Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/210

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


succédèrent en leurs places ; et les Lévites n’eurent point d’autre part dans la terre de Chanaan, que des villes pour y habiter, avec leurs faubourgs, pour nourrir leurs bêtes et leurs troupeaux.

5 Les enfants d’Israël exécutèrent ce que le Seigneur avait ordonné à Moïse, et ils partagèrent la terre.

6 Alors les enfants de Juda vinrent trouver Josué à Galgala ; et Caleb, fils de Jéphoné, Cénézéen, lui parla de cette sorte : Vous savez ce que le Seigneur dit de moi et de vous à Moïse, homme de Dieu, lorsque nous étions à Cadès-Barné.

7 J’avais quarante aus lorsque Moïse, serviteur du Seigneur, m’envoya de Cadès-Barné pour reconnaître la terre ; et je lui fis mon rapport tel que je le croyais véritable.

8 Mais mes frères qui y étaient allés avec moi, jetèrent l’épouvante dans le cœur du peuple ; et je ne laissai pas néanmoins de suivre le Seigneur, mon Dieu.

9 En ce jour-là Moïse me jura et me dit : La terre où vous avez mis le pied sera votre héritage, et l’héritage de vos enfants pour jamais ; parce que vous avez suivi le Seigneur, mon Dieu.

10 Le Seigneur m’a donc conservé la vie jusqu’aujourd’hui, comme il le promit alors. Il y a quarante-cinq ans que le Seigneur dit cette parole à Moïse, lorsque Israël allait par le désert. J’ai maintenant quatre-vingt-cinq ans ;

11 et je suis aussi fort que j’étais au temps que je fus envoyé pour reconnaître le pays. La même vigueur que j’avais alors m’est demeurée jusqu’aujourd’hui, soit pour combattre, ou pour marcher.

12 Donnez-moi donc cette montagne que le Seigneur m’a promise, comme vous l’avez entendu vous-même, sur laquelle il y a des géants de la race d’Enac, et des villes grandes et fortes : afin que j’éprouve si le Seigneur sera avec moi, et si je pourrai les exterminer, ainsi qu’il me l’a promis.

13 Josué bénit donc Caleb, et il lui donna Hébron pour son héritage.

14 Depuis ce temps-là Hébron a été à Caleb, fils de Jéphoné, Cénézéen, jusqu’aujourd’hui, parce qu’il suivit le Seigneur, le Dieu d’Israël.

15 Hébron s’appelait auparavant Cariath-Arbé. Et il y avait eu en ce lieu-là un grand homme, célèbre parmi les géants mêmes. Toutes les guerres cessèrent pour lors dans la terre de Chanaan.



VOICI le partage échu par sort aux enfants de Juda selon leurs familles : Les limites de leur pays sont depuis la frontière de l’Idumée, en passant par le désert de Sin vers le midi, jusqu’à l’extrémité de la contrée méridionale.

2 Il commence à la pointe de la mer Salée, et à cette langue de mer qui regarde le midi.

3 Il s’étend vers la montée du Scorpion, et passe jusqu’à Sina, ou Sin. Il monte vers Cadès-Barné, vient jusqu’à Esron, monte vers Addar, et tourne vers Carcaa ;

4 et passant de là jusqu’à Asémona, il arrive jusqu’au torrent d’Egypte, et se termine à la Grande mer. Ce sont là ses limites du côté du midi.

5 Du côté de l’orient la tribu de Juda commence à la mer Salée, et s’étend jusqu’à l’extrémité du Jourdain, en remontant du côté de l’aquilon, depuis la langue de mer jusqu’à l’endroit où ce même fleuve du Jourdain entre dans la mer.

6 Sa frontière monte à Beth-hagla, passe au septentrion de Beth-araba, monte à la pierre de Boën, fils de Ruben,

7 et s’étend jusqu’à Débéra depuis la vallée d’Achor. Elle regarde vers le septentrion Galgala, qui est vis-à-vis de la montée d’Adommim, au côté du torrent qui regarde le midi ; elle passe les eaux qui s’appellent la Fontaine du soleil, et vient se terminer à la fontaine de Rogel.

8 Elle monte par la vallée du fils d’Ennom au côté méridional du pays des Jébuséens, où est la ville de Jérusalem ; et de là montant jusqu’au haut de la montagne qui est vis-à-vis de Géennom à l’occident, à l’extrémité de la vallée des Géants vers l’aquilon,

9 elle passe depuis le haut de la montagne jusqu’à la fontaine de Nephtoa, et s’étend jusqu’aux villages du mont Ephron. Elle baisse ensuite vers Baala, qui est Cariath-iarim, c’est-à-dire, la ville des forêts ;

10 et de Baala tourne vers l’occident jusqu’à la montagne de Séir, passe au côte du mont Jarim au septentrion vers Cheslon, descend vers Beth-samès, passe jusqu’à Thamna,

11 vient vers le côté septentrional d’Accaron, baisse vers Sechrona, passe le mont Baala, s’étend jusqu’à Jebnéel, et se termine enfin du côté de l’occident par la Grande mer.

12 Telles sont les limites des enfants de Juda de tous côtés selon leurs familles.

13 Mais Josué suivant l’ordonnance du Seigneur, donna à Caleb, fils de Jéphoné, pour son partage au milieu des enfants de Juda, Cariath-Arbé, c’est-à-dire, la ville d’Arbé, père d’Enac, qui est la même qu’Hébron.

14 Et Caleb extermina de cette ville les trois enfants d’Enac, Sésaï, Ahiman et Tholmaï, de la race d’Enac ;

15 et montant de ce lieu il marcha vers les habitants de Dabir, qui s’appelait auparavant Cariath-Sépher, c’est-à-dire, la ville des lettres.