Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/217

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


digues du Jourdain, à la vue des enfants d’Israël,

12 ils s’assemblèrent tous à Silo, pour marcher contre eux, et les combattre.

13 Et cependant ils envoyèrent vers eux au pays de Galaad Phinéès, fils d’Eléazar, grand prêtre,

14 et dix des principaux du peuple avec lui, un de chaque tribu,

15 qui étant venus trouver les enfants de Ruben, de Gad et de la demi-tribu de Manassé, au pays de Galaad, leur parlèrent de cette sorte :

16 Voici ce que tout le peuple du Seigneur nous a ordonne de vous dire : D’où vient que vous violez ainsi la loi du Seigneur ? Pourquoi avez-vous abandonné le Seigneur, le Dieu d’Israël, en dressant un autel sacrilège, et vous retirant du culte qui lui est dû ?

17 N’est-ce pas assez que vous ayez péché à Béelphégor, et que la tache de ce crime ne soit pas encore aujourd’hui effacée de dessus nous, après qu’il en a coûté la vie à tant de personnes de notre peuple ?

18 Vous abandonnez encore aujourd’hui vous autres le Seigneur, et demain sa colère éclatera sur tout Israël.

19 Si vous croyez que la terre qui vous a été donnée en partage soit impure, passez à celle où est le tabernacle du Seigneur, et demeurez parmi nous ; pourvu seulement que vous ne vous sépariez point du Seigneur, et que vous ne vous divisiez point d’avec nous, en bâtissant un autel contre l’autel du Seigneur, notre Dieu.

20 N’est-ce pas ainsi qu’Achan, fils de Zarè, viola le commandement du Seigneur, dont la colère tomba ensuite sur tout le peuple d’Israël ? Et cependant il avait pèche tout seul. Et plût à Dieu qu’après son crime il fût aussi péri seul !

21 Les enfants de Ruben, de Gad et de la demi-tribu de Manassé répondirent ainsi aux principaux d’Israël qui avaient été envoyés vers eux :

22 Le Seigneur, le Dieu très-fort, sait notre intention ; il la sait, ce Seigneur, ce Dieu très-fort, et Israël la saura encore. Si nous avons fait cet autel par un esprit de désobéissance et de révolte, que le Seigneur cesse de nous protéger, et qu’il nous punisse en ce même moment.

23 Si nous l’avons fait dans le dessein d’offrir dessus des holocaustes, des sacrifices et des victimes pacifiques, que Dieu nous en redemande compte, et que lui-même se fasse justice.

24 Mais nous déclarons au contraire, que la pensée qui nous est venue dans l’esprit en dressant cet autel, a été, que vos enfants pourraient bien dire un jour à nos enfants : Qu’y a-t-il de commun entre vous et le Seigneur, le Dieu d’Israël ?

25 ô enfants de Ruben et de Gad, le Seigneur a mis le fleuve du Jourdain entre vous et nous comme les bornes qui nous divisent ; et vous n’avez point de part avec le Seigneur : qu’ainsi ce pourrait être là un jour un sujet à vos enfants de détourner les nôtres de la crainte du Seigneur. Nous avons donc cru qu’il était meilleur d’en user ainsi ;

26 et nous avons dit ensuite en nous-mêmes : Faisons un autel, non pour y offrir des holocaustes et des victimes ;

27 mais afin que ce soit un témoignage entre nous et vous, et entre nos enfants et vos enfants, que nous voulons servir le Seigneur, et que nous avons droit de lui offrir des holocaustes, des victimes et des hosties pacifiques ; et qu’à l’avenir vos enfants ne disent pas à nos enfants : Vous n’avez point de part avec le Seigneur.

28 S’ils veulent parler de cette sorte, ils leur répondront : Voilà l’autel du Seigneur, qu’ont fait nos pères, non pour y offrir des holocaustes ou des sacrifices, mais pour être un témoignage de l’union qui a toujours été entre vous et nous.

29 Dieu nous préserve d’un si grand crime de penser jamais à abandonner le Seigneur, et à cesser de marcher sur ses traces, en bâtissant un autel pour y offrir des holocaustes, des sacrifices et des victimes, hors l’autel du Seigneur, notre Dieu, qui a été dressé devant son tabernacle.

30 Phinéès, prêtre, et les principaux du peuple que les Israélites avaient envoyés avec lui, ayant entendu ces paroles, s’apaisèrent ; et ils furent parfaitement satisfaits de cette réponse des enfants de Ruben, de Gad, et de la demi-tribu de Manassé.

31 Alors Phinéès, prêtre, fils d’Eléazar, leur dit : Nous savons maintenant, que le Seigneur est avec nous, puisque vous êtes si éloignés de commettre cette perfidie, et que par votre fidélité vous avez délivré les enfants d’Israël de la vengeance de Dieu.

32 Après cela ayant quitté les enfants de Ruben et de Gad, il revint avec les principaux du peuple, du pays de Galaad au pays de Chanaan, vers les enfants d’Israël, et il leur fit son rapport.

33 Tous ceux qui l’entendirent en furent très-satisfaits. Les enfants d’Israël louèrent Dieu, et ils ne pensèrent plus ft marcher contre leurs frères pour les combattre, ni à ruiner le pays qu’ils possédaient.

34 Les enfants de Ruben et les enfants de Gad appelèrent l’autel qu’ils avaient bâti, le Témoin, en disant : C’est l’autel qui nous rendra témoignage que le Seigneur est le vrai Dieu.