Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/251

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


demeuré en sa place, C’est pour cette raison que jusqu’aujourd’hui les prêtres de Dagon, et tous ceux qui entrent en son temple dans Azot, ne marchent point sur le seuil de la porte.

6 Or la main du Seigneur s’appesantit sur ceux d’Azot, et les réduisit a une extrême désolation. Il frappa ceux de la ville et de la campagne de maladie dans les parties secrètes du corps. Il sortit tout d’un coup des champs et des villages une multitude de rats, et l’on vit dans toute la ville une confusion de mourants et de morts.

7 Ceux d’Azot voyant une telle plaie, s’entre-dirent : Que l’arche du Dieu d’Israël ne demeure point parmi nous, parce que sa main nous frappe, nous et Dagon, notre Dieu, d’une manière insupportable.

8 Et avant envoyé quérir tous les princes des Philistins, ils leur dirent : Que ferons-nous de l’arche du Dieu d’Israël ? Ceux de Geth répondirent : Qu’on mène l’arche du Dieu d’Israël de ville en ville, lis commencèrent donc à mener l’arche du Dieu d’Israël d’un lieu en un autre.

9 Et pendant qu’ils la menaient de cette sorte, le Seigneur étendait sa main sur chaque ville, et y tuait un grand nombre d’hommes. Il en frappait de maladie tous les habitants depuis le plus petit jusqu’au plus grand ; et les intestins sortant hors du conduit naturel, se pourrissaient. C’est pourquoi ceux de Geth ayant consulté ensemble, se firent des sièges de peaux.

10 Ils envoyèrent ensuite l’arche de Dieu à Accaron. Et lorsque l’arche de Dieu fut venue à Accaron, ceux de la ville commencèrent à crier et à dire : Ils nous ont amené l’arche du Dieu d’Israël, afin qu’elle nous tue, nous et notre peuple.

11 Ils envoyèrent donc à tous les princes des Philistins, qui s’étant assemblés leur dirent : Renvoyez l’arche du Dieu d’Israël, et qu’elle retourne au lieu où elle était, afin qu’elle ne nous tue plus, nous et notre peuple.

12 Car chaque ville où elle allait était remplie de la frayeur de la mort, et la main de Dieu s’y faisait sentir effroyablement, (eux qui n’en mouraient pas étaient frappés de maladie dans les secrètes parties du corps : et les cris de chaque ville montaient jusqu’au ciel.



L’ARCHE du Seigneur ayant été dans le pays des Philistins pendant sept mois,

2 les Philistins firent venir leurs prêtres et leurs devins, et leur dirent : Que ferons-nous de l’arche du Seigneur ? Dites-nous comment nous la renverrons au lieu où elle était. Ils leur répondirent :

3 Si vous renvoyez l’arche du Dieu d’Israël, ne la renvoyez point vide ; mais rendez-lui ce que vous lui devez pour l’expiation de votre péché ; et alors vous serez guéris, et vous saurez pourquoi sa main ne se retire point de dessus vous.

4 Ils leur demandèrent ensuite ; Qu’est-ce que nous devons lui rendre pour notre péché ? Les prêtres répondirent :

5 Faites cinq anus d’or, et cinq rats d’or, selon le nombre des provinces des Philistins ; parce que vous avez tous été frappés, vous et vos princes, d’une même plaie. Vous ferez donc des figures de la partie qui a été malade, et des figures des rats qui ont ravagé la terre ; et vous rendrez gloire au Dieu d’Israël, pour voir s’il retirera sa main de dessus vous, de dessus vos dieux, et de dessus votre terre.

6 Pourquoi appesantissez-vous vos coeurs, comme l’Egypte et comme Pharaon appesantit son cœur ? Ne renvoya-t-il pas enfin les Israélites après avoir été frappé de diverses plaies, et ne les laissa-t-il pas aller ?

7 Prenez donc un chariot que vous ferez faire tout neuf, et attelez-y deux vaches qui nourrissent leurs veaux, auxquelles on n’aura point encore imposé le joug, et renfermez leurs veaux dans l’étable.

8 Prenez l’arche du Seigneur, mettez-la sur le chariot, et ayant mis à côté dans une cassette les figures d’or que vous lui aurez payées pour votre péché, laissez-la aller.

9 Et vous verrez ce qui en arrivera. Si elle va par le chemin qui mène en son pays vers Beth-samès, ce sera le Dieu d’Israël qui nous aura fait tous ces grands maux. Si elle n’y va pas, nous reconnaîtrons que ce n’a point été sa main qui nous a frappés, mais que ces maux sont arrivés par hasard.

10 Ils firent donc ce que leurs prêtres leur avaient conseillé ; et prenant deux vaches qui nourrissaient leurs veaux de leur lait, ils les attelèrent au chariot, après avoir renfermé leurs veaux dans l’étable ;

11 et ils mirent l’arche de Dieu sur le chariot avec la cassette où étaient les rats d’or et les figures des anus.

12 Les vaches ayant commencé d’aller, marchèrent tout droit par le chemin qui mène à Beth-samès, et avançaient toujours d’un même pas en meuglant, sans se détourner ni à droite ni à gauche. Les princes des Philistins les suivirent jusqu’à ce qu’elles fussent arrivées sur les terres de Beth-samès.

13 Les Bethsamites sciaient alors le blé dans une vallée : et levant les yeux ils aperçurent l’arche, et eurent une grande joie en la voyant.

14 Le chariot vint se rendre dans le champ de Josué, Bethsamite, et s’arrêta là. Il y avait au même lieu une grande pierre ; et les Bethsamites ayant coupé en pièces le bois du chariot, mirent les va-