Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/273

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui était au chevet de Saül, et ils s’en allèrent. Il n’y eut personne qui les vît, ni qui sût ce qui se passait, ou qui s’éveillât ; mais tous dormaient, parce que le Seigneur les avait assoupis d’un profond sommeil.

13 David étant passé de l’autre côté, s’arrêta sur le haut d’une montagne qui était fort loin, y ayant un grand intervalle entre lui et le camp.

14 Il appela de là à haute voix les gens de Saül, et Abner, fils de Ner, et lui cria : Abner, ne répondrez-vous donc point ? Abner répondit : Qui êtes-vous qui criez de la sorte, et qui troublez le repos du roi ?

15 David dit à Abner : N’êtes-vous pas un homme de cœur ? et y a-t-il quelqu’un dans Israël qui vous soit égal ? Pourquoi donc n’avez-vous pas gardé le roi, votre seigneur ? Car il est venu quelqu’un d’entre le peuple pour tuer le roi, votre seigneur.

16 Ce n’est pas là bien faire votre devoir. Je jure par le Seigneur, que vous méritez tous la mort, pour avoir si mal gardé votre maître, qui est l’oint du Seigneur. Voyez donc maintenant où est la lance du roi, et la coupe qui était à son chevet.

17 Saül reconnut la voix de David, et lui dit : N’est-ce pas là votre voix que j’entends, mon fils David ? David lui dit : C’est ma voix, mon seigneur et mon roi.

18 Et il ajouta : Pourquoi mon seigneur persécute-t-il son serviteur ? Qu’ai-je fait ? De quel mal ma main est-elle souillée ?

19 Souffrez donc, mon seigneur et mon roi, que votre serviteur vous dise cette parole : Si c’est le Seigneur qui vous pousse contre moi, qu’il reçoive l’odeur du sacrifice que je lui offre ; mais si ce sont les hommes, ils sont maudits devant le Seigneur, de me chasser ainsi aujourd’hui, afin que je n’habite point dans l’héritage du Seigneur, en me disant : Allez, servez les dieux étrangers.

20 Que mon sang ne soit donc point répandu sur la terre à la vue du Seigneur. Et fallait-il que le roi d’Israël se mît en campagne pour courir après une puce, comme on court par les montagnes après une perdrix ?

21 Saül lui répondit : J’ai péché ; revenez, mon fils David, je ne vous ferai plus de mal à l’avenir, puisque ma vie a été aujourd’hui précieuse devant vos yeux. Car il paraît que j’ai agi comme un insensé, et que j’ai été mal informé de beaucoup de choses.

22 David dit ensuite : Voici la lance du roi ; que l’un de ses gens passe ici, et qu’il l’emporte.

23 Au reste le Seigneur rendra à chacun selon sa justice et selon sa fidélité : car le Seigneur vous a livré aujourd’hui entre mes mains, et je n’ai point voulu porter la main sur l’oint du Seigneur.

24 Comme donc votre âme a été aujourd’hui précieuse devant mes yeux, qu’ainsi mon âme soit précieuse devant les yeux du Seigneur, et qu’il me délivre de tous les maux.

25 Saül répondit à David : Béni soyez-vous, mon fils David ; vous réussirez certainement dans vos entreprises, et votre puissance sera grande. David ensuite s’en alla, et Saül s’en retourna chez lui.



APRÈS cela David dit en lui-même : Je tomberai l’un de ces jours entre les mains de Saül. Ne vaut-il pas mieux que je m’enfuie, et que je me sauve au pays des Philistins ; afin que Saül désespère de me trouver, et qu’il cesse de me chercher, comme il fait, dans toutes les terres d’Israël ? Je me retirerai donc d’entre ses mains.

2 Ainsi David partit, et s’en alla avec ses six cents hommes chez Achis, fils de Maoch, roi de Geth.

3 Il y demeura avec ses gens, dont chacun avait sa famille ; et il y amena ses deux femmes, Achinoam de Jezrahel, et Abigaïl, qui avait été femme de Nabal du Carmel.

4 Saül fut averti aussitôt, que David s’était retiré à Geth, et il ne se mit plus en peine d’aller le chercher.

5 Or David dit à Achis : Si j’ai trouvé grâce devant vos yeux, donnez-moi un lieu dans une des villes de ce pays où je puisse demeurer : car pourquoi votre serviteur demeurera-t-il avec vous dans la ville royale ?

6 Achis lui donna donc alors Siceleg pour sa demeure ; et c’est en cette manière que Siceleg est venue aux rois de Juda, qui la possèdent encore aujourd’hui.

7 David demeura dans les terres des Philistins pendant quatre mois.

8 Il faisait des courses avec ses gens, et pillait Gessuri, Gerzi et les Amalécites : car ces bourgs étaient autrefois habités vers le chemin de Sur, jusqu’au pays d’Egypte.

9 Et il tuait tout ce qu’il rencontrait dans le pays, sans laisser en vie ni homme ni femme ; et après qu’il avait enlevé les brebis, les bœufs, les ânes, les chameaux et les habits, il revenait trouver Achis.

10 Et lorsque Achis lui disait : Où avez-vous couru aujourd’hui ? David lui répondait : Vers la partie méridionale de Juda, vers le midi de Jéraméel, et le midi de Céni.

11 David ne laissait en vie ni homme ni femme, et il n’en amenait pas un à Geth : de peur, disait-il, que ces gens-là ne parlent contre nous. C’est ainsi que David se conduisait, et c’est ce qu’il avait accoutumé de faire pendant tout le temps qu’il demeura parmi les Philistins.

12 Achis se fiait donc tout à fait à David, et il disait eu lui-même : Il a fait de