Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/275

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



3 Alors les princes des Philistins dirent à Achis : Que font là ces Hébreux ? Achis répondit aux princes des Philistins : Est-ce que vous ne connaissez pas David, qui a servi Saül, roi d’Israël ? Il y a plus d’un an qu’il est avec moi ; et je n’ai rien trouvé à redire en lui, depuis le jour qu’il s’est réfugié auprès de moi, jusqu’aujourd’hui.

4 Mais les princes des Philistins se mirent en colère contre lui, et lui dirent : Que cet homme-là s’en retourne, qu’il demeure au lieu où vous l’avez mis ; et qu’il ne se trouve point avec nous à la bataille, de peur qu’il ne se tourne contre nous quand nous aurons commencé à combattre. Car comment pourra-t-il autrement apaiser son maître, que par notre sang ?

5 N’est-ce pas là ce David, à qui ceux qui dansaient disaient dans leurs chants de réjouissance : Saül en a tué mille, et David dix mille ?

6 Achis appela donc David, et lui dit : Je vous jure par le Seigneur, que pour moi je ne trouve en vous que sincérité et fidélité ; j’approuve la manière dont vous vous êtes conduit dans mon camp, et je n’ai trouvé en vous aucun sujet de plainte, ; depuis le temps où vous êtes venu auprès de moi, jusqu’aujourd’hui : mais vous n’agréez pas aux princes.

7 Retournez-vous-en donc, et allez en paix ; afin que vous ne blessiez point les yeux des princes des Philistins.

8 David dit à Achis : Qu’ai-je donc fait, et qu’avez-vous trouvé dans votre serviteur, depuis le temps où j’ai paru devant vous jusqu’à ce jour, pour ne me permettre pas d’aller avec vous, et de combattre contre les ennemis de mon seigneur et de mon roi ?

9 Achis répondit à David : Pour moi je sais que vous êtes un homme de bien, et je vous regarde comme un ange de Dieu ; mais les princes des Philistins ont résolu absolument que vous ne vous trouveriez point avec eux dans le combat.

10 C’est pourquoi tenez-vous prêt dès le matin, vous et les serviteurs de votre maître qui sont venus avec vous : levez-vous avant le jour, et dès qu’il commencera à paraître, allez-vous-en.

11 Ainsi David se leva avec ses gens pendant la nuit, pour partir dès le matin, et pour retourner au pays des Philistins ; et les Philistins marchèrent à Jezrahel.



TROIS jours après, David étant arrivé avec ses gens à Siceleg, trouva que les Amalécites ayant fait des courses du côté du midi, étaient venus à Siceleg, l’avaient prise, et y avaient mis le feu.

2 Ils en avaient emmené les femmes captives, et tous ceux qu’ils y avaient trouvés, depuis le plus petit jusqu’au plus grand. Ils n’avaient tué personne ; mais ils emmenaient tout avec eux, et s’en retournaient.

3 David et ses gens étant donc arrivés à Siceleg, et ayant trouvé la ville brûlée, et leurs femmes, leurs fils, et leurs filles emmenées captives,

4 ils commencèrent tous à crier et à pleurer jusqu’à ce que leurs larmes fussent épuisées.

5 Les deux femmes de David, Achinoam de Jezrahel, et Abigaïl, veuve de Nabal du Carmel, avaient aussi été emmenées captives.

6 David fut saisi d’une extrême affliction : car le peuple voulait le lapider, tous étant dans une douleur amère pour avoir perdu leurs fils et leurs filles. Mais il mit sa force et sa confiance dans le Seigneur, son Dieu.

7 Et il dit au grand prêtre Abiathar, fils d’Achimélech : Prenez pour moi l’éphod. Et Abiathar se revêtit de l’éphod pour David.

8 Et David consulta le Seigneur, en lui disant : Poursuivrai-je ces brigands, et les prendrai-je, ou ne les prendrai-je pas ? Le Seigneur lui répondit : Poursuivez-les : car indubitablement vous les prendrez, et vous retirerez de leurs mains tout ce qu’ils ont pris.

9 David marcha aussitôt avec les six cents hommes qui l’accompagnaient, et ils vinrent jusqu’au torrent de Bésor, où quelques-uns d’entre eux s’arrêtèrent, étant fatigués.

10 Et David poursuivit les Amalécites avec quatre cents hommes de ses gens : car deux cents s’étaient arrêtés, n’ayant pu passer le torrent de Résor, parce qu’ils étaient las.

11 Ils trouvèrent en chemin un Egyptien qu’ils amenèrent à David, et à qui ils donnèrent du pain à manger, et de l’eau à boire,

12 avec une partie d’un cabas de figues, et deux paquets de raisins secs. L’Egyptien ayant mangé, reprit ses esprits et revint à lui : car il y avait déjà trois jours et trois nuits qu’il n’avait ni mangé de pain, ni bu d’eau.

13 David lui dit : A qui es-tu ? d’où viens-tu ? et où vas-tu ? Il lui répondit : Je suis un esclave égyptien, qui sers un Amalécite. Mon maître m’a laissé là, parce que je tombai malade avant-hier.

14 Car nous avons fait une irruption vers la partie méridionale des Céréthiens, vers Juda et vers le midi de Caleb, et nous avons brûlé Siceleg.

15 David lui dit : Pourras-tu me mener à ces gens-là ? L’Egyptien lui répondit : Jurez-moi par le nom de Dieu, que vous ne me tuerez point, et que vous ne me livrerez point entre les mains de mon maître, et je vous mènerai où ils sont. David le lui jura.

16 L’Egyptien l’ayant donc conduit, ils trouvèrent les Amalécites qui étaient