Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/225

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


étendu mort sur la terre, dans un état misérable.

28 Cependant sa mère regardait par la fenêtre ; et parlant de sa chambre, elle criait : Pourquoi son char ne revient-il pas encore ? pourquoi ses chevaux tardent-ils tant ?

29 Et la plus sage d’entre les femmes de Sisara répondit ainsi à sa belle-mère :

30 Peut-être que maintenant on partage le butin, et qu’on choisit pour Sisara la plus belle d’entre les captives ; on choisit d’entre toutes les dépouilles des vêtements de diverses couleurs pour les donner à Sisara, et on lui destine quelque écharpe précieuse brodée à l’aiguille, qu’il puisse porter sur lui comme un ornement.

31 Qu’ainsi périssent, Seigneur ! tous vos ennemis : mais que ceux qui vous aiment, brillent comme le soleil, lorsque ses rayons éclatent au matin.

32 Tout le pays ensuite demeura en paix pendant quarante ans.



LES enfants d’Israël firent encore le mal aux yeux du Seigneur, et il les livra pendant sept ans entre les mains des Madianites.

2 Ces peuples les tinrent dans une si grande oppression, qu’ils furent obligés de se retirer dans les antres et dans les cavernes des montagnes, et dans les lieux les plus forts, pour pouvoir résister aux Madianites.

3 Après que les Israélites avaient semé, les Madianites, les Amalécites et les autres peuples de l’Orient venaient sur leurs terres,

4 y dressaient leurs tentes, ruinaient tous les grains en herbe jusqu’à l’entrée de Gaza, et ne laissaient aux Israélites rien de tout ce qui était nécessaire à la vie, ni brebis, ni bœufs, ni ânes.

5 Car ils venaient avec tous leurs troupeaux et avec leurs tentes ; et comme ils étaient une multitude innombrable d’hommes et de chameaux, semblable à un nuage de sauterelles, ils remplissaient tout, et gâtaient tout par où ils passaient.

6 Israël fut donc extrêmement humilié sous Madian.

7 Et ils crièrent au Seigneur, lui demandant secours contre les Madianites.

8 Alors le Seigneur leur envoya un prophète qui leur dit : Voici ce que dit le Seigneur, le Dieu d’Israël : Je vous ai fait sortir d’Egypte, et je vous ai tirés d’un séjour de servitude :

9 je vous ai délivrés de la main des Egyptiens, et de tous les ennemis qui vous affligeaient : j’ai chassé les Amorrhéens de cette terre à votre entrée, je vous ai donné le pays qui était à eux.

10 Et je vous ai dit : Je suis le Seigneur, votre Dieu ; ne craignez point les dieux des Amorrhéens dans le pays desquels vous habitez : cependant vous n’avez point voulu écouter ma voix.

11 Or l’Ange du Seigneur vint s’asseoir sous un chêne qui était à Ephra, et qui appartenait à Joas, père de la famille d’Ezri, ou d’Abiézer. Et Gédéon, son fils, était occupé alors à battre le blé dans le pressoir, et à le vanner, pour se sauver ensuite avec son blé des incursions des Madianites.

12 L’Ange du Seigneur apparut donc à Gédéon, et lui dit : Le Seigneur est avec vous, ô le plus fort d’entre les hommes !

13 Gédéon lui répondit : D’où vient donc, mon Seigneur, je vous prie, que tous ces maux sont tombés sur nous, si le Seigneur est avec nous ? Où sont ces merveilles qu’il a faites, et que nos pères nous ont rapportées en nous disant : Le Seigneur nous a tirés de l’Egypte ? Et maintenant le Seigneur nous a abandonnés, et nous a livrés entre les mains des Madianites.

14 Alors le Seigneur le regardant, lui dit : Allez dans cette force dont vous êtes rempli, et vous délivrerez Israël de la puissance des Madianites. Sachez que c’est moi qui vous ai envoyé.

15 Gédéon lui répondit : Hélas ! mon Seigneur, comment, je vous prie, délivrerai-je Israël ? Vous savez que ma famille est la dernière de Manassé, et que je suis le dernier dans la maison de mon père.

16 Le Seigneur lui dit : Je serai avec vous, et vous battrez les Madianites, comme s’ils n’étaient qu’un seul homme.

17 Sur quoi Gédéon repartit : Si j’ai trouvé grâce devant vous, faites-moi connaître par un signe que c’est vous qui me parlez.

18 Et ne vous retirez point d’ici, jusqu’à ce que je retourne vers vous, et que j’apporte un sacrifice pour vous l’offrir. L’Ange lui répondit : J’attendrai votre retour.

19 Gédéon étant donc entré chez lui, fit cuire un chevreau, et fit d’une mesure de farine des pains sans levain ; et ayant mis la chair dans une corbeille, et le jus de la chair dans un pot, il apporta tout sous le chêne, et le lui offrit.

20 L’Ange du Seigneur lui dit : Prenez la chair et les pains sans levain, mettez-les sur cette pierre, et versez dessus le jus de la chair. Ce que Gédéon avant fait,

21 l’Ange du Seigneur étendit le bout du bâton qu’il tenait en sa main, et en toucha la chair et les pains sans levain : et aussitôt il sortit un feu de la pierre qui consuma la chair et les pains sans levain ; et en même temps l’Ange du Seigneur disparut de devant ses yeux.

22 Gédéon voyant que c’était l’Ange du Seigneur, dit : Hélas ! Seigneur, mon