Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/237

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



18 Dalila voyant qu’il lui avait confessé tout ce qu’il avait dans le cœur, envoya vers les princes des Philistins, et leur fit dire : Venez encore pour cette fois, parce qu’il m’a maintenant ouvert son cœur. Ils vinrent donc chez elle, portant avec eux l’argent qu’ils lui avaient promis.

19 Dalila fit dormir Samson sur ses genoux, et lui fit reposer sa tête dans son sein ; et ayant fait venir un barbier, elle lui fit raser les sept touffes de ses cheveux : après quoi elle commença à le chasser et à le repousser d’auprès d’elle ; car sa force l’abandonna au même moment ;

20 et elle lui dit : Samson, voilà les Philistins qui viennent fondre sur vous. Samson s’éveillant, dit en lui-même : J’en sortirai comme j’ai fait auparavant, et je me dégagerai d’eux. Car il ne savait pas que le Seigneur s’était retiré de lui.

21 Les Philistins l’ayant donc pris, lui arrachèrent aussitôt les yeux, et l’ayant mené à Gaza chargé de chaînes, ils l’enfermèrent dans une prison, où ils lui firent tourner la meule d’un moulin.

22 Ses cheveux commençaient déjà à revenir,

23 lorsque les princes des Philistins firent une grande assemblée pour immoler des hosties solennelles à leur dieu Dagon, et pour faire des festins de réjouissance, en disant : Notre dieu nous a livré entre les mains Samson, notre ennemi.

24 Ce que le peuple ayant aussi vu, il publiait les louanges de son dieu, en disant comme eux : Notre dieu a livré entre nos mains notre ennemi, qui a ruiné notre pays, et qui en a tué plusieurs.

25 Ils firent donc des festins avec de grandes réjouissances ; et après le dîner, ils commandèrent que l’on fît venir Samson, afin qu’il jouât devant eux. Samson ayant été amené de la prison, jouait devant les Philistins, et ils le firent tenir debout entre deux colonnes.

26 Alors Samson dit au garçon qui le conduisait : Laissez-moi toucher les colonnes qui soutiennent toute la maison : afin que je m’appuie dessus, et que je prenne un peu de repos.

27 Or la maison était pleine d’hommes et de femmes. Tous les princes des Philistins y étaient, et il y avait bien trois mille personnes de l’un et de l’autre sexe, qui du haut de la maison regardaient Samson jouer devant eux.

28 Samson ayant alors invoqué le Seigneur, lui dit : Seigneur, mon Dieu ! souvenez-vous de moi ; mon Dieu ! rendez-moi maintenant ma première force : afin que je me venge de mes ennemis en une seule fois pour la perte de mes deux yeux.

29 Et prenant les deux colonnes du milieu sur lesquelles la maison était appuyée, tenant l’une de la main droite et l’autre de la gauche,

30 il dit : Que je meure avec les Philistins. Et ayant fortement ébranlé les colonnes, la maison tomba sur tous les princes et sur tout le reste du peuple qui était là ; et il en tua beaucoup plus en mourant, qu’il n’en avait tué pendant sa vie.

31 Ses frères et tous ses parents étant venus en ce lieu, prirent son corps, et l’ensevelirent entre Saraa et Esthaol dans le sépulcre de son père Manué, après qu’il eut été juge d’Israël pendant vingt ans.



EN ce temps-là il y eut un homme de la montagne d’Ephraïm, nommé Michas,

2 qui dit à sa mère : Les onze cents pièces d’argent que vous aviez mises à part pour vous, et sur le sujet desquelles vous aviez fait devant moi des imprécations, afin qu’on vous les rendît, sont entre mes mains, et je les ai présentement. Sa mère lui répondit : Que le Seigneur comble mon fils de ses bénédictions !

3 Michas rendit donc ces pièces d’argent à sa mère, qui lui dit : J’ai consacré cet argent au Seigneur, et j’en ai fait vœu : afin que mon fils le reçoive de ma main, et qu’il en fasse faire une image de sculpture, et une jetée en fonte : c’est pour cela que je vous le donne maintenant.

4 Après donc qu’il eut rendu cet argent à sa mère, elle en prit deux cents pièces d’argent qu’elle donna à un ouvrier, afin qu’il en fît un ouvrage de sculpture et une jetée en fonte, qui demeura dans la maison de Michas.

5 Michas fit aussi un petit temple pour le dieu, avec un éphod et des théraphim, c’est-à-dire, le vêtement sacerdotal et les idoles ; et il remplit d’offrandes la main d’un de ses fils, qui fut établi son prêtre.

6 En ce temps-là il n’y avait point de roi dans Israël ; mais chacun faisait tout ce qui lui semblait bon.

7 Il y avait aussi un autre jeune homme de Bethléhem en Juda, qui était de la tribu de Juda par sa mère ; il était Lévite, et demeurait là.

8 Il était sorti de Bethléhem dans le dessein d’aller s’établir ailleurs, partout où il trouverait son avantage. Et étant venu en la montagne d’Ephraïm, lorsqu’il était en chemin il se détourna un peu pour aller en la maison de Michas.

9 Michas lui demanda d’où il venait. Il lui répondit : Je suis Lévite de Bethléhem en Juda : je cherche à m’établir où je pourrai, et où je verrai qu’il me sera le plus utile.

10 Michas lui dit : Demeurez chez moi ; vous me tiendrez lieu de père et de prê-