta-t-il, quel est votre père ; que les gens qui sont avec lui sont très-vaillants ; et que maintenant ils ont le cœur outré comme une ourse qui est en furie dans un bois, de ce qu’on lui a ravi ses petits. Votre père aussi qui sait parfaitement la guerre, ne s’arrêtera point avec ses gens.

9 Il est peut-être maintenant caché dans une caverne, ou dans quelque autre lieu qu’il aura choisi. Si quelqu’un de vos gens est tué d’abord, on publiera aussitôt partout que le parti d’Absalom a été battu.

10 Et en même temps les plus hardis de ceux qui vous suivent, et qui ont des cœurs de lion, seront saisis d’effroi : car tout le peuple d’Israël sait que votre père et tous ceux qui sont avec lui sont très-vaillants.

11 Voici donc, ce me semble, le meilleur conseil que vous puissiez suivre : Faites assembler tout Israël depuis Dan jusqu’à Bersabée, comme le sable de la mer qui est innombrable, et vous serez au milieu d’eux.

12 Et en quelque lieu qu’il puisse être, nous irons nous jeter sur lui : nous l’accablerons par notre grand nombre, comme quand la rosée tombe sur la terre ; et nous ne laisserons pas un seul de tous les gens qui sont avec lui.

13 S’il se retire dans quelque ville, tout Israël en environnera les murailles de cordes, et nous l’entraînerons dans un torrent, sans qu’il en reste seulement une petite pierre.

14 Alors Absalom, et tous les principaux d’Israël, dirent : L’avis de Chusaï d’Arach est meilleur que celui d’Achitophel. Mais ce fut par la volonté du Seigneur, que le conseil d’Achitophel, qui était le plus utile, fut ainsi détruit ; afin que le Seigneur fît tomber Absalom dans le malheur dont il était digne.

15 Alors Chusaï dit aux grands prêtres Sadoc et Abiathar : Voici l’avis qu’Achitophel a donné à Absalom et aux anciens d’Israël ; et voici celui que j’ai donné.

16 Envoyez donc en diligence à David, pour lui en donner nouvelle : et faites-lui dire, qu’il ne demeure point cette nuit dans les plaines du désert ; mais qu’il passe au plus tôt le Jourdain, de peur qu’il ne périsse, lui et tous ses gens.

17 Jonathas et Achimaas étaient près de la fontaine de Rogel, n’osant se montrer, ni entrer dans la ville ; et une servante alla les avertir de tout ceci. Ils partirent en même temps pour en porter la nouvelle au roi David.

18 Il arriva néanmoins qu’un garçon les vit, et en donna avis à Absalom : mais ils entrèrent aussitôt chez un homme de Bahurim, qui avait un puits à l’entrée de sa maison, dans lequel ils descendirent.

19 Et la femme de cet homme étendit une couverture sur la bouche du puits, comme si elle eût fait sécher des grains pilès : ainsi la chose demeura cachée.

20 Les gens d’Absalom étant venus dans cette maison, dirent à la femme : Où sont Achimaas et Jonathas ? Elle leur répondit : Ils ont pris un peu d’eau, et s’en sont allés bien vite. Ainsi ceux